Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Description des Mort-vivants

    Partagez
    avatar
    Cyril Valtiel
    ~ Main d'Argent ~

    Messages : 283
    Points RP : 209
    Date d'inscription : 30/08/2010
    Age : 27

    Feuille de personnage
    Age :: 21 ans en apparence, 63 ans en réalité
    Information Importante :: Quelque chose d'important? Lui?
    Côté Coeur: : En état de marche

    Description des Mort-vivants

    Message  Cyril Valtiel le Sam 28 Déc - 1:10

    Les morts-vivants

    Histoire:
    Quatrième millénaire:
    S'il n'était pas rare que des non-morts, mus par des spectres vengeurs, maudits ou simplement aliénés, apparaissaient de temps à autres dans divers endroits pour diverses raisons, les Morts-Vivants en tant que race sont très jeunes et certainement pas prévus par les Créateurs.

    Les morts vivants de Nagari sont à l'origine des colons normaux - majoritairement humains - , venus de l'autre continent pour étendre leurs royaume. C'est en l'An 4570 que le seigneur Nivel Del Night le Magnifique, souhaitant étendre son royaume et recherchant sans cesse de nouvelles sources de matière premières pour étendre l'industrie et le commerce ainsi que, pourquoi pas, de nouveaux peuples avec qui s'associer et éventuellement à convertir à la religion angélique, promit aux navigateurs du royaume gloire et richesses à qui découvrirait de nouvelles terres. Quelques années plus tard, une poignée d'explorateurs revinrent en ramenant de leurs expéditions l'existence d'un désert de sable où nulles âmes ne vivait mais dont le potentiel minier représenté par une roche précieuse jamais vue auparavant et appellée "Rose des sables", était sans précédent et encore inexploré. Le roi les y renvoya aussitôt, accompagnés par quelques habitants de son royaume et un régiment de soldats en tant que colons du royaume, et leur ordonna d'y construire une cité, tête de pont du royaume humain sur l'autre continent.

    En l'an 4670, la cité portuaire fut totalement achevée, en plein cœur de ce qu'ils ont baptisé "Désert de Négaroth" et fut nommée la "Cité de Negarath". Malgré les conditions de vie pour le moins difficile, entre la faune hostile et les températures élevées, les colons dominèrent cette étendue de sable et réussirent à faire de la cité un point d'ancrage majeur du royaume humain.
    Le commerce de roses des sables débuta quasiment immédiatement après l'installation des colons et remporta un énorme succès, tant la noblesse humaine adorait cette pierre précieuse ainsi que les autres peuples: les elfes, les fées et même les anges appréciaient la finesse des bijoux faits en rose des sables. Ce n'était pas le seul produit exotique disponible car les dents, écailles et peau récupérées sur les créatures du désert avaient leurs admirateurs, d'autant plus si la créature en question était dangereuse. La cité s'étendait de plus en plus au fur et à mesure que des humains et mêmes des membres d'autres races s'y installaient en quête de gloire et de richesses tant elles avaient l'occasion de sourire à ceux qui étaient suffisamment audacieux pour venir les chercher dans cette mer de sable.

