Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Belphégor [en réécriture]

    Partagez
    avatar
    Belphégor
    ~ Seigneur de Guerre des Elfes Sombres ~
    ~ Modérateur Parano ~


    Messages : 513
    Points RP : 52
    Date d'inscription : 27/09/2009
    Age : 96

    Belphégor [en réécriture]

    Message  Belphégor le Jeu 1 Oct - 6:33

    Nom : Quénaz

    Prénom : Belphégor

    Âge : 2958 ans

    Race : Elfe noir

    Ville/Royaume : Territoire annexé par la citadelle d’Habygor, soit la quasi-totalité de l’espace habité par les elfes noirs .

    Orientation Sexuelle : Hétéro

    Grade : Seigneur de guerre (Dirigeant Suprême)

    Description Physique : Belphégor a la peau d'un albâtre tirant sur le gris, et possède des cheveux noirs .Ses yeux sont gris, assez commun, mais possèdent une légère lueur indéfinissable, et surtout une mobilité parfaitement inquiétante .Il mesure 1m85, et est bardé de muscles fins et nerveux qui dissimule une grande force et possède, sur son torse, deux tatouages noirs formant des courbes et qui, pour l’œil initié aux mystères de la magie, semble luire d’une étrange lumière .Son visage est aussi fin et raffiné que son âme est tortueuse et avide .

    Description mentale : Comme tous les elfes noirs, Belphégor est égoïste, orgueilleux, sournois et retors .Il aime dominer les autres, et est, faisant là aussi honneur à sa race, narcissique et hédoniste .Il est aussi, même selon les canons Drows, plutôt ambitieux .Il aime le pouvoir, les complots, et aspire à étendre encore plus son influence dans le monde .

    Histoire : Né dans la forteresse souterraine d’Habygor, la plus puissante cité-état du peuple des elfes sombres, de la dynaste elfe noir du clan Quénaz .Belphégor grandit dans cette ville, nourrie par le vice et la corruption .Même si, dans une société si encline à la fourberie, les choses figés étaient rares, l’accès au pouvoir lui était définitivement bloqué .En effet, dans cette société totalement matriarcales, les femmes étaient à tous les points de contrôle du pouvoir, et un mâle ne pouvait en aucun cas accéder au pouvoir suprême .Enfin, c’était la théorie .Comme dit plus haut, chez les elfes sombres, rien n’est inamovible .Même parmi les princes, les hauts domaines de la sorcellerie restaient inaccessibles, demeurant l’apanache des dirigeantes .Les domaines leur étant dévolus étaient l’escrime, et certaines formes de magie inférieure .Ne supportant pas de ne jamais pouvoir être le meilleur son domaine, Belphégor choisit de se consacrer entièrement au maniement des armes blanches .Evoluant dans les sphères du pouvoir, augmentant son influence, et devenant le plus habile épéiste parmi les princes de la citée .

    Au bout d’environ 400 ans, l’elfe sombre se sentit suffisamment puissant pour fomenter une conspiration .Il rassembla discrètement d’autres nobles frustrés de ne pas être dans la caste dirigeante, puis, avant d’être découvert par les espions du pouvoir, il déclencha le coup d’état .Ce fut un désastre .Alors que des soldats faisant diversion occupaient les gardes du palais, Belphégor, à la tête d’un groupe de nobles de la conspiration, fit irruption dans la salle du trône .Ce jour là, il fut humilié par la magie de la grande Dynaste :Pendant que les gardes d’élites taillait en pièces du reste du groupe, la dirigeante, le regardant de haut avec un sourire méprisant, le contraignit par magie à se prosterner devant lui .Il n’oublia jamais cet affront et en conserva une forte aversion pour la magie directe .Quand elle n’était pas utilisée dans son intérêt, s’entend .Il fut enfermé dans une geôle, au plus profond de la citadelle, en attendant que le jour de son exécution soit fixé, au bon vouloir de la dirigeante .Cependant, il ne comptait pas laisser son existence se terminer ainsi .Il séduisit la gardienne, et alors même qu’ils succombaient au désir charnel, lui au figuré, et elle au propre, étranglée avec force, il lui vola ses clés et ses armes et s’enfuit .Il fut facile de retracer l’itinéraire qu’il avait emprunté pour s’enfuir, en suivant les cadavres de gardes laissés sur son passage .

