Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Natsil Del Night

    Partagez
    avatar
    Natsil
    ~ Nécromancienne ~

    Messages : 80
    Points RP : 44
    Date d'inscription : 26/09/2012

    Feuille de personnage
    Age :: 22 ans
    Information Importante :: Prince humain
    Côté Coeur: : Célibataire

    Natsil Del Night

    Message  Natsil le Ven 28 Mar - 1:38

    ◙ Votre Personnage ◙

    Nom : Del Night

    Prénom : Natsil

    Surnom* : Justiciar  (Ordre qu'il gouverne), Nats (pour les intimes), Altesse/Mon prince(officiel)

    Âge : 23ans

    Race : Humain

    Localisation : Royaume humain, Capitale de Scinia, Palais royal.

    Métier/Grade/Statut social : Prince

    Description Physique et vestimentaire :

    Natsil est d'une teinte plutôt pâle, dût au fait qu'il soit le plus souvent dans des lieux ombragés ou qu'il soit dehors la nuit. Ses cheveux sont de couleur brins foncés mais il subsiste quelques mèches blanches qui lui donne un air assez étrange, unique et quelque peu séduisant. Ses yeux sont d'une couleur peu commune, un châtain si clair qu'il tend vers l'or, à la fois profond et captivants. Le reste de son visage est plutôt bien proportionné, son nez n'est pas déformé et sa bouche n'est ni trop grosse, ni trop fine. Ce qui lui évite un air efféminé. Sinon je dirais qu'il possède une bonne santé et hygiène au niveau de la peau, des dents et des cheveux.
    Son corps n'est pas musclé, du moins pas comme on s'y attend chez une personne de son rang. Il est plutôt svelte et élancé. Mais une chose est sur, il est très rapide, lorsque je le vois avec le maître d'arme, il montre plus de vivacité que de puissance brute. Après je ne saurait dire étant donné que je ne suis pas une combattante.

    Niveau vêtement il est assez étrange. Il porte généralement un long manteau qui à partir de la taille par en quatre morceaux. Il est dans une matière que je ne connais pas, il m'a juste dit que ça venait de son tuteur et que ce vêtement était un vêtement crée par magie capable d'isoler la température et d'être aussi résistant qu'une armure en cuir. Sinon sous ce manteau, il porte un gilet, un pantalon et des bottes de la même matière. Ensuite niveau sous vêtement je n'en sait rien, il se montre plutôt passif. Je dirais que pour lui ça n'a aucune importance en faite.

    Témoignage de l'esclave personnelle de Natsil Del Night.

    Description mentale :

    Natsil est froid et rude. Il ne montre jamais ses émotions en publique. Le poussant dans les retranchements de son âme. Il est de mon avis qu'il traversa un moment traumatisant dans sa vie pour en arriver là. Lors de simulations de guerre, il se montre très pragmatique, plaçant avant tout l'objectif avant ses lois morales pour tirer au maximum la puissance des armées, quand bien même sur un plan moral ses décisions soit fort discutable. Il ne supporte pas l'échec, ne l'accepte pas et ne l'acceptera jamais, il est aussi dur avec lui-même qu'avec les autres. Intransigeant il ne tolère aucun écartement de conduit d'une tiers personne que se soit, lui-même comprit.
    Il y ait des personnes qui ont le tact et le charisme des plaidoyer, ce n'est pas le cas du Prince, il est plus charismatique auprès de soldats et du bas-peuple que des émissaires, nobles et rois. Son franc parler bien trop tranchant mène souvent à des disputes et l'échec de situations diplomatique, il n'a d’ailleurs aucun humour quel qu'il soit. Il ne sait pas non plus gérer l'argent d'un pays, au vue des différents exercices, la majorité des finances vont à l'armée, à la recherche magique et technique puis au peuple. A en oublier totalement les fondations économiques et religieuses. Par ailleurs il m'a lui-même avoué que les fondations religieuses n'avaient qu'à compter sur ma race de protecteurs angéliques, ces fondations ont pour but d'aider le peuple et pas l'inverse d'après lui. Ce qui je dois l'avouer est un point de vue plutôt intéressant.
    Les miens et les siens le caractériserait d'hérétique. Bien qu'il respect le culte, il ne montre aucun signe de foi ou d'anti-foi, il s'avère neutre mais poli à l'égard de mes semblables au contraire de son père qui se montre foncièrement amical. C'est assez intrigant car il semble suivre les préceptes de la religion sans toutefois considérer celle-ci.

    Franc, comme je l'ait précisé ci-dessus, il n'a pas son pareil pour dire ce qu'il pense ouvertement et sans détour. Une qualité autant qu'un défaut, tout dépend de la personne en face. Direct, le mot est pour ainsi dire, faible, cependant on ne peut pas affirmer qu'il ne réfléchit pas à la situation, sa précipitation est plutôt d'ordre moral, il déteste l'hypocrisie et le montre autant en combat qu'en plaidoyer. L'honneur, une notion très importante pour le prince, mais pas n'importe quel honneur, l'honneur juste, l'honneur de celui qui protège et sert une cause plus grande. Qualité qui entre souvent en contradiction avec son pragmatisme, situation plutôt intéressante.
    Plusieurs fois il a fait preuve d'une attitude conciliante en présence de criminels. Très doué en justice, son père lui confit, avec raison, la gestion de la justice dans le royaume. Mais à ma grande surprise, son pragmatisme n'entre pas en vigueur dans les jugements qu'il prononce, du moins pas de manière conventionnel. Les petits délits comme le vole de nourriture est souvent "pardonné", en échange de travaux d'intérêt généraux mineurs, comme travailler dans la boutique de l'homme volé jusqu'à ce qu'il rembourse l'objet, l'intérêt économiser les places en prison pour les vrais criminels. Par contre, l'homme conserve ses droits et ne peut être maltraité, étrange façon mais qui porte bien souvent ses fruits. En revanche, les criminels plus sévère ont beaucoup moins de chance, les tueurs sont exécutés, la aussi pour économiser de la place en prison, en place publique et les violeurs ne pourrons, pour ainsi dire, plus jamais violer quoi que ce soit. Le reste est condamné aux travaux forcés, main d'oeuvre efficace et moins chère.
    En dehors de cela, il est très attentif aux besoins du peuple et se mêle bien souvent à la populace, dans certaines limites. Se déplaçant dans les campagnes, les villes, pour observer les besoins du peuple, c'est l'une des choses qui fait qu'il est apprécié du peuple, contrairement aux nobles qui le trouve bien trop familier.