    En 4766, le tout juste sacré Ewin Del Night ordonne par conséquent d'explorer encore davantage le désert, à la recherche d'autres sites du même acabit, susceptible de faire du royaume humain une nation inégalée, digne de leurs mentors. A la place, ils y trouvèrent leur pertes : arrivant devant les frontières des démons, ils y trouvèrent la mort de la main des soldats en faction qui rapportèrent la nouvelle, qui grimpa très vite à travers la hiérarchie démoniaque. Ne souhaitant en aucune façon les agents des anges devant leur porte, ils envoyèrent leur armée dans le désert et firent le siège de la cité, exigeant qu'ils repartent avec leur affaires au plus vite. Devant le refus du roi humain, les démons donnent immédiatement l'assaut, écrasant les défenses présentes et mettant la ville à feu et à sang avant que les soldats envoyés dans le désert et les renforts des autres continent puissent arriver, les anges n'ayant pour leur part envoyé que les volontaires, peu nombreux. Devant l'ampleur du désastre, Ewin Del Night rappela ses troupes et les colons encore en vie et ne lança pas de contre offensive. L'épisode du désert était clos pour les humain.
    Cinquième millénaire:
    Il ne l'était pas pour tout le monde. En l'an 5007, un démon nommé Bilal dont personne n'avait entendu parler jusqu'alors, se présenta devant l'Empereur en se targuant d'avoir accompli un prodige qui apporterait gloire à la nation et terreur à ses ennemis selon ses dires : un dérivé des magies curatives altérées de façon à pouvoir relever et contrôler ceux qui n'étaient plus, voire même à invoquer et asservir intentionnellement les âmes des défunts, un florilège de sorts qu'il avait appelé "Nécromancie". D'abord sceptiques jusqu'a ce qu'il démontre ses dires en présentant son disciple et serviteur, premier d'une longue liste de cobayes "intelligent", apte à la réflexion mais soumis à sa volonté, les autorités des terres sombres furent conquis par l'idée d'une légion composée de ceux qui sont tombés au combat et qui furent jadis des parents, des fiancés et/ou des amis et par tout ce qu'on pouvait potentiellement en tirer. Ils donnèrent donc carte blanche à Bilal ainsi que quelques amplificateurs de magie et une troupe de soldats afin de pouvoir mettre en place les rituels qui allaient être nécessaire pour relever ceux qui constitueraient le point de départ idéal d'une telle armée : les ruines de Negarath et ses innombrables cadavres. Une fois sur place, après avoir disposé  des quelques aventuriers en quête de richesses et/ou de savoirs oubliés et des pacificateurs désireux de donner la paix aux esprits des défunts, s'assurant par ailleurs que ceux ci ne les dérangeraient pas, il se livra à plusieurs autres essais afin de vérifier ses calculs puis s'attela à l'oeuvre de sa vie. Qui prit une tournure désastreuse.
    Bien que disposant de ses amplificateurs, Bilal sous estima grandement la puissance nécessaire à un tel rituel et son énergie vitale ainsi que celle de l'un des soldats mis à sa disposition fut aspirée afin de pouvoir combler les manque. La totalité des habitants de Negarath réapparut dans le monde des vivants mais sans aucun maître. Furieux comme seul des êtres se rappelant de leur mort brutale et constatant que le repos éternel leur a été arraché peuvent l'être, ils exterminèrent les démons restants. Deux semaines après, une troupe de soldats furent envoyés à la cité mais n'y parvirent pas : ils sont revenus, expliquant qu'alors que la cité étaient en vue, ils ont entendu une cacophonie de cris de rage et de tristesse mêlées. Dans le même temps, une troupe de cadavres animés qu'aucune blessure ne semblait réellement affecter les repoussa dans le désert. Ayant précisé que deux des soldats délégués à la protection de Bilal comptaient parmi ceux qui les avait attaqués, ils firent se rendre compte à l'empereur que ce projet avait échoué et qu'il était inutile d'essayer d'en récupérer les restes car ils ne valaient pas à ses yeux les pertes que cela occasionnerait.

    En l'an 5325, les derniers agités se calmèrent enfin et les anciens colons considéraient leurs options. Selon eux, ils étaient condamnés à la damnation éternelle en tant que cadavres ambulants puisqu'ils ne pouvaient apparemment pas mourir, même réduits en morceaux – l'or n'était alors pas connu comme fatal pour les morts vivants -  Ils devaient donc apprendre à vivre avec, d'une part et se faire connaître d'autre part. Les Morts Vivants les plus intelligents, ceux qui avaient été créé bien avant par Bilal et qui avaient été ses assistants "dévoués", prirent le contrôle total de Negarath et retrouvèrent ses écrits, qu'ils assimilèrent . Ils envoyèrent dans le même temps une délégation au royaume humain, afin d'implorer leur aide mais ceux, dégoutés de voir ce qu'étaient devenus leurs anciens compatriotes, les chassèrent à vue et ils furent obligés de se défendre. Frappés durement par cette réalité, ils décidèrent alors de créer leur propre nation, une nation qu'ils voient comme indépendante : la nation de Nagari.
    Ils savaient que cela était possible malgré leur état car les produits du désert pouvaient à nouveau faire leur richesse. Ils y travaillèrent donc, notamment pour surmonter le problème du peuplement faute de naissance. Tous ceux qui pratiquaient les arts magiques ou qui en avaient le potentiel de leur vivant étudièrent les écrits de Bilal et apprirent à se servir de ses créations pour reconstruire et repeupler la cité.