    Durant les décennies suivantes, on n’entendit plus parler de lui .Belphégor avait retenu la leçon, et rassembla lentement mais sûrement des forces à ses ordres, s’améliora encore dans le maniement de l’épée, et repris, de façon plus prudente sa conspiration .C’est durant cette période qu’il se fit faire des tatouages magiques sur le torse, l’immunisant aux effets directes de la magie (manipulation physique ou mentale) .Puis il mit lentement son plan à l’exécution .Pendant les mois qui suivirent, des hautes dignitaires furent régulièrement passées au fil de l’épée dans les ruelles sombres de la cité, empoisonnées lors d’un banquet, ou trahies par un garde du corps vénal, qui avait de toute façon la fâcheuse habitude d’être retrouvé la gorge tranchée dans un fossé .Le complot finit par se révéler au grand jour lorsque, apparaissant en plein grand conseil, Belphégor, avec une poignée de complice, supprima tous les dignitaires et se proclama, après avoir décapité le pouvoir déjà fragilisé, Seigneur de guerre d’Habygor, et dirigeant suprême de tous elfes sombres vivants et souhaitant vivre .Il garda un peu la grande dynaste dans une geôle, s’amusant avec elle, l’humiliant à son tour, pour se venger de la dernière fois .Puis, s’en étant lassé, il s’en débarrassa .
    Belphégor, désormais à la tête de la puissante cité des Elfes sombres, commença à y mettre de l’ordre .En effet, chez les elfes noirs, nombreux étaient les dirigeants qui ne restaient pas longtemps au pouvoir .Il y eu donc quelques purges, inhérentes à la passation de pouvoir, parmi les fidèles de l’ancien régime, chez les conspirateurs trop ambitieux souhaitant le détrôner, et même du coté d’un certain nombre d’opportuniste qui tentèrent de s’emparer du trône dans la foulée .Mais, tout compte fait, il n’y eu que le nombre de bain de sang strictement nécessaire pour faire bonne mesure .Enfin, peut-être un ou deux en plus pour le plaisir, mais on vas pas chipoter .
    Ayant prit le contrôle d’une main de fer, entouré de gens fidèles, ou du moins suffisamment intelligents pour comprendre qu’il valait mieux ne pas être son adversaire, il décida d’étendre son emprise aux autres factions elfes noirs .C’était là une tâche ardue, mais qui lui plaisait grandement .Plus dur est l’objectif, plus l’on est content quand on l’a atteins .Tout le long du millénaire fut marqué par de guerres incessantes, des traités et des assassinats .A la fin, ayant soumis les plus coopératifs, et massacré ses congénères les plus opiniâtres, Belphégor eu la satisfaction d’être à la tête du domaine souterrain d’Habygor, s’étendant comme un cancer dans les entrailles de la terre .Il s’autorisa une « petite » pause de près d’un siècle, ou il défia sur son territoire toute personne qui se déclarait excellent épéiste .Il ne perdit jamais un seul de ses combats .Les vantards étaient achevés avec mépris, mais ceux qui offraient une résistance suffisante se voyaient incorporés à sa garde d’élite .Bien sur, pendant cette période, il s’occupa aussi d’épurer les gouvernements placés sous son autorité, éliminant les opposants, les récalcitrants et les conspirateurs, stabilisant ainsi le pouvoir acquis .D’un autre coté, le pouvoir militaire se développait fortement, recouvrant les pertes faites durant la réunification .

    Cependant, des rumeurs parvinrent à ses oreilles .La guerre du sang, conflit qui opposait les vampires depuis maintenant un bout de temps, venait de se généraliser .Les anges, les démons et les hommes venaient de rentrer dans la bataille .Nul doute que désormais, la guerre serait courte et sanglante .Mais un tel déclenchement de furie meurtrière était une occasion sans pareil :les yeux du monde était fixés ailleurs, pourquoi ne pas en profiter ?Les terres elfes, en surface, étaient gorgés d’esclaves potentielles et de matières premières .Or, quoi de mieux pour relancer l’économie ?Et puis, quelle bonne occasion de s’étendre, en puissance et en territoire, alors que les alliés potentiels des elfes étaient occupés ailleurs .

