Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Description des Vampires

    Partagez
    avatar
    Cyril Valtiel
    ~ Main d'Argent ~

    Messages : 320
    Points RP : 204
    Date d'inscription : 30/08/2010
    Age : 27

    Feuille de personnage
    Age :: 21 ans en apparence, 63 ans en réalité
    Information Importante :: Quelque chose d'important? Lui?
    Côté Coeur: : En état de marche

    Description des Vampires

    Message  Cyril Valtiel le Sam 28 Déc - 1:07

    Les vampires

    Histoire:
    Premier millénaire:
    C'est en 1500 que le premier vampire foula le sol d'Etheria, jadis un homme obsédé par l'espérance de vie limitée de son espèce, dont le nom s'était perdu à force de ne plus être utilisé. Au terme d'une vie entière de tentatives désespérées et de recherches diverses, il conçut au crépuscule de ses jours un Rituel de sang pouvant lui redonner sa force et sa vigueur au prix du sacrifice de plusieurs dizaines de ses compatriotes. L'estimation se révéla être exagérée et il s'en rendit compte une fois que son rituel se mit à surcharger son organisme, le coupant définitivement de la Vie au lieu de lui rendre celle qu'il avait dépensée. Toutefois, il n'appartenait pas non plus au monde des morts.

    Le premier buveur de sang au monde mit quelques centaines d’années à se remettre de sa transformation et surtout à s’y adapter. Privé de la lumière du jour, symbole même de la Vie qui l’avait déserté et condamné à ne sortir que la nuit, il se mit à étudier son état et constata avec une joie malsaine son immortalité nouvelle, se rendait compte qu'il lui fallait l'entretenir en répandant encore davantage la mort parmi ses serviteurs puis en chassant les âmes infortunées qui se trouvaient aux alentours de son repaire à la nuit tombée. Mais surtout, au détour d'une expérience involontaire, il découvrit qu'il pouvait répandre sa "bénédiction" . Alors, il se mit à nourrir son second dessein, celui de créer une race entière qui serait à part de celle des hommes et dont il serait le père. Il se présenta rapidement par la suite comme étant le "Patriarche" et s’efforça de ne plus utiliser son nom.
    Deuxième & troisième millénaire:
    C'est en 2150 que le projet ambitieux du patriarche commençait à porter réellement ses fruits. Mais cela devenait également un problème car les humains n'étaient plus si facile à chasser et il n'était pas rare qu'ils s'organisent en bandes armées pour leur tendre des embuscades ou les pourchasser. Certains vampires parmi les moins prudents se sont fait exterminer ainsi et il fallait que les vampires parviennent à mieux se cacher aux yeux de leur proie sans trop s'en éloigner.

    Le patriarche mit alors sur pied un plan long et complexe d’intrigues politique sur des périodes trop longues pour que les simples mortels humains puissent déchiffrer son jeu de dupe, passant les années suivantes sous l'identité d'un sage qui prit le pouvoir légalement sur ce qui est aujourd'hui les terres du nord de la future Siliria. Fort logiquement, un problème occupa son esprit au bout de quelques décennies de règne : comment garder le pouvoir sans exposer de nouveau sa plus grande réussite à la vengeance de leurs proies?
    Il décida de faire confiance à la convoitise des hommes et réussit à placer à la tête du futur royaume un homme du nom d'Halastor Ademeni en 2467. Pantin rassuré par l'assistance d'un être vivant depuis des millénaires et de ses "enfants", il obtint l'assurance d'un règne incontesté à la tête d'une nation de plus en plus étendue et puissante ainsi que la vie éternelle en échange du serment de freiner toute tentative de punir un vampire pour le meurtre d’un humain. En complément, le Patriarche créa les Commandements Vampiriques afin de forcer les siens à demeurer dans l’ombre, à ne jamais dévoiler la nature grégaire de leur sujets. A ces fins, ils bâtirent la capitale vampirique de Gomorrhe dans les hauteurs du Mont Gris pour y vivre en reclus et n'en sortir qu’à la tombée de la nuit pour chasser. Fort heureusement pour le patriarche et son peuple, ces décisions se révélèrent suffisamment efficace sur le long terme pour qu'ils puissent passer un millénaire entier à vivre du sang de leur sujets sans impact majeur.
    Quatrième millénaire:
    Mais ce que les Vampires n’avaient pas prévu, c'était la découverte des autres peuples d’Etheria !
    En l’an 4500 les Elfes remontèrent assez loin dans le royaume humain pour découvrir les terres où se cachaient et se renforçaient les Vampires. Ceux ci décidèrent de prendre les devants en envoyant un émissaire avant que les éclaireurs de la délégation ne les découvrent ou pire, se fasse attaquer. Les relations furent assez tendues étant donné que les elfes sentaient la nature "non vivante" des vampires qui rentrait en contradiction avec leurs principes et que les vampires n'appréciaient pas qu'on menace ainsi la sécurité de leurs peuple.