    C'est en 5400 que les morts vivants déclarèrent la guerre pour la première fois, aux vampires. En effet, après avoir transmis l'accord des morts vivants concernant le secret de leur royaume, le diplomate vampirique retourna à Negarath pour y demander le partage de la nécromancie, avec force promesse militaires et économiques diverses. Des propositions dont les seigneurs nécromants n'avaient que faire : le prix à payer pour l'enseignement de la nécromancie valaient davantage que des alliances de circonstance et d'intéret, beaucoup plus que des cimetière entiers. Ils apprirent au diplomate qu'ils exigeaient que les vampires leur prêtent une allégeance totale, qu'ils deviennent une extension du royaume des morts vivants et que rien d'autre ne sera accepté. Le diplomate ne revint pas et les seigneurs pensèrent qu'ils avaient abandonné l'idée. Grande fut leur colère en découvrant que certains apprentis communiquaient de leur plein gré leurs secrets aux vampires. Des têtes tombèrent, après quoi ils firent route aussi vite que possible vers le nord de Sirilia ou se cachaient les pâles. Ceux ci avaient eu vent de cette attaque et étaient confiants mais les envahisseurs ont rapidement su ou les trouver et les attaquaient de jour, ou ils ne pouvaient opposer qu'une faible résistance sous la forme de la garde humaine, qu'ils réanimaient une fois mort pour renforcer leurs troupes. Les premières escarmouches se soldaient par la défaite des vampires et la capture de ceux qui n'arrivaient pas à fuir les non-morts. La création accidentelle des goules ne semblait faire que retarder l'échéance. Mais les vampires élaborèrent un plan de la dernière chance qui renversèrent les choses en leur faveur. En effet, l'apparition des lycans sur le champ de bataille prit les nécromants de court, d'autant qu'ils étaient assez robustes pour rendre leurs réanimés inopérables. Au final, ils virent l'armée humaine débarquer sur le champ de bataille et n'eurent d'autre choix que de se replier, ne pouvant pas affronter autant d'adversaires à la fois. Ayant trouvé des cadavres de vampires sur le champ de bataille, l'armée humaine ne partit pas à la poursuite des morts vivant, ne voulant pas s'éparpiller surtout si le roi et ses généraux avaient raison de penser qu'il s'agissait là d'un leurre.Grâce à cela, les habitants du désert purent retourner à la reconstruction de leur cité, qu'ils terminèrent en 5924
    Sixième & septième millénaire:

    Cette période est essentiellement consacrée à l'entretien de relations commerciales, avec comme objectif suprême d'être reconnu comme nation a part entière. Il était hors de question pour eux d'accepter les démons, instigateurs principaux de leurs malheurs. Ils approchèrent cependant les elfes noirs avec prudence. Ceux ci acceptèrent plus ou moins l'échange demandé, du moment qu'ils pouvaient trier leur cadavre pour éviter que des secrets propres aux drows tombent dans les oreilles décharnée mais encore vives des seigneurs de Nagari. Néanmoins, à cause de cela, leurs frères arboricoles refusèrent tout net d'établir quelque relation que ce soit entre eux, le fait qu'ils les considèrent comme un affront à tout ce que représente Gaia jouent également. Cependant, les fées et les nymphes acceptèrent de leur fournir leur criminels ainsi que tout ennemi qui meurt sur leur terre. Il n'y a cependant pas de route commerciale prévue vers Sirilia puisque les humains les ont rejetés également et que le souvenir de leur opposition aux lycans est encore trop vivace.
    Incapable de mourir, mais n'ayant pas beaucoup de morts à ressuciter, les Mort Vivants gardèrent une démographie très moyenne.
    La ligne politique de la "nation stérile" est de se tenir à l'écart de tout évènement  étranger ne les regardant pas et de se focaliser uniquement sur sa survie, sans chercher à s'étendre agressivement. Les relations avec les autres royaumes sont pour l'heure purement commerciales avec les peuples qui les acceptent mais ils refusent d'établir de telles négociations avec les humains, les elfes, les vampires et les démons. Actuellement, la question demeure sur l'utilité de prendre le risque d'en établir avec les lycanthropes après les avoir mené au bord de l'extinction il y a deux millénaires de cela. En tout cas, grâce à cela, aucune autre guerre ne fut à déplorer chez les Morts Vivants, du fait qu'ils sont complètement neutre et que leur nature en fait des adversaires craints sur le champ de bataille, même s'il se murmure que l'or pourrait en détruire un définitivement. Ils continuèrent donc de vivre paisiblement jusqu'à aujourd'hui.

    Société:
    Comme ils n’ont pas été créés par les Créateurs et qu'ils évitent toutes liaisons avec les autres peuples, les Non Morts dispose d’une culture très particulière, méconnue de la grande majorité des populations étheriennes qui les considèrent comme stérile.