    Je dirais que c'est un bon mage, à défaut d'être un bon combattant. Même s'il se débrouille à l'épée, il n'a pas la carrure pour être un guerrier, il est plutôt agile et vif que fort et endurant. Mais très doué  dans tout ce qui touche à la magie, peut-être est-ce dût à son hypermnésie.

    Tuteur et conseillé Asgar Lightwings

    Histoire :

    Chapitre I
    La mort de l'Espoir

    Le jeune prince observait les étoiles dont il avait apprit le nom. Attendant une personne qu'il appréciait tout particulièrement. Celle-ci vint à lui, ses cheveux flottant sous la brise nocturne, noirs de jais, et d'une longueur et d'une coiffe sauvage. Ses yeux bleu se fixèrent sur le prince qui sourit. Anne, bien qu'elle ne soit une simple esclave, le prince voyait en elle bien plus que cela. Elle avait sut le séduire par sa joie, son inconscience et son innocence. Son état d'esclave au palais ne lui paraissait pas la pire situation du monde et chaque soit elle passait en compagnie du prince.
    La jeune fille s'installa dans ses bras et Natsil commença à lui enseigner le nom de chaque étoile et leur histoire folklorique. D'anciennes croyances qui prétendait que chaque étoile incarnait un héros de l'ancien temps qui dans la mort guiderait les mortels et ses descendants.
    -Comment sais-tu toutes ses choses? Demanda-t-elle.
    -J'apprends très vite. Répondit le prince en embrassa son front.
    -J'aimerai qu'on parle d'autres choses.
    -Et de quoi aimerais-tu parler?
    -Parles-moi de ce que tu sais sur, elle marqua un temps de pause, les anges.
    -Si tu veux.
    Il lui compta alors l'histoire angélique d'après les anciennes écritures. Ces messagers sacré qui étaient les représentants des dieux. Il expliqua leur histoire, leur apparence, leurs vêtements, tout ceci pour le plaisir de sa belle. Mais quand sonna minuit il retourna dans ses quartiers, laissant son amour aller à sa nuitée.

    Elle n'avait pas eut le courage de lui avouer qu'elle ne serait pas là le prochain soir, ni aucun autre soir. Elle serait vendu à un marchand d'esclave pour être revendu ailleurs.
    Le lendemain le prince se réveilla sur les coups de onze heure du matin, étonné que personne ne soit venue le réveiller. Il commença alors une journée bien habituel, avec un exercice de réflexion et de réorganisation mental, conséquence de son hypermnésie découvert par son mentor angélique. S'il n'avait pas découvert ceci, Natsil ne se serait jamais entraîné et aurait fini fou devant toutes ces souvenirs, et informations.
    Il se rendit ensuite chez son mentor pour étudier la magie, cette fois il s'adonnait aux pouvoirs curatifs pour venir en aide aux blessées.
    -Les dons de guérison sont précieux dans des environnements où personne ne peut recevoir de soin. Plus que de guérir, ils permettent aussi de prévenir les empoisonnements du sang dût à l'infection du plait en supprimant celle-ci. Plus la blessure est profonde, plus le temps requis pour la soigner demande du temps.
    Natsil prenait des notes, plus par automatisme que par quelconque autre raison. Mais son esprit était à sa belle. Heureusement que sa pathologie lui permettait d'avoir facilement accès à ses souvenir, au prix cependant de son attention.
    -Prince! Le mentor frappa dans ses mains devant lui.
    Natsil sortit de sa rêverie en sursaut. Un autre piège de sa maladie, ressasser sans cesse ses souvenirs.
    -Vous n'écoutiez pas.
    -Désolé maître, j'avais la tête ailleurs.
    -Bien, ça suffit pour aujourd'hui, vous n'apprendrez rien si vous n'êtes pas attentif. Aussi rapide soyez vous pour apprendre, rien ne peu vous enseignez quelque chose que vous n'entendez pas.
    Natsil remercia poliment son instructeur pour aller au déjeuner, mais il mangea seul, trop préoccuper, il avait un mauvais pressentiment.

    Il alla chez les esclaves pour rendre visite à Anne avant d'aller s’entraîner avec le maître d'arme. Mais il ne sa trouva pas, sa chambre était rangé mais sans aucun effet personnel. Ce n'est que lorsqu'il observa les déchets qu'il y trouva une dague, celle qu'il avait offerte à son aimé. Pourquoi jetterait-elle un cadeau ici? Ce n'était qu'un coupe papier, non une vrai arme, il demanda à un esclave où était-elle.
    -Elle n'est plus ici Altesse.
    -Comment cela?
    -Elle a été revendu à un marchand.
    -Où?!
    Surpris de la réaction soudainement criante du suzerain, il lui désigna l'endroit, là le prince commença la poursuite.

    Il glana divers informations auprès des gens et des gardes. Mais la meilleur information était celle des contrôleurs de marchandise. Le vendeur d'esclave était un homme plutôt jeune, barbe et cheveux court, les yeux vert et une cicatrice sur le bras. Il ne devait pas dépasser les vingt-huit ans et se dirigeait vers le sud, en direction de Massil.
    Le prince se rendit rapidement aux écuries et prépara sa monture pour partir en direction de Massil. C'est alors qu'il croisa l'un de ses gardes personnels et ami, Richard.
    -Vous ne devriez pas partir comme cela.
    -Tu préfères que j'abandonne et la laisse aux mains de je ne sais qui?!
    -Je n'ai jamais dit cela. Mais faites-vous escorter au moins.
    Natsil soupira et accepta finalement qu'un groupe de 5 soldats fassent route avec lui. Ils quittèrent la protection de la ville la nuit, s’effaçant dans les ténèbres nocturnes.