    Cette rencontre fut néanmoins l’occasion de la naissance du tout premier elfe Vampire de l’histoire, puisque le patriarche était curieux de savoir quel effet aurait sa "bénédiction" sur un non-humain. Un vampire réputé pour sa beauté, Drumer, alla donc séduire l'une des elfes et parvint à la ramener à Gomorrhe avec la bénédiction de ses pairs qui plus est. Une fois transformée en vampire, elle prêta serment de ne jamais retourner parmi les siens et de demeurer à Gomorrhe comme invitée de marque - et otage aussi, un peu - .

    Pris de court par  cette expérience, les vampires décidèrent de ne pas trop s'impliquer dans les relations avec d'autres peuples, en particulier avec les anges qu'ils supposaient fatalement hostiles, toujours en raison de leur état - de plus, les humains pourraient se remettre sur leur traces. - mais tâchaient d'envoyer des diplomates à la rencontre des autres peuples pour éviter de revivre la même situation et la voir potentiellement dégénérer, et secrètement pour tenter de faire d'autres expériences du même tonneau sur les autres races. Ils découvrent que le seuil de tolérance à leur don était variable en fonction du degré de similitude qu'ils avaient avec l'humanité. Et que les loups-garous étaient non seulement immunisés mais avaient aussi très mauvais goût.
    Cinquième millénaire:
    S'il y avait une raison de se rappeler du cinquième millénaire selon les vampires, ce serait "La guerre des Morts" , qui n'avait duré que quelques mois mais qui a bien failli les anéantir . Le patriarche, après avoir acquis la certitude qu'une nation composée de morts qui marchent existait bel et bien, désirait connaître les secrets de cette "nécromancie" afin de pouvoir peut être gommer les défauts que son alchimie avait provoqué et dévoiler la grandeur de ses création au grand jour, aussi bien au sens littéral que métaphorique de l'expression.

    Les seigneurs nécromanciens de Negarath exigeaient néanmoins que les vampires se laissent assimiler par leur nation et deviennent une enclave des morts vivant sur Sirilia. Cela était inacceptable pour le père des pâles mais il décida de feindre l'abandon de ces revendications et d'envoyer à la place des espions, partisans des vampires ou mages mercenaires rémunérés apprendre ce qu'ils pouvaient voire voler ou copier des écrits si possible et leur communiquer ces savoirs. Le plan fonctionnait à merveille dans un premier temps et le patriarche commençait à faire ses propres expériences mais un jour de l'an 5400, ils s'aperçurent qu'aucun de leurs agents n'avaient envoyé de rapport depuis un certain temps. Par la suite, un seul donna signe de vie,  pour leur dire que la supercherie était découverte et qu'une armée de mort se dirigeait toute voiles dehors vers le territoire des vampires avec la ferme intention de les tuer jusqu'au dernier en conséquence.

    Cette guerre avait débuté comme un désastre pour les assiégés, qui ne pouvaient réellement se battre que la nuit. Le jour, seuls les combattants humains les protégeait et ils n'ont servi qu'a gonfler davantage les hordes de squelettes et de cadavres infatigables et toujours restaurés des nécromants. C'est d'ailleurs pour minimiser cet inconvénient que les goules, résultats des premières expériences des vampires furent lâchées sur le champ de bataille, sans qu'elles ne puissent réellement influer sur la bataille.