    Étant à l'origine exclusivement composé d'une population humaine, les bases de leur religion sont les même que celle de ce peuple à la grande différence qu’ils ne considèrent plus les anges comme des demi-dieux, en effet l’influence de Bilal et le rejet dont ils ont été la victime de la part de leur ancienne nation leurs ont poussé à renier toute idée d’infériorité vis-à-vis de toute autre forme d’existence. A la place, c'est la nécromancie qui est vénérée comme un art sacré et plus un nécromancien est puissant, plus il est respecté de ses pairs.
    Paradoxalement, Bilal, le plus puissant de tous n'y est absolument pas considéré comme un symbole religieux ou une personne digne d'être vénérée puisque les morts vivants n'ont pas oublié qu'il fait partie de ceux qui les ont massacrés et pis, qu'il voulait faire d'eux des esclaves au service de ces même bourreau. Cependant son corps a été enterré et l'une des lois les plus importante de la nation interdit qu'on anime son corps ou rappelle son esprit.

    La hiérarchie des morts, plus ou moins semblable à celle des humains, ne fait pas dans la cérémonie et n'a d'autre règle que celle du mérite. Tout mort vivant voulant prétendre à une fonction doit faire étalage de son pouvoir et de sa capacité à gérer les responsabilités qui vont avec. Cela se fait souvent au cours d'un duel avec celui qui occupait précedemment ce poste, si tant est qu'il ne soit pas déja mort ou déchu de ses responsabilités pour quelque raison que ce soit; le prétendant devant dans ce cas faire ses preuve devant un groupe de "supérieurs" si possible. Par ailleurs, étant donné que l'auto-promotion par assassinat est  punie car vue comme une tentative d'usurpation de poste,  l’étude de la nécromancie occupe une part importante du quotidien de tous morts vivants ambitieux bien qu'il soit possible dans le domaine militaire de confier des postes importants à un guerrier parvenant à défaire un nécromancien occupant le rang souhaité.
    Au sommet de cette nation se trouve les trois seigneurs morts vivants, les plus puissants et les plus vieux morts vivants de cette nation, gouvernée par une gérontocratie. Plus au moins à niveau égal se trouvent les réanimateurs, ceux qui font usage de leur maîtrise de l'Art pour augmenter la population morte vivante. Il n'est pas rare que ce soit de ces derniers que surgissent les prétendant au pouvoir suprême. Ni que des tensions apparaissent entre ces deux groupes aux influences plus ou moins égales.

    Par ailleurs, bien que la grande majorité de la nation soit par conséquent constitué de morts éveillés, il est de moins en moins rare de rencontrer des habitants tout à fait vivants, attiré par la nécromancie ou par la perspective de faire revivre la période de "l'âge des sables" , décomposés ou pas. Les morts vivants acceptent toute espèce mis à part les démons et les vampires mais ils les surveillent, particulièrement les humains pour détecter et réduire à néant tout réseau d'espionnage, plus particulièrement si elle cible la création de Bilal.

    Généralités:
    Par définition, un mort vivant est un cadavre qui bouge. De fait, leur système interne est inactif et ils n'en dépendent plus, ce qui veut notamment dire qu'une blessure qui serait fatale à n'importe quel être vivant ou même à un vampire est tout juste handicapante au pire. Par exemple, un mort vivant dont la tête est tranchée sera toujours "vivant" et devra juste être recousu s'il espère faire quoi que ce soit correctement.

    Il n'y a actuellement que deux façons de détruire un mort vivant :
    - Réduire sa tête en morceaux : Une méthode qui n'est pas toujours évidente puisqu'il faut un objet lourd et/ou une grande force pour réduire l'un des os les plus solide du corps en poussière. Une fois cela fait, l'esprit lui même n'est pas détruit et peut revenir posséder un autre corps ou objet s'il en a la possibilité
    - Les armes en or : a l'image des lycans concernant l'argent, les morts vivants sont extrêmement sensibles à ce métal car il ne se contente pas d'endommager le corps, l'esprit qui l'anime souffre également et sera exorcisé s'il ne peut plus tenir le coup, reposant de nouveau en paix

    Les habitants du désert ne sont plus affecté par le rythme de vie des vivants (repas, sommeil, etc...) . Pour éviter l'indolence, qui finirait à terme – en comptant tout de même par dizaines d'années - par amenuiser la volonté et rendre le mort vivant aussi réactif que n'importe quel "animé" , ils choississent en général de se focaliser sur leurs activité et/ou sur l'étude de la nécromancie. Il leur est également possible de se livrer à des jeux d'esprits ou de logique de diverses sortes, toujours plus compliqué et il n'est par rare que les créations des artisans soient tout aussi complexes, pour des raisons qui échappent à ceux qui appartiennent encore au monde des vivants.