    Le groupe galopa en direction du sud, ne s'arrêtant que pour désaltérer les chevaux et leurs cavaliers. Chaque second, chaque sabot s’abattant dans la boue de la route de terre les rapprochait de leur objectif. Le ciel ne leur était cependant pas favorable, car les pluies ralentissaient considérablement leurs course.
    -Nous allons perdre la piste si cette pluie continue. Énonça l'un des gardes.
    -Nous n'avons pas besoin de pistes pour aller à Massil! Rétorqua un autre.
    -Ce que je veux dire, c'est que la pluie nous ralentit.
    -Cessez, nous devons absolument...
    Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'un homme courut à leur rencontre. Il ressemblait trait pour trait au revendeur d'esclave. Il semblait paniquer et Natsil s'approcha en galopant.
    -Aidez-moi, ils m'ont dérober ma cargaison! Des bandits m'ont voler ma cargaison!
    Natsil descendit de cheval et empoigna le cols du jeune marchand d'esclave.
    -Dis moi tout de suite où sont-ils partis!
    -L'Est, vers l'Est. Bafouilla-t-il en tremblant.
    Le prince remonta sur le cheval, et malgré la pluie, lança son destrier au triple galop. Surpris, ses gardes mirent du temps à lancer leurs montures à sa poursuite. La pluie et la vitesse transformait la caresse de l'eau en de puissants coups de fouets, mais la monture était trop lente au goût de Natsil, il devait arriver vite, bien plus vite. S'il lui arrivait quelque chose, il ne s'en remettrait jamais. Il irait la récupérer coûte que coûte. Elle était la lumière de son existence. Il rattrapa le groupe de bandit rapidement, les cadavres des esclaves récalcitrant parsemaient le chemin, ces bandits n'étaient pas bien malin de laisser ainsi des traces.
    Les gardes de Natsil parvenait à suivre sa silhouette avec difficulté jusqu'à ce qu'il disparaisse dans un déluge de lumière. Une magie dont il avait fait usage l'avait propulser hors de sa monture pour continuer par ses propres moyens, ils continuèrent de le chercher, mais après plusieurs heures ne le trouvèrent pas, jusqu'à ce cri déchirant...

    La grotte était profonde, mais le chemin l'avait guider jusqu'ici. Étrangement, les bandits n'avaient jamais essayer de cacher leurs traces. Et plus il s'enfonçait dans l'antre de l'abysse, plus il ressentait une indescriptible pression. Il observa en contre-bas, une sinistre cérémonie où les esclaves étaient poignarder les un après les autres sur un autel. Quand aux femmes, elles étaient l'objet des plus sinistres vices. Les yeux du prince observaient l'horreur, cherchant frénétiquement son aimée, puis ses yeux se posèrent sur une forme à peine mouvante, son cœur se serra, elle était là, salie par la vermine et souillé par leurs vices, paralyser il ne put que qu'observer avec une précision impressionnante les détailles de la plus grande fissure de son âme. Violée et mit consciente, le mage-noir l'ouvrit en deux comme une bête dans une boucherie. Le plus grand don du prince humain, cette mémoire don il fut si fière autrefois, se transforma en sa plus grande malédiction, le supplice de sa vie, condamné à revivre cette scène chaque jour, avec le souvenir de chaque sensation, chaque détaille, chaque odeur.
    Il est dit que le temps panse les blessures, que les souvenirs s'estompent avec le temps. Pour Natsil, ce n'est qu'un doux rêve qu'il ne pourra même pas espérer caresser. En cet instant, il n'avait plus rien à perdre, il n'était plus rien, il lui avait promis et cette promesse était brisé. Il voulait la justice, la justice à l'ancienne. En cet instant la justice des civilisés ne l'intéressait guère, il voulait une bonne justice des ancêtres, celle de l'épée et du sang, portant le doux nom de...
    -Vengeance...
    Le sang coula, et jamais il n'avait ressentit une extase si puissante. Était-ce là l'ivresse que caressaient les bourreaux? Le prêtre fou adepte d'une quelconque divinité sinistre écarquilla les yeux lorsque la mains du prince portant l'épée lui coupa les membres, alors qu'il s'en retournait les bandits qu'il trucida sans qu'ils ne soient armée à cause de la cérémonie impie, il s'acharna sur leurs cadavres ainsi que sur les autres partisans qui n'avaient qu'assister à la scène, qu'ils soient des hommes, des femmes ou même des enfants. Des monstres, tous des monstres, ils ne méritaient rien d'autre que la mort, la mort, juste la mort. Il s'en retourna vers le prêcheur et de ses mains il commença à frapper, encore et encore, l'homme implorant la clémence. Clémence? Quelle clémence? En avaient-ils eut eux? NON! Alors il n'en aurait aucune.
    Les os craquaient, mais il ne saurait dire si c'était les siens ou ceux de l'homme en face de lui. Il n'était plus qu'un tas de chaire gémissant alors que le prince continuaient de frapper, encore et toujours, jusqu'à ce qu'il ne bouge plus, même alors il continuant inlassablement son oeuvre, jusqu'à ce que ce qui était autrefois un homme ne soit qu'une masse de chaire défigurée. Alors il se rendit vers son aimée, son espoir, son soleil.
    Elle portait, dans ses mains crispées par le désespoir, le cadeau de Natsil. Son dernier cadeau, une bague simple en apparence, mais dont le symbole valait bien plus que n'importe quel diamant. Alors il hurla, encore et encore. Le massacre ne l'avait pas apaiser, cette douleur était toujours aussi vive, il voulait mourir, d'un air de haine il se tourna vers les cieux.
    -Vous prétendiez veiller sur nous?! Où êtes-vous?! Elle croyait en vous, elle avait foi, elle suivait vos préceptes! Vous l'avez laissez mourir, souillée et désespérée! ECOUTEZ-MOI! RÉPONDEZ-MOI!!!

    C'est en ce lieu, ce moment que son âme se brisa, et que son cœur devint glace.