    Mais l'implication des lycans marqua réellement le tournant de la guerre. En effet, réalisant que leurs voisins étaient physiquement puissants et aptes à combattre de jour comme de nuit, le patriarche et ses conseillers décidèrent de les faire combattre pour eux. Leur promettant richesse, pouvoirs et surtout un plus grand terrain de chasse, ils les dupèrent et les mirent en première complètement exposés aux morts vivants.
    C'est avec soulagement que les pâles regardaient les lycans se faire décimer à leur place, parvenant cependant à repousser les morts-vivants  quasiment au prix de leur extinction, l'arrivée des armées humaines sauvant les derniers représentants de leur race. Le patriarche décida de les laisser s'enfuir puisqu'il devait s'occuper de protéger ses créations contre une armée aux aguets, n'ayant pas pu faire disparaître tous les cadavres de vampires. Il était persuadé que les lycans ne s'en relèveraient jamais
    Sixième millénaire:
    Le sixième millénaire démontra combien le patriarche se trompait. Les lycanthropes ont survécu et sont revenus au même état qu'avant guerre,  apparemment  assez rancuniers. Persuadés qu'ils allaient leur demander des comptes, les vampires leur déclarèrent la guerre en premier en 6300, la raison officielle étant une incompatibilité de territoire et un abus de gibier humain, qu'ils se devaient de protéger.
    Ce conflit, nommé "Guerre des peaux de loups" par les vampires, qui aimaient à porter la fourrure de leurs adversaires vaincus, s'enlisa si bien qu'après 300 ans, ils décidèrent d'y mettre un terme et de s'accorder sur un traité de non agression. Traité qui ne dispensait aucunement les deux camps de se massacrer l'un l'autre un par un s'ils pouvaient faire passer ça pour un accident.
    Septième millénaire:
    En 7324, le patriarche dut faire face à une nouvelle tentative de purge de la part des humain menée par trois de ses plus vieux enfants, pour des raisons diverses entre désirs de pouvoir et revanches personnelles.  La révolte fut décapitée par le plus vieux vampire d'Etheria, qui décida de ne pas donner la mort à ses fils rebelles.  A la place, il les fit enterrer vifs dans des cercueils scellés, chacun dans des lieux isolés afin qu'ils aient le temps de repenser  "à la folie de votre rébellion" . Cependant, puisque l'attention de Sirilia était une nouvelle fois tournée vers ses enfants, il décida de faire croire à sa mort pour que les humains baissent la garde de nouveau. Il ne put empêcher l'implantation directe d'un vassal des Del Night sur son territoire et il lui faut se débrouiller pour faire en sorte que celui ci aie le minimum d'impact possible sur l’existence des vampires ou pour qu'il soit écarté, d'une manière ou d'une autre.
    A part cela, depuis la fin de la guerre des peaux de loups, les vampires s'efforcent de limiter le nombre de vampirisation ainsi que les cibles à vampiriser (esclaves, personnes de peu d'importance, volontaires ou encore ceux dont ils pouvaient camoufler la disparition) afin de créer une société à deux visages ou la population qui vit sous leur joug reste persuadés qu'ils ne représentent plus du tout la même menace qu'avant.

    Religion et culte:
    Issu du peuple humain pour la plupart les Vampires ont pour l’immense majorité rejetés le culte des Anges même s'ils y croient encore pour la majorité d’entre eux : ayant également conscience de leur damnation et s’y complaisant grandement, ils rejettent toute déférence envers le panthéon angélique, comme n'importe quel autre culte.  Souvent, un infesté garde la religion qu’il a eu de son vivant, peu importe sa race, mais en détourne les codes pour justifier son état actuel face aux autres et parfois à soi même (par exemple un vampire d'origine elfique clamera que c'est Gaïa qui a mis son «père» sur son chemin pour l'amener au rang de prédateur « féral » ) .

    Sanguinaires par besoin , leur culture est basée sur la destruction, mais avec une finesse qui leur évite de tomber dans les travers de l’autodestruction.  Selon eux, il faut profiter de leur « bétail » avec parcimonie, pour en jouir sans détruire ce qui leur permet de "vivre" afin de pouvoir continuer à répandre leurs exactions le plus longtemps possible. Une dualité que l’on retrouve dans leur politique consistant à placer des «comtes » - ou à les transformer, le cas échéant – aux ordres du patriarche avec la complicité de certains humains dans le secret  de façon à appliquer les directives qui leur permet de protéger leurs humains pour mieux s’en nourrir au fil des siècles.

    Incapables de se reproduire normalement (sauf lors de la « lune rouge ») ils grossissent leur rang par transmission de leur malédiction à un autre être vivant. Cela est un moment important dans l'existence des Vampires, doté de tout le cérémonial que cela mérite si l'infant est consentant. En effet un Vampire ne peut avoir qu'un seul apprenti à la fois et ne peut en engendrer à nouveau tant que son protégé ne sera pas autonome et intégré au clan. Le sujet choisi sera vidé de son sang jusqu’à se trouver à la lisière de la mort avant de boire le sang de son Sire (nom de son parent vampire) et se relever en tant que Novice. Ce procédé est extrêmement dangereux pour le Sire qui, si il ne prend pas garde, peut laisser à son infant la quasi totalité de sa force et ce quelle que soit son ancienneté. Il est donc commun que plus un vampire à de hautes fonctions, moins il est libre d'assurer la survie de son infant, étant obligé dans le pire des cas à ne lui donner qu'une seule goutte de son sang.