    S'il y a plusieurs types de morts vivants, ils sont en définitive répartis entre deux groupes, respectivement :
    - Les animés : des corps sans âmes, maintenus par magie et n'obéissant qu'a celui qui tire leurs ficelles. C'est l'une des bases de la nécromancie et les nécromanciens les plus puissants peuvent théoriquement imposer leur volonté à un grand nombre d'animés. Les squelettes consitituent la majorité de ce groupe de morts vivants quoi qu'il arrive que des zombies et des momies soient relevés ainsi.
    - Les éveillés : les corps possédés par des esprits. Ces morts vivants ont les souvenirs et la personnalité de ceux qui les habitent. Créer un tel mort vivant est difficile et relève uniquement du domaine des réanimateurs pour éviter le plus possible d'éveiller quelqu'un qui souhaiterait nuire à la cîté ou à ses habitants. Pratiquer le rituel de Bilal est strictement interdit et puni par l'exorcisme du coupable.
    Types de morts vivants:
    Spectres : La base de tout éveillé. Esprit transparent errant dans le monde des vivant par choix ou par magie, ils gardent l'apparence qu'ils avaient au moment de leur mort. Ils n'ont aucune consistance ce qui fait qu'ils peuvent passer à travers des obstacles physiques ou organiques – les êtres vivants frissonnent quand ils sont traversés ainsi – mais ne peuvent agir dans le monde physique autrement que par la possession d'un objet ou d'un corps, processus qui les emprisonne à l'intérieur jusqu'a ce que le réceptacle soit réduit en poussière et ne peuvent pas faire de magie. Il ne peut cependant rester éternellement dans le monde des vivants s'il ne possède quoi que ce soit, ne subsistant que deux jours avant de retourner dans l'au dela.
    Bien qu'étant supposé être un état transitoire, les autorités de Negarath s'intéressent à leur intangibilité et à ce que cela pourrait donner en tant qu'espions. Officiellement, aucun résultat n'a abouti.
    Squelettes : le mort vivant de base. Bien que fragiles, ils sont rapides et efficaces en grand nombre ce qui fait qu'on les trouve très souvent en tant qu'animé comme chair à canon ou ouvriers. Les liches, pour qui la puissance physique ne sert pas à grand chose, choisissent en général ce type d'enveloppe.
    Zombies : Un mort vivant auquel il reste encore de la chair sur les os, ce qui fait qu'ils sont mort récemment. Ce sont en général ceux qui sont mort récemment pour une raison ou une autre, par exemple les soldats ennemis tombé au combat ou des habitants vivants de Negarath qui décèdent. Il s'agit en général d'un état transitoire vers l'état de squelette ou de momie, sauf pour ceux dont le travail implique d'avoir une apparence aussi peu repoussante que possible – pour peu qu'ils soient réanimés quasiment sur le champ -, dont le corps peut être entretenu de façon à ce que leurs chairs mortes ne soit pas déteriorées par les micro-organismes qui s'en nourrissent. Ils garderont cependant un aspect grisâtre et une pupille blanche. Par ailleurs ils souffrent d'une mauvaise réputation particulière parmi les morts vivants en raison de leur goût supposé pour la chair humaine alors que seuls les animés à qui leur maître donnerait un tel ordre ou les adeptes du cannibalisme sont susceptible de faire une telle chose
    Momies : Des cadavres préservés dans des bandages et des lotions d'embaumement. Il s'agit en général de la force de frappe des morts vivants car bien que rigides et lents, ils ont davantage de force que les autres exemplaires de morts vivants. En général simplement animés comme gardiens ou comme troupes de choc, il est possible que certains esprits préfèrent adopter un tel corps pour des raisons qui leurs sont propres.

    Forces & faiblesses:
    Points forts:
    *Ils sont déjà morts et plus difficile à détruire définitivement
    *Principaux utilisateurs de la nécromancie, ils en savent beaucoup plus à ce sujet et y ont accès beaucoup plus facilement.
    *Pas de contraintes mortelles (besoins physiques, douleur, peuvent continuer a bouger malgré la perte d'un membre ou de plusieurs, pas de fatigues, etc.)
    Points faibles:
    * L'or peut les détruire durablement, peu importe la gravité des blessure physiques
    * Leur apparence physique et leur odeur, dépendant de ladite apparence et/ou des produits utilisés sur eux suscitent au mieux la méfiance, au pire le rejet
    * Le système nerveux central ne fonctionnant plus, ils ne peuvent pas compter sur l'adrénaline en cas de danger.

    Liens avec les autres peuples:
    Anges : Neutres
    Humains : Tensions
    Elfes : Tensions
    Fées : Neutres
    Vampires : Ennemis
    Lycans : Méfiance
    Drows : Neutres
    Démons : Ennemis
    Guerriers du Nord : Inconnus
    Draconides : Inconnus
    Nymphes : Neutres

      La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 6:11