    Chapitre II
    L'épée

    Des semaines s'étaient écoulées, le prince restait enfermé dans ses quartier, ne sortant pas même pour manger. La malédiction qui était la sienne, se souvenir éternellement chaque jour de ce cauchemar, de chaque détaille qui hante son âme. Pleurant, se maudissant chaque jour, puis finalement il sortait pour accomplir son devoir. Il jugeait les criminels avec une froideur qu'on ne lui connaissait pas, et ses yeux habituellement si chaleureux et clément n'exprimait plus qu'une froideur sans nom, un pragmatisme à toute épreuve. Les exécutions triplèrent, meurtre, viole et agression était punis de mort, les suppliques des accusées n'y changeait rien, et ceux qui s'attendaient à une quelconque grâce pouvait autant espérer que les démons deviennent ange.
    Tout ceci dura jusqu'au jour où son tuteur disparut. Il s'en était retourner au territoire des anges pour une affaire de famille, mais il n'était pas revenue. Et tout le monde s'en inquiétait, encore plus lorsque les anges annoncèrent qu'il n'était plus dans leur royaume. Natsil resta de marbre, les ages n'avaient rien fait pour son aimée, alors pourquoi devrait-il faire quelque chose pour eux? Si ces êtres étaient si puissant qu'ils le prétendait, alors...
    -Vous êtes des envoyé des dieux non? Alors pourquoi n'est vous pas capable de retrouver l'un des vôtres? N'êtes vous pas sensé faire des miracles?
    -Mon fils! S'indigna les paroles.
    L’émissaire angélique ne répondit rien, mais son regarde exprima une certaine offense.
    -Qui nous a protéger de l'épidémie qui ravagea le royaume? Qui refusa de nous venir en aide en prétextant que c'était là la volonté des dieux? Et mystérieusement revendiqua l'arrivé des prêtres? Un coup vous dites blanc, de l'autre vous dites noir.
    -Natsil! Protesta le suzerain.
    -Étiez-vous là pour Liz?! Avez-vous seulement entendu ses prières de désespoir? Et est-ce que vous vous en foutiez qu'elle meurt sous la main d'un fou pour un dieu noir?!!
    -SUFFIT!
    Natsil observa son père, puis l'ange.
    -J'ai fini.
    Le prince se donna congé et sortie de la salle du trône d'un pas pressé, alors que tous s’écartèrent de son chemin. Les anges l'observèrent d'un œil inquiet, sans doute étaient-ils anxieux des conséquences d'un possible couronnement de cet homme.

    Un esclave vint déranger Natsil, bien qu'il soit remonter, et particulièrement irritable, il ne s'en prit pas à l'esclave, bien trop conscient des traitements infliger à certain et que c'était la caste d'où provenait son aimée.
    -Que voulez-vous?
    -J'aimerai vous parler en privé, puis-je?
    -Depuis quand un esclave fait-il cela?
    -Je suis le frère de Liz
    Le silence pour seul réponse, bien qu'il ait ouvert la bouche, aucun son ne parvint à sortir, il tourna sa tête vers la fenêtre, cachant ainsi son visage torturée par le tourment. Il lui fit cependant signe de parler.
    -Sir, sans doute est-ce déplacer de vous dire cela. Mais je ne pense pas que ma sœur aimerait l'homme froid que vous êtes devenue. Elle se confiait souvent à moi, et bien qu'au début je pensais que vous ne faisiez que jouer avec elle, j'ai comprit qu'elle était véritablement important pour vous. Elle aimait le prince bon et chaleureux que vous étiez. Pas l'homme froid et intransigeant que vous êtes aujourd'hui. Alors pour sa mémoire, je vous demande Altesse de bien vouloir redevenir l'homme qu'elle aimait.
    L'esclave s'en alla et laissa le prince seul. Alors que celui-ci éclata en sanglot, sa peine l'avait rendu froid et amer. Il pensait qu'en se purgeant de ses sentiments il deviendrait plus fort mais ce n'était pas le cas.
    Il se saisit de ses armes et de sa tenue, harnachant son cheval, il grimpa et entendit un son.
    -Vous ne comptez-tout de même pas partir seul?
    Alors qu'il tournait la tête, son ami et garde du corps montait son propre cheval.
    -Je ne suis plus prince. Seulement un homme aujourd'hui. Et il va falloir que je reste anonyme, alors à partir de maintenant, considèrent moi comme un simple homme.
    -Très bien. Allons y.
    Le prince refusait de l'admettre, mais son mentor était bien plus qu'un mentor pour lui. Il avait toujours été son confident et conseiller, et il ne pouvait pas le condamné sur les actes de sa race. Il n'avait pas réussit à sauver celle qui l'aimait, mais il réussirait à sauver son ami. Il tira alors une seconde épée, l'épée de son mentor qui reposait dans les quartiers de celui-ci.
    -Une épée angélique?! S'étonna son ami.
    -Montre moi où est ton maître. Ordonna le prince.
    Une vision, celle d'un désert, d'une plage, l'ange était inconscient et il pouvait voir un groupe d'hommes autour, il ne saurait dire la race, mais il se doutait qu'il s'agissait de démons. Puis la vision s'estompa et Natsil partit au galop.

    Le temps passa, et le groupe alla de village en village, de villes en filles. Mais malheureusement, leur sens de la justice ne pouvait passer inaperçue. Alors qu'un village était attaqué par une horde de bandits, ils s'élancèrent dans la bataille, mais chose étonnante, ils y rencontrèrent Alek, un voleur, un menteur et un fière à bras. Mais cet homme n'était pas un tueur, il volait certes, mais il ne pouvait se résoudre à laisser de pauvres gens mourrir. Plus tard ils furent rejoins par Anthon, un mercenaire qui avait perdu un ami, et touché par la noble quête se joignit à eux. Une bardesse, Anne, entrepris également de les suivre, souhaitant chroniquer cette aventure. Alek cessa ses activités douteuse pour se consacrer à ses nouveaux compagnons, Anthon se souda avec Steve le garde du corps de Natsil. La bardesse elle s'enticha d'Alek et de sa jovialité. Mais avant de continuer leur aventures, il faut vous conter leurs rencontre.