    Généralités:
    Les vampires et le soleil:
    Le soleil est léthal pour les vampires.

    Effet secondaire du rituel qui a donné naissance au premier vampire, l'astre solaire est susceptible d'incinérer tout vampire exposé directement aux rayons du soleil, avec des symptômes importants tels que des malaises et un réchauffement majeur de l'organisme à l'aube et au crépuscule. Plus le vampire est âgé et pratique ces sorties dangereuses, plus il est susceptible de s'y adapter et de ralentir les effets du soleil sur son corps mais n'importe quel vampire brûlera lorsque le soleil est à son point culminant ou lorsqu'il se trouve sous un rayon concentré.
    Ne pas être touché par les rayons du soleil ne signifie pas qu'il est impossible de sortir de jour. Rester à l'ombre d'un bâtiment ou être dehors lors des jours ou les nuages cachent totalement le soleil ne leur causera pas grand mal, même si l'instinct vampirique est susceptible de les rendre mal à l'aise, anxieux voire pour les plus sensibles les malaises symptomatiques de l'expositions associé à une tendance à la paranoia. En cas d'urgence, un tissu très épais cachant toute partie susceptible [drap épais, cape avec capuchon...] peut éventuellement faire l'affaire mais ce n'est clairement pas l'idéal. Conjugué aux modes de vie diurnes de la majorité des autres populations, on comprend que les vampires préfèrent de loin voyager la nuit.

    La mort ne survient pas immédiatement lors de l'incinération mais la douleur conjuguée au violent rejet de l'organisme paralyse la victime. Il est donc possible de sauver un vampire en le traînant à l'ombre, de préférence hors de la lumière du jour. Toutefois, les conséquences d'un tel événement, tant physiques que mentales, seront lourdes et potentiellement permanentes.