    Après de longues et discrètes préparations, l’assaut fut donné, soudainement, en pleine nuit .Sortant de tunnels aménagés à cet effets, les troupes drows attaquèrent par surprise le Palais Haut-Elfe .Ce fut un véritable bain de sang : Submergés par leurs sombres cousins, les hauts-elfes furent taillés en pièces, malgré quelques cas de bravoure isolés .Cependant, dans la confusion, rassemblant ce qui restait de gardes, le roi et la famille royale réussit à s’enfuir .Le lendemain, Belphégor, victorieux, contemplait de la plus haute tour du palais le territoire nouvellement annexé, le sourire au lèvres, au milieu du râle des mourants et du pillage sanguinaire de ses hommes .L’armée progressa encore dans la forêt, pillant et massacrant la population, balayant facilement les petites milices de fortunes dressés par les habitants .Cependant, alors que les elfes sombres gagnaient toujours plus de terrain, les elfes sylvains de la grande forêt rassemblaient leurs forces, pour arrêter cette progression, et ne pas connaître le même sort que le royaume haut-elfe .Les fées, réalisant le danger que cette Ost noire constituait, se joignirent à eux et réunirent leurs forces à la capitale des sylvains .L’armée de la nature se mit en marche, avec la ferme intention de mettre en déroute les troupes elfes sombres .Lorsque Belphégor appris cette nouvelle, il rassemble toutes les forces dispersées à la surface, en train de piller, et se dirigea lui aussi vers ses adversaires, pour la bataille .Les deux armées se rencontrèrent dans une immense clairière, utilisée par les elfes sylvains pour leurs rites druidiques .Les chevaucheurs de sang-froid faisaient face aux fières cavaliers Sylvains, les hommes en armures noir bardées de piques faisaient contraste avec les épéistes torses nus, et les pratiquants de la magie noire trouvait contre eux les fées et les magiciens elfes .Au peuple de la nature s’était joint des centaines de dryades et plusieurs hommes-arbres, alors que dans les rangs elfes sombres, des dresseurs menaient à la bataille des hydres, des manticores, et d’autres bêtes couvertes de pointes et de dards acérés, qu’on aurait dit sortis des pires cauchemars des hommes .

    Les préliminaires terminés -tentative infructueuse d’assassinat sur les dirigeants sylvains, rituels d’invocation d’esprits maléfiques, prières aux dieux de la natures…- Belphégor leva l’une de ses épées noires dans le ciel, signal de l’assaut, et dans une clameur effroyable, l’armée des elfes sombres s’avança, prenant de la vitesse .Poussant un mugissement farouche, l’Ost Sylvestre en fit autant .Sur toute la ligne de bataille, les troupes se rencontrèrent avec une violence inouïe, dans le choc des armes, le rugissement des bêtes, la sueur de l’effort, le sang des batailles, et le râle des mourants .Le combat dura toute la journée, les lances et les flèches trouant les armures et perforant les organes, les lames tranchant les têtes, et les crocs déchiquetant la chair .Au dessus du champ de bataille, les magiciens de chaque camp s’affrontaient dans un déluge de sortilèges tous plus dangereux les uns que les autres .Mais les elfes sylvains étaient aidés par les fées, ces êtres maîtrisant naturellement la magie, et les uns après les autres, les sorciers et sorcières drow succombèrent .Belphégor affrontait le fils aîné de la grande prêtresse dans une danse effrénée de lames, dans des mouvements si vifs qu’ils étaient presque imperceptible à l’œil nu .Le prince sylvain passait pour un prodige auprès de ses semblables, mais était néanmoins inférieur à Belphégor dans le maniement de l’épée .Après de longues minutes d’un combat dont, chacun le savait, l’issue serait mortel pour le perdant, l’elfe Sylvain eut un léger temps de latence pour replacer sa lame en défensif, et le seigneur de guerre profita de cette opportunité pour trancher son bras d’un coup d’épée droite et décapita le prince d’un revers de l’épée gauche .Alors qu’il ricanait en voyant le corps sans tête de son adversaire continuer de rester debout quelques secondes avant de tomber, il s’aperçut que la situation tournait à son désavantage .Ses soldats les plus forts succombaient sous les coups, ses créatures, accablés de blessures, s’effondraient les unes après les autres et peu à peu, ses troupes reculaient devant l’adversaire .Il invectiva ses soldats, exécutant sans hésitation ceux qui s’enfuyaient et se jeta dans la mêlée, tuant tous ceux qui se dressaient contre lui .Cependant, inexorablement, la victoire lui échappait .Si il persistait, il n’aurait plus assez de troupes pour décourager l’ennemi de le poursuivre, et se condamnerais ainsi .Alors, la mort dans l’âme, Belphégor donna l’ordre de la retraite .Ce jour là, les elfes sylvains et les fées avaient remportés une glorieuse victoire, au prix cependant d’effroyables pertes .Beaucoup de soldats étaient morts dans la bataille .Mais pour ce coût en vie humaines, le danger avait été repoussé .Jamais une armée d’elfes sombres n’alla plus profond dans le domaine forestier que la grande clairière Druidique .