    Alek était un petit voleur de campagne, il était très doué dans son domaine mais n'avait aucune ambition. Fils d'un esclave et d'une noble dame, il fut abandonné dans un village et survit tant bien que mal, adopté comme esclave ils s'enfuit et se stationna dans une ville au sud, il y fit ses premiers tour de main. Mais il ne déboursait pas, il préférait de loin soutirer la nourriture directement, pourquoi? Car c'était moins chère payer si jamais il se faisait pincer! Et les preuves disparaissaient plutôt vite à vrai dire, chose pratique. Mais ses mésaventure se soldèrent par un échec lorsqu'il rencontra Natsil et Steve au coin d'un feu dans une campagne. A vrai dire ce jour était le plus malchanceux, ou chanceux, de sa vie. L'arbre où il cachait ses butins servait d'adossoir au prince, alors il attendit nuit pour intervenir, Steve n'entendit rien de ses pas, trop habitué au sol de pierre qui faisait bien plus de bruit que l'herbe. Il prit soigneusement quelque chose et observa un moment une lueur, l'épée qu'il inspecta du regard, puis avançant la main, il sentit quelque chose de froid et pointu sur son dos. Mince! Steve s'était retourner pour inspecter le prince et l'avait aperçut.
    Le prince se réveilla et tous les deux examinèrent le voleur.
    -Qu'en faisons-nous? Demanda Steve
    -Laisses-le partir.
    -Mais!!!
    -Que veux-tu que l'on en fasse? Le remettre aux forces de justice ne ferait que nous ralentir dans noble objectif.
    À contrecœur, Steve libéra le voleur et curieux de découvrir ces personnages les suivit jusqu’au village ravagé par les bandits. Là le jeune voleur ne put qu'être écœuré par ces hors-la-lois, bien-sur il en était un aussi, mais il ne pouvait pas juste observé, alors il empoigna ses dagues et se jeta dans la mêlée, il avait déjà tué pour sa survie, et cela lui avait laisser un gout amer dans la bouche, mais là il ne s'agissait pas de sa survie mais de la survie de pauvres innocents, il était un criminel lui aussi, mais il ne voulait pas être un monstre pour autant. Peut-être qu'il obtiendrait l’amnistie s'il se montrait héroïque?
    Les ennemis défais, il fut très vite remarqué par son habile lancer de dague lorsque qu'un jeune femme fut prise en otage, la dague alla directement se loger dans le crâne du bourreau. Laissant la demoiselle seine et sauve. Lorsque les choses se tassèrent et que l'adrénaline redescendit, il parla longuement avec Natsil et Steve, ceux-ci furieux d'avoir été suivit, mais ravis d'avoir reçut de l'aide contre tous ces malfrats. Il se sentait honteux d'appartenir à la même caste que ces déchets, lorsqu'il sentie une main chaleureuse sur son épaule.
    -Mon ami, ton passé, n'a pas d'importance, regarde ce que tu as accomplie aujourd'hui. C'est ça qui compte.
    Steve aimait les histoires épiques, et récits de grands héros, mais cette fois il n'enjolivait pas, il avait raison, des morts, des bâtisses en feu, mais ils avaient sauver des vies, et pour la première fois, Alek ressentit une sensation grisante. Il ne faisait que survivre dans une vie minable depuis des années, mais il semblait qu'il pouvait servir quelque chose de plus grand. Il ne voulait pas retourner à la misère, alors il décida de suivre le prince.

    Ils rencontrèrent Anthon et Anne lors d'une caravane marchande qui faisait route vers l'est. Le mercenaire était quelqu'un de volontaire et de travailleur et avec un grand sens des principes et Anne une jeune femme plutôt joyeuse avec une voie prenante.
    Anthon était un homme plutôt fière et brave, contrairement à Alek, il ne se passa rien de spécial en dehors du fait que l'ex-voleur avait la langue trop bien pendu et dénonça le prince en exagérant l'épique péripétie. Foncièrement patriote, mais n'ayant jamais put intégrer l'armée à cause de son manque de discipline et du respect de la hiérarchie, il offrit ses services au prince. Suivit de la bardesse qui souhaitait servir de chroniqueuse. C'est avec plaisir que le prince accepta leur aide sans toutefois leur cacher la vérité sur la nature périlleuse de leur quête, mais chaque membre de ce groupe hétéroclite y voyait une manière atteindre sa propre voie et son propre objectif, c'est ainsi qu'ils formèrent le premier groupe que l'on nomma "Justiciar".

    A mesure de leurs épopées, la rumeur se rependit. L'épéiste noir et ses acolytes, formant ce que les gens nommèrent les Justiciars, un groupe d'individus rendant la justice là où la lois ne pouvait se rendre. Ce qui fit devenir le groupe hors-la-loi à cause du préjudice qu'ils offraient au forces de l'ordre et à la garde du royaume, sans ce douter que le chef du groupe était le prince de ce même royaume.
    Ils rependirent la loi partout où ils passaient, sans perdre de vue leur objectif, avec des méthodes parfois expéditives que le royaume lui-même n'aurait jamais utiliser. Bien que réticent au début, le prince se laissa finalement porté par la vague et trouva dans cette justice un exutoire à la douleur qu'il éprouvait chaque jour en revivant éternellement le souvenir de l'assassinat de sa bien-aimée. Se servant de sa douleur et de sa rage pour commettre les actes les plus insensé, comme l'assaut d'un camp de bandits.
    La vague de popularité des Justiciar se retrouva à son apogée lorsque les dits justiciers offraient le butin de leurs pillages des villages de brigands au peuple préalablement dévalisé. Dans le même temps, la disparition du prince était devenue de notoriété publique.