    Par ailleurs, malheureusement pour les vampires prêts à risquer leur vie par pure coquetterie - ou pour mieux se fondre parmi les humains - , il leur est impossible de bronzer.
    Les goules:
    Faits à partir de morceaux de cadavres raccommodés et animés grâce aux notions de nécromancie arrachés aux morts-vivants, les goules sont des cadavres animés qui ont été « modifiés » - rajout de membres, implantation de plaques de métal ou même d'armes, parties bestiales, etc... - de la façon la plus efficace possible et entretenus de la même façon que les momies. Ce sont en général des gardes du corps, surtout lors du sommeil de leur maître mais font également figure de combattants, largement plus efficace que plusieurs gardien humains, et pour cause.
    Parmi eux se trouvent les Colosses de la Citadelle de Gomorrhe sont créé par le même principe que les goules . Ces Colosses hauts tel 3 hommes , crées personnellement par le Patriarche, sont redoutés par les rares en ayant entendus parler. Ils sont les gardiens de la Citadelle et présentent un défi de taille à toutes troupes d'attaquants.
    Les commandements vampiriques:
    *Tous les vampires sont soumis aux lois du Cercle des Anciens.
    *Nul vampire ne peut tuer un autre vampire, sauf à l'exception d'une peine juridique ou d'auto-défense.
    *Nul vampire ne peut tuer la propriété d'un autre vampire (Concernant goule ou esclave) sauf en cas d'auto-défense.
    *Nul vampire ne peut engendrer plus d'un vampire à la fois et il se doit de lui enseigner les Commandements Vampiriques.
    *Nul vampire ne peut transformer un enfant.
    *Nul vampire n'a le droit de mettre en péril la survie de la race des Damnés.
    *Nul vampire ne doit mettre en péril la pérennité des humains dont il ponctionne la Vie.
    Le Valërien:
    Le valërien est un vieux langage utilisé par les premiers vampires. Celui-ci était utilisé pour tenir leurs conversations et leurs écrits secrets, bien que rarement utilisé dans la dernière ère d'Etheria faute de pratiquants
    Il est constitué d'un mélange de langues étrangères et de nombreux bruits au niveau de la langue et des claquements des dents.  Ainsi il est très difficile pour un vivant de l'imiter alors que les vampires, avantagés par leur souffle surnaturel, n'ont aucune peine à communiquer ainsi. Les mots sont constitués de longues syllabes (ouuna, soura...) souvent terminées par des intonations sèches (orhk, hrek, neka, srak....)
    La marque carmine:
    Les vampires sont en mesure  d'avoir des enfants naturels mais l'évènement est très rare dans la vie d'un vampire tant le rituel est complexe. Tout d'abord, il faut une pleine Lune rouge, ce qui est un phénomène astrologique assez rare. C'est durant cette nuit là qu'un accouplement traditionnel doit avoir lieu ou le protagoniste féminin doit être obligatoirement une vampire. Cette dernière ne doit plus se nourrir de sang au cours de sa grossesse puisque l'enfant doit se nourrir exclusivement de celui de sa mère sous peine de s'affaiblir et de mourir très rapidement. Par conséquent, la mère est très fragile et sa protection est prise très au sérieux
    Si les instructions ont été respectées lors de cette période de 9 mois à 1 an (dépendant de la race d'origine de la mère et/ou de celle du père.), un bébé devrait ainsi naître. Cependant, engendrer l'enfant ne signifie pas la fin du rituel car celui ci n'a qu'un maigre filet de vie à la naissance et il doit se nourrir encore du sang de la mère jusqu'a ce qu'il prenne de très légères couleurs.
    Sang-clairs:
    Un vampire né d'un père non vampire. Un vampire né d'un père non vampire. Un tel hybride est un être totalement vivant, doté des caractéristiques amoindries des deux races comme tout hybride. 
    Du côté vampirique, cela se traduit par une vulnérabilité aux blessures similaire à tout mortel, une vulnérabilité à l'argent amoindrie mais qui affaiblit tout de même lorsque l'hybride est transpercé avec. En revanche, le soleil ne les gêne pas, ils peuvent facilement passer pour des hybrides en partie humain - seuls les canines plus longues peuvent dissiper l'illusion - et ils disposent d'une partie de la rapidité et des sens accrus du vampire. Concernant la nutrition, elle est similaire à un être vivant mais ils n'ont pas besoin de sang. Cela dit, absorber du sang humain débloque totalement leur capacités vampiriques mais peut donner une envie folle à l'hybride d'en boire toujours plus sur le moment et est addictif à long terme. Tout dépend des quantités.
    Le degré de respect de ces vampires varie grandement en fonction de leur moitié non vampire et s'il est clair qu'un vampire né d'un humain sera probablement méprisé toute sa vie, un vampire né d'une race millénaire tel qu'un ange ou un démon sera appelé à tenir un haut rang dans le futur.
    Vampires non humains:
    Rares sont les vampires autres qu'humains, mais ils existent.
    Les vampires peuvent propager leur malédiction aux elfes, drows, anges, démons et fées. De tels buveurs de sang sont rares car la malédiction est issu du patriarche, qui est un humain donc toute tentative de ce type a un taux d'échec important avec d'autres êtres que les Humains de pure souche. Quant aux draconides, aux lycans et aux nordiques, la nature trop différente des premiers, l'origine des seconds et la saturation de magie existant chez les derniers fait que le sang de vampire n'a aucun effet sur eux.
    Si la vampirisation réussit, les non-humains se transforment progressivement, s'affaiblissant (ou se renforçant, dans certains cas) pour ressembler davantage à des humains. Pour les êtres ailés tels que les anges, les fées ou certains démons, mêmes si lesdites ailes ne disparaissent pas, elles ne leur permet plus d'avoir les mêmes durées de vol qu'auparavant puisque les muscles dorsaux sont aussi modifié sur le modèle des hommes

    Force et faiblesses:
    Points forts:
    *Régénération lors d’une prise de sang*
    *Rapidité , ouïe et odorat accru, vision nocturne*
    *Ne vieillissent plus à partir du moment ou ils ont été mordus (infants) ou à l'âge de 25 ans (carmins). Leur trancher la tête et/ou leur arracher le coeur est fatal cependant *
    Points faibles:
    *Faiblesse face à l’argent, similaire aux lycans*
    *Brûlent sous la lueur du soleil, au moindre contact pour les plus jeunes, au zénith uniquement pour les plus vieux, avec malaise et hausse de température interne en fonction des heures de la journée*
    *Besoin de sang. Le manque n'est pas léthal mais les affaiblit physiquement (au point de ne pas arriver à rester debout) et mentalement (à peine mieux qu'un animal affamé)*
    *perte d'une large partie de leurs atouts physiques antécédents (pour les vampires issus d'autres races qu'humaines et à l'exception des Sangs clairs)*

    Liens avec les autres peuples:
    Anges : Tensions
    Humains : Proies
    Elfes : Neutres
    Fées : Neutres
    Lycans : Ennemis
    Drows : Neutres
    Démons : Neutres
    Morts Vivants : Ennemis
    Guerriers du Nord : Inconnus
    Draconides : Inconnus
    Nymphes : Neutres

      La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 23:48