    Belphégor, ruminant cette défaite, se réuni avec les restes de son armée dans le palais haut-elfe, au centre du territoire en surface récemment conquis .La situation n’était pas tenable : Les elfes sylvains et les fées possédaient un lien très fort avec la nature .Dans le territoire remplit de végétation qu’était l’ancien royaume haut-elfe, les elfes sombres ne tiendraient pas longtemps, harcelés par les sylvains sur leur terrains, mais aussi par toutes les créatures au service de la nature .Ils n’auraient de cesse de reprendre ces lieux, et Belphégor refusait de garder dans son pied une telle épine .Il réunit ses plus puissants sorciers et sorcières et ensemble ils discutèrent sur un sortilège abominable, contre nature, un maléfice dont aujourd’hui encore l’ignominie tache la face du monde .Pendant des jours et des semaines, ils marquèrent les alentours de signes cabalistiques, en psalmoniant dans un langage maudit des paroles délétères .Enfin, une nuit de pleine lune, dans la grande cour du Palais, au sur un point de conjonction tellurique, au centre d’un immense pentacle d’inscription maléfiques, les sorciers elfes sombres incantèrent ensemble, alors que l’on sacrifiait des centaines d’esclaves, pour former l’un des plus vil maléfices que la bouche d’un être ait prononcé .Une vague de magie néfaste envahis le territoire des elfes sombres, corrompant la végétation, les animaux, et toute chose dans cet endroit, selon la volonté malsaine de Belphégor .Même l’air devint légèrement vicié, la sève de certains arbres devinrent du pus, dans l’écorce soudain violette se formèrent des faciès hideux, figés comme un témoignage de souffrance .Les bêtes devinrent agressives et connurent des malformations, se transformants en abominations, leurs griffes suintant du poison et leurs mâchoires à double rangées étaient couvertes de venins .Le maléfice était si puissante que des elfes sombres, pourtant déjà corrompus par la magie noire, mutèrent de corps et d’esprit, tournèrent à la folie et devinrent des bêtes dominés par l’instinct et les désirs malsains, se réfugiant dans la forêt corrompus, devenant des hommes-bêtes intégrant la nouvelle chaîne alimentaire .

    Les magiciens fées et sylvains eurent vent de cet abject maléfice .Il ne pouvaient arriver à temps aux ruines du palais pour arréter Belphégor, alors, menés par la grande prêtresse, ils se rassemblèrent sur une haute colline, et là, ils luttèrent contre le sort, pour l'empécher d'étendre sa corruption sur la majeure partie de la grande forêt .Ils réussirent à le contenir, tel un organisme luttant contre le cancer, mais la grande prêtresse, clef de vôute de cette défense magique, succomba des suites de l'effort demandé .Il s'en suivit une certaine confusion, mais la nouvelle grande prêtresse, Lyzlanae, fut élue assez rapidement .

    Satisfait de ce sortilège qui dépassait, en fait, ses espérances les plus folles, Belphégor s’en retourna dans les profondeurs insondables de la terre .Il avait mit sa marque sur la surface, délimitant par la corruption son nouveau fief, et nul elfe sylvains ne viendrait lui réclamer ce territoire désormais .Certains elfes sombres immigrèrent à la surfaces, certains de gré, d’autres poussés par les nécessités de la vie .Ils s’incorporèrent dans ce monde pervertit, vivant dans de gigantesques arbres creux couverts de pointes en bois empoisonnés .Dans son antre souterraines, veillant sur son empire de forteresses-cités enfouies et son enclave à la surface, améliorant sa maîtrise martiale, augmentant sa force militaire et méditant sa prochaine conspiration contre le reste du monde encore insoumis à sa domination .

    Inventaire :

    Autre :Pas encore finit cette présentation, mais tout le coté Background général est dans ce que j'ai mit .Malgré tout ça n'empèche pas un admin de me valider et de me donner ma couleur Laughing


    Dernière édition par Belphégor le Mer 1 Aoû - 7:46, édité 3 fois

    Invité
    Invité

    Re: Belphégor [en réécriture]

    Message  Invité le Lun 5 Oct - 3:03

    validé :p

    Invité
    Invité

    Re: Belphégor [en réécriture]

    Message  Invité le Lun 5 Oct - 8:23

    Ah !!! un vrai méchant enfin !!!
    avatar
    Belphégor
    ~ Seigneur de Guerre des Elfes Sombres ~
    ~ Modérateur Parano ~


    Messages : 513
    Points RP : 52
    Date d'inscription : 27/09/2009
    Age : 96

    Re: Belphégor [en réécriture]

    Message  Belphégor le Lun 5 Oct - 9:47

    Et ouais ! Laughing

    Vous êtes gentil mais vous n'avez pas d'ennemis ?

    Vous avez honte de frapper sur Leila qui refuse de voir du sang couler ?

    Et bien venez me voire !Enfin un méchant vicieux comme on es aimes, qu'on peut haïr sans remords lol!

    Contenu sponsorisé

    Re: Belphégor [en réécriture]

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 16 Aoû - 6:26