    Mais à aucun moment le prince ne perdit de vue son objectif. Et finalement cet objectif il l’atteint. Proche de la frontière entre le royaume humain et la mer menant chez les mort-vivant. Un groupe de démon avait enlevé le tuteur angélique pour une raison que le prince ignorait et pour dire vrai il n'en avait rien à faire. Les deux groupes étaient face à face. Après un ans de poursuite à travers le royaume, ils avaient acquis expérience et unité, prêt à en découdre.
    Le prince se saisit de son épée et s'élança dans la bataille, affrontant le premier assaut des forces démoniaques, alors qu'en arrière, des démons préparaient un des leurs à une sombre magie. Pensant la victoire à leur porté, ils se saisirent de l'ange et l'amenèrent en arrière. C'est alors que l'un des démons se mangeant en immonde créature, déformé et cornu. D'une hauteur impressionnante, il abattit une large lame sur le prince qui eut tout juste le temps de dévier la lame alors que les étincelles lui léchaient le visage.
    Anthon tenta une intervention et fracassa sa hache contre la chaire du monstre, celui-ci envoya alors le mercenaire dans les airs et il s'écrasa plus loin, amochée mais vivant. La bardesse se précipita vers celui-ci pour lui donner une mixture alchimique pour prévenir toute hémorragie interne. Alek ou Natsil s'élancèrent vers le monstre, lui faisant quelques entailles mais sans succès. Lorsque Natsil reçut une puissante magie de coté...il avait commit l'erreur d'ignorer les mages aux cotés du monstre. Le prince roula quelques mètres et lorsqu'il se releva il vit face à lui une boule de feu, il n'avait plus le choix, il disparut de l'emplacement et empala plus loin le démon sur sa lame. En réalité loin d'être une téléportation, le prince avait simplement accélérer ses mouvements grâce à la chronomancie, mais cette effet de surprise ne parviendrait pas à surprendre qui que se soit une seconde fois, d'autant plus qu'il avait épuisé une grande énergie dans ce coup.
    Alek intelligent s'adapta très vite à sa surprise et en profita pour surprendre le mage d'une dague dans la jugulaire. Mais la queue du monstre le faucha et l'envoya contre un arbre. Le monstre chargea alors l'élément le plus fragile, l'ange et la bardesse qui étaient au coté du mercenaire inconscient.
    Natsil utilisa son épée pour pour lui assigner un coup de taille dans le dos, celui-ci se retourne et le prince croisa les bras pour encaisser le choque et repris pied avec difficulté quelques mètres plus loin, et lorsqu'il observa de nouveau le terrain il esquiva le monstre déjà sur lui. Mais la lame du démon eut le temps de mordre sa jambe.
    Dans la précipitation des événements l'ange découvrit sur le sol, sa propre épée. Mais il était trop faible, et observant le prince murmura à l'épée qui disparut.
    -Anthon, Alek occupez le quelques secondes!
    La voleur et le mercenaire se relevèrent difficilement sous les soins de l'ange et de la bardesse. Mais il saisirent leurs armes. S'élança sur le monstre alors que le prince concentrait sa magie.
    Quelques secondes s'écoulèrent, puis une minute durant laquelle Anthon et Alek subirent de sévères dommages. Alors le prince s'élança d'une impulsion vers le monstre armée de sa lame, alors qu'il parait la lame du démon une seconde lame se positionna dans son dos, la saisissant de sa seconde main, il tira sa nouvelle lame. Le temps s'écoula lentement, beaucoup plus lentement, et l'épéiste noire, dans un torrent d'acier découpa chaire après chaire l'abomination, bien que le contre-coup le fasse défaillir dans des gerbes de sang, et que la magie dévorait son faible corps mortel. Il passa outre ses limites et tua la créature, alors que l'arme de celle-ci lui entaillait l'épaule. En sang et au borde de la brisure, il s’effondra dans les ténèbres et l'oublie qu'il accueillit avec le sourire.

    Chapitre III
    Renaissance

    Les ténèbres de l'oublie. La rumeur dit que l'on est capable d'entendre dans ce monde sans temps ni espace, mais pour une fois dans sa courte existance, alors que le néant était la hantise de tout homme, le prince y trouvait la paix, contemplant le vide éternel.

    A l'extérieur de ce monde onirique, plus de deux ans s'étaient écoulé. Et jamais le prince n'avait émergé de son coma. Il reposait là paisiblement, alors que les anges s'afferaient à tenter de le guérir sans rien pouvoir y faire. L'esprit du prince refusait tout simplement de sortir dans son éternel sommeil. Asgar son mentor restait à son chevet observant l'évolution de son état. Des cheveux blanc s'étaient développé à cause de sa trop intense utilisation de magie. L'épée angélique reposait à ses cotés, comme pour soutenir son nouveau maître. Mais alors que le prince commençait à dépérire, un événement se produisit.

    Dans le monde onirique, une lumière émergea de l'ether.
    -Natsil, tu ne devrais pas rester dans un lieu si dépourvu d'existance.
    -Qu'ai-je à gagner à retourner dans un monde impartait et cruel?
    -C'est parce qu'il est imparfait qu'il nous surprend.
    Liz apparut devant le jeune homme et prit délicatement sa tête entre ses mains.
    -Je serai toujours près de toi, je fus ta bien-aimée, je serai ta lame. Je ne souhaite pas que tu cesses de vivre après ma mort.
    Elle caressa une mèche blanche du prince en sanglot. L'âme en peine, celui-ci se tourmantait des événements passé, divine punission pour celui qui n'avait pas réussit à atteindre l'objet de sa quête, sauver sa belle. Mais la vie n'était pas une histoire que l'on compte aux enfants, elle était cruel et parfois injuste. Mais Liz avait raison, c'est parce que ce monde était imparfait que l'on avait besoin de justice, mais serait-il seulement capable d'ôter de lui cette froideur et cette haine dévorant son être?
    -Je t'y aiderai. Fit l'écho de cette qui tant de fois, fit battre son coeur.

    C'est finalement trois années après son inconscience que le prince se réveilla. La nouvelle se répendit partout dans le royaume, et la capitale fêta cet évènement. Le prince lui gardait près de lui la lame qui renferait l'écho de son aimée, l'âme qui s'était lié à cette mystique arme pour guider le prince. Doux mensonge illusoir ou véritable faveur divine? Il ne le savait pas et comme tous il avait envie de croire en ces miracles.
    A son retour il légalisa les Justiciar et les rassembla. Bien des choses s'étaient écoulées et Alek était à présent avec sa fabuleuse Bardesse devenue sa femme, ensemble qui utilisait les barde comme réseau d'espionnage au service des Justiciars. Anthon lui avait rassemblé quelques hommes comme patrouilleur, le réseau s'était bien développé et ses compagnons insolites étaient fort heureux de retrouver celui qui avait changer leur vie.
    -Alors bien dormit? Fit Alek
    Natsil resta froid comme à son habitude, ce qui ne dénatura pas la bonne humeur de l'ancien voleur. A présent le prince affecta les justiciars en tant que force d'intervension directe du ministère de la justice, il ouvrit également une académie où tous étaient accepté noble, roturier ou ancien hors-la-loi cherchant l'expiation. Après avoir fait leurs preuves, ils pouvaient finalement rejoindre officiellement les Justiciar. Bien qu'en petit nombre pour le moment, leur force de frappe à de quoi mettre les ennemis du royaume en déroute.

    A jamais gardien
    Nous protégeons les peuples
    Nous les protégeons chacun
    Comme s'il s'agissait d'un seul.

    Et sans oublier le code.

    Un justiciar à des valeurs
    Son cœur ne connait que la vertu
    Sa lame défend les démunis
    Son bras protège les faibles
    Sa bouche méprise l'hypocrisie
    Sa colère déjoue les tours du malin.

    A présent agé de vingt trois ans et un ans après son éveille, le prince reprend sa vie avec la ferme intention de changer le cours de l'histoire, affranchir l'humanité des anges, redorée l'image des humains et surtout redonner à cette nation trop longtemps en sommeil le symbole de l'égide du monde. Grâce aux Justiciar; une armée à l'allure cauchemardesque et qui pourtant oeuvre pour la justice.


    Thème musical:

    Animal de compagnie, monture, possession terrestre* : Il ne s'attache pas.

    Inventaire :
    Un grimoire principalement regroupant ses sortilèges.
    Une épée en métal angélique dans laquelle il canalise ses pouvoirs.
    Un journal dans lequel il écrit tout avec référence date, lieu avec coordonné géographique.

    Pouvoir :
    Hypermnésie; L'hypermnésie est la faculté de se souvenir de tout dans les moindres détailles. Cela implique que tout ce dont se souvient Natsil était comme hier. Il doit donc sans cesse analyser et réfléchir, et faire le trie des informations contenue dans son esprit toutes les 48h minimum, sous peine de tout mélanger, relier les événements de manière aléatoire, provoquant ainsi des paranoïas, troubles du comportements, schizophrénies.

    Accélération: Chronomancie mineur qui permet d'accélérer ses mouvements. Cela dit il ne peut pas l'utiliser pour aller au delà d'un certain seuil sous peine d'endommager son corps.
    Anti-grave: Permet d'ignorer la gravité sur son corps, et ainsi de "voler". Mais ce sort ne lui permet pas de tourner. Seulement de planer ou sauter très haut en gardant une vitesse constante. (pas plus rapide que sa vitesse initial c'est à dire entre 10 et 50 km/h, (50 si il a prit une impulsion (sur un mur par exemple)))
    Cage: Emprisonne la/les cibles dans une prison magique, les cibles doivent être de taille humaine, la magie forme un cylindre autour d'elles.
    Soin: Guérit les blessures légère (coupure, éraflures, etc), les petites maladies (rhum, etc), et l'empoisonnement léger.

    Magie de l'épée: Il peut canaliser ses pouvoirs dans son épée.
    -Anti-grave: L'épée est plus légère et donc plus facile à manier.
    -Gravité: Permet que l'épée retourne dans sa main
    -Cage: Paralyse la cible s'il touche l'épée
    -Soin: L'épée ne blesse pas.

    ◙ Et Vous ? ◙


    Quel âge avez-vous ? : 22ans
    Présence sur le forum : tous les jours
    Depuis combien de temps faîtes-vous du rp* ? : bien longtemps mais sur papier
    Pseudo* : Natsil
    Comment avez vous connu le forum*? modo
    Première impression*: bien
    Remarques*: /


    Dernière édition par Natsil le Mar 22 Avr - 12:18, édité 1 fois
    avatar
    Natsil
    ~ Nécromancienne ~

    Messages : 80
    Points RP : 44
    Date d'inscription : 26/09/2012

    Feuille de personnage
    Age :: 22 ans
    Information Importante :: Prince humain
    Côté Coeur: : Célibataire

    Re: Natsil Del Night

    Message  Natsil le Lun 21 Avr - 2:14

    voila terminée ^^
    avatar
    Darcia Ujk
    ~ Alpha du Sang ~

    Messages : 92
    Points RP : 68
    Date d'inscription : 05/10/2012
    Age : 25

    Feuille de personnage
    Age :: 428 ans
    Information Importante ::
    Côté Coeur: : célibataire

    Re: Natsil Del Night

    Message  Darcia Ujk le Lun 21 Avr - 8:57

    Pour l'avatar pas mal du tout, et le thème musical choisi qui est, à mon goût, une partie du plus bel OST jamais créé, je te souhaite re-bienvenue :p
    Et oui, il n'y a pas que les modos qui peuvent souhaiter bienvenue :p
    avatar
    Natsil
    ~ Nécromancienne ~

    Messages : 80
    Points RP : 44
    Date d'inscription : 26/09/2012

    Feuille de personnage
    Age :: 22 ans
    Information Importante :: Prince humain
    Côté Coeur: : Célibataire

    Re: Natsil Del Night

    Message  Natsil le Lun 21 Avr - 23:46

    Merci à toi ^^

    J'espère que l'histoire vous plait, j'ai un peu précipité sur la fin car je n'ai pas vraiment le temps de faire les choses en longueur comme je l'aurait voulut.
    avatar
    Cyril Valtiel
    ~ Main d'Argent ~

    Messages : 282
    Points RP : 204
    Date d'inscription : 30/08/2010
    Age : 27

    Feuille de personnage
    Age :: 21 ans en apparence, 63 ans en réalité
    Information Importante :: Quelque chose d'important? Lui?
    Côté Coeur: : En état de marche

    Re: Natsil Del Night

    Message  Cyril Valtiel le Mar 22 Avr - 5:02

    Duh, il va falloir qu'on change ces icônes parce que j'avais pas remarqué tes finitions ^^"

    Alors, à chaud et AMHA

    Nom : Ok

    Prénom : Ok

    Surnom* : Pour justicar, c'est lié à ce que je vais dire en dessous. Le reste, ok

    Âge : Ok

    Race : Ok

    Localisation : Ok

    Métier/Grade/Statut social : Ok

    Description Physique et vestimentaire :  Ok pour le physique et admettons pour les vêtements ^^

    Description mentale : Rien d'anormal dans la psychologie même si je ne vois pas ce que les dernières lignes sur ses compétences font là.

    Histoire :

    1) La lignée peut être importante dans ce cas précis. Né du couple royal ou bâtard? ^^

    2) j'aurais juré avoir lu quelque part dans les topics officiels que l'esclavage sur Scinia était officiellement désapprouvé... en attendant que je mette la main sur cette info et/ou que quelqu'un me corrige, mettons que ça passe mais attend toi peut être à devoir faire quelques bidouillages pour les passages concernant l'esclavage - officiel, j'entend x) - au palais royal.

    3)
    Natsil a écrit:Une vision, celle d'un désert, d'une plage, l'ange était inconscient et il pouvait voir un groupe d'hommes autour, il ne saurait dire la race, mais il se doutait qu'il s'agissait de démons. Puis la vision s'estompa et Natsil partit au galop.

    Huh? Elle vient de qui? Et puis d'ailleurs, l'épée elle vient d'ou? Du tuteur?
    Même s'ils te paraissent évident, les petits détails sont importants ^^

    4) Le prince part. Le fils du roi Del Night, peut être prochain régnant et plus ou moins connu pour ses idées controversées concernant les anges, part avec juste un garde du corps et personne ne le reconnait?

    5)
    Natsil a écrit:C'est alors que l'un des démons se mangeant en immonde créature, déformé et cornu.

    Hein? x) Je pense avoir une vague idée de ce que tu veux dire mais "hein?" quand même.

    6)
    Natsil a écrit:Argus son mentor restait à son chevet observant l'évolution de son état. Des cheveux blanc s'étaient développé à cause de sa trop intense utilisation de magie.

    Argus? Céki? C'est l'ange pour qui ton perso s'est foutu dans le coma? Si non, il est devenu quoi, ledit ange? Sauvé, pas sauvé?

    7) En tant que groupe indépendant, les Justicar passent sans problème mais le problème est que le prince n'est pas encore sur le trône, c'est Eredon Del Night qui s'y trouve, et c'est un pro ange. Peu de chance qu'il accepte qu'un groupe mené par un fils qui semble avoir la mentalité opposée devienne une force exécutive officielle, surtout si elle peut accueillir des hors la loi.
    Du moins pas à la loyale :p

    Bon à part ces sept points, l'histoire tient la route et au vu du pavé, je pense que tu peux effectivement prétendre à ce rôle là ^^ . Pense à te relire pour éviter fautes et phrases assez peu compréhensibles

    Animal de compagnie, monture, possession terrestre* : Ok


    Inventaire : Pour l'épée, cf histoire. Le reste est ok ^^


    Pouvoir :
    Hypermnésie : ok

    Accélération: C'est donc cet abus qui a provoqué son coma, c'est ça? ^^ A priori, ça me parait ok mais si on pouvait avoir une estimation du seuil au delà duquel l'utilisation devient dangereux ce serait appréciable.

    Anti-grave: Explique moi cette histoire de km parce que s'il s'agit de sa vitesse à pied...je crois que les records actuels tournent autour de 30-40km/h et ils sont préparés à ça alors une personne en habit & manteau en cuir... surtout que si la gravité ne les affecte plus, ça doit être encore pire question vitesse, non?

    Enfin, tant de domaines ou je m'y connais pas... n'empêche ça me parait étrange.

    Cage: Durée? Cassable? Ceux qui sont enfermés sont complètement immu

    Soin: Ok

    Magie de l'épée: Il peut canaliser ses pouvoirs dans son épée.
    -Anti-grave: Ok.
    -Gravité: Ca c'est pas de la gravité, c'est de la télékinésie.
    -Cage: Autant en pouvoir, ça peut passer mais potentiellement enfermer en quelque coups de nombreuses personnes...
    -Soin: Ok

    Voila voila ^^
    avatar
    Natsil
    ~ Nécromancienne ~

    Messages : 80
    Points RP : 44
    Date d'inscription : 26/09/2012

    Feuille de personnage
    Age :: 22 ans
    Information Importante :: Prince humain
    Côté Coeur: : Célibataire

    Re: Natsil Del Night

    Message  Natsil le Mar 22 Avr - 12:15

    1) La lignée peut être importante dans ce cas précis. Né du couple royal ou bâtard? ^^
    Légitime, pas eut envie de développer une relation avec x servante ou x magicienne

    2) j'aurais juré avoir lu quelque part dans les topics officiels que l'esclavage sur Scinia était officiellement désapprouvé... en attendant que je mette la main sur cette info et/ou que quelqu'un me corrige, mettons que ça passe mais attend toi peut être à devoir faire quelques bidouillages pour les passages concernant l'esclavage - officiel, j'entend x) - au palais royal.

    http://etheriaworld.forumactif.com/t2822-l-esclavagisme-sur-etheria

    3) Huh? Elle vient de qui? Et puis d'ailleurs, l'épée elle vient d'ou? Du tuteur?
    Même s'ils te paraissent évident, les petits détails sont importants ^^

    L'épée vient simplement des appartements de l'ange et la vision de l'épée.

    4) Le prince part. Le fils du roi Del Night, peut être prochain régnant et plus ou moins connu pour ses idées controversées concernant les anges, part avec juste un garde du corps et personne ne le reconnait?

    ça c'est dût au fait que le prince en question n'est pas connu du bas peuple vue qu'à l'époque il ne s'y mélangeait pas.

    5) Hein? x) Je pense avoir une vague idée de ce que tu veux dire mais "hein?" quand même.
    En gros un baphomet.

    6) Argus je me suis gouré c'est Asgar XD

    7) Natsil n'est pas anti-age, simplement il est pour l'indépendance de l'humanité. Ensuite les Justiciar s'occupent seulement de la justice et rien d'autre. C'est un peu l'armée personnel du prince.

    Pouvoir :
    Hypermnésie : ok

    Accélération: C'est donc cet abus qui a provoqué son coma, c'est ça? ^^ A priori, ça me parait ok mais si on pouvait avoir une estimation du seuil au delà duquel l'utilisation devient dangereux ce serait appréciable.

    Alors je fais ça au jugé honnêtement. Mais pour le moment je dirais qu'une accélération trop importante l'endommage, genre plus vite que le son. Soit 300m/s

    Anti-grave: Explique moi cette histoire de km parce que s'il s'agit de sa vitesse à pied...je crois que les records actuels tournent autour de 30-40km/h et ils sont préparés à ça alors une personne en habit & manteau en cuir... surtout que si la gravité ne les affecte plus, ça doit être encore pire question vitesse, non?

    Non car il s'agit de l'impulsion initial. Qu'il y ait de la gravité ou non, ça ne change rien.

    Cage: Pas réellement de durée. Un simple contre sort peut les briser ou si l'on déconcentre le prince qui doit les maintenir. La personne à l'intérieur est libre de ses mouvements dans la limite du cylindre.

    Soin: Ok

    Contenu sponsorisé

    Re: Natsil Del Night

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 5:05