Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Thyia une Niflheim peu ordinaire (fiche finie)

    Partagez
    Thyia Tapsus
    Thyia Tapsus

    Messages : 5
    Points RP : 0
    Date d'inscription : 11/04/2013

    Feuille de personnage
    Age :: 666
    Information Importante :: On n'approche pas impunément de la salle du trône !
    Côté Coeur: : le Neant des profondeurs

    Thyia une Niflheim peu ordinaire (fiche finie)

    Message  Thyia Tapsus le Ven 12 Avr - 0:03

    ◙ Votre Personnage ◙

    Nom : Tapsus

    Prénom : Thyia

    Surnom* :

    Âge : 1850 ans paraissant 30 ans

    Race : démone

    Localisation : Cité Noire

    Métier/Grade/Statut social : Niflheim de l'Ordre des Portes

    Description Physique et vestimentaire : Mon physique est des plus banal pour une démone mesurant dans les 1m80. Bien que j'ai la peau un peu moins hâlée que les miens, j'ai au moins leur agilité et la rapidité qui nous sied (pour la plupart. Mais commençons par le haut. Ne me demandez pas pourquoi, mais effectivement, sous forme humaine, ma chevelure est aussi blonde qu'un pâle soleil d'hiver qu'elle me descend jusqu'à ma chute de reins. Je vous transperce d'un regard bleu glacier. Mais en privé, il peut arriver que le regarde s'adoucisse un peu plus.

    Oui bien sûr je souris, mais ça... c'est une façade car je suis déjà entrain d'étudier ma cible. Mes lèvres sont fines aux couleurs d'une rose rose pâle. Telle la beauté froide des plaines de Faranor. Les autres êtres féminins n'ont rien à m'envier concernant mon buste. Il est des plus raisonnable. En effet, mes pommes de Vénus sont de taille tout à fait convenable.

    Mon tatouage dans le dos ne passe pas peut-être pas inaperçu si je suis dénudée. Une rose d'eau bleue roy protégée par une liane de ronces en spirale d'un bleu plus clair. Ce dernier (le tatouage) commence à mon coccyx et termine sous les omoplates. Seul un oeil aiguisé peut voir que mon symbole change de couleur au point de geler. Avertissement que mon sang de démone élémentale d'eau prend le dessus au point de devenir l'être d'eau.
    Mon port de bras se termine par des mains fines avec des ongles longs de 4 millimètres. Mon bassin est étroit. Toutefois étant souple, j'ai un déhanché naturel. Le tout porté par de longues jambes aux fines chevilles.

    Ma forme démoniaque ? ne vaut-il pas mieux une image qu'une explication ?
    Mes cheveux blonds passent au bleu roy, le reste de mon corps devient translucide avec des plaques d'eau solidifiées bleu nuit tant pour me renforcer que couvrir ma nudité. Ces plaques me prennent entièrement les mains, couvrent le dessus des poignets montant jusqu'aux épaules. Puis de l'origine de toute naissance jusqu'à ma poitrine. Vous ne voyez plus mes jambes car deviennent de la brume d'eau dense et opaque. Ne vous y trompez pas, je garde tout de même ma stature.

    J'en oubliais mes tenues vestimentaires... Lorsque je suis de garde devant la salle du trône, je suis vêtue d'un pantalon noir et d'un corsage à bretelles, blanc filigrané de gris argenté bordé de voile de même manufacture que le bas. Non, non, vêtue ainsi je ne vends pas mes "charmes". Méfiez-vous seulement de... votre ombre. Les bijoux bleus que je porte sont pour me rappeler mon élément. Un bracelet de bras puis un bracelet de chaque côté, un collier d'or, une sorte de.. jarretière de même métal se trouve sous mon pantalon, à la cuisse gauche. Chaque bijou est serti de saphir. Mes plumes dans les cheveux ? Incrustées naturellement, en rappel des origines de mes parents.

    Description mentale : Mon caractère ? A quoi bon vous le décrire et ne pas essayer plutôt de vous tenter à me connaître ? Non ? Ca ne vous tente pas ? Bon je vais exceptionnellement faire un effort.

    Tout d'abord je suis gourmande d'influx magique. J'ai pour habitude d'être non pas réservée mais calme. D'une fidélité à toute épreuve face à mon empereur, ce ne sera que de lui que j'accepterais tout modification sur mes agissements. A moins que l'on me prouve que l'on vienne me trouver de sa part. Encore faut-il qu'il soit plus... coriace, plus intransigeant que moi. Je veux tout naturellement dire que mon interlocuteur devra me prouver que c'est bien Appolyon Belial en personne qui donne l'ordre pour lequel on me requiert. Car je n'obéis qu'à lui et personne d'autre. Sauf une personne que je peux croire sans preuve. (Mais ça, vous le découvrirez au cours de nos rp's). Vous vous demandez pourquoi je suis ainsi ? C'est mon rôle de Nifhleim après tout !

    Oui j'aime parfois qu'on me tienne tête. Je dirais même que je savoure ces instants. Je les prends comme cadeaux. J'avoue également que mon minois est trompeur, et j'en joue. Demandez au démon qui se tapie dans l'ombre parce que je l'ai émasculé de m'avoir touché les cheveux. Je hais qu'on me les touche, frôle, renifle et autre. Peu importe le rang ou la race que vous êtes. C'est pareil pour tout le monde !

    Concernant l'amitié, je n'ai pas l'habitude, mais après tout, pourquoi ne pas apprendre. Pour le sentiment plus... personnel, là encore je vous souhaite bon courage. Je n'ai pas le coeur de glace mais je reste encore et toujours méfiante.

    Perfectionniste, je peux être plus qu’obtue jusqu'à temps d'obtenir ce que je veux. Quitte à être blessée. J'aime toute sorte d'épreuve. Cela en devient presque un passe temps.

    Oui j'avoue que j'ai décimé mon père. Enfin... noyé. Si vous voyez ce que je veux dire.

    Je ne suis pas si... gourmande mais j'affectionne les simples plats épicés et les fruits frais. Je bois froid au maximum afin de ne pas chauffer mes "ardeurs". Même si cependant, il m'arrive parfois de boire des boissons chaudes. Ce n'est pas parce que mes géniteurs étaient cannibales,à contrario, je le suis que très très occasionnellement. Du moins lorsque je viens à manquer de provisions et que je n'arrive pas à m'en procurer. Il y a des événements qui vous marque à vie, et encore plus lorsque cela vient de votre propre famille.

    Histoire :

    Werianeth, un des premiers démons primordiaux, et Ikoasu, démone mineure, dans un coin reculé d’Ildin’har donnèrent naissance en 5450 à une autre démone. Autrement dit, moi.

    Naître sur un lieu où des atrocités commises par luxure ou désir, donne un incube ou une succube. L’acte commis par la colère : les nôtres attirés par l’énergie brute, la force. Tel un déchaînement des éléments. Mais détrompez-vous, je ne fais nullement partie de ceux-là. Quant à la paresse, n’imaginez pas que nous soyons très actifs ; encore faut-il que nous ayons envie. Enfin ceux qui en sont pourvus de cette paresse, sont les plus efficaces dans tout ce qui touche la rêverie. L’orgueil ? Me croirez-vous si nos plus puissants « diplomates » en sont nés ? Et enfin la gourmandise. Et oui ! Il y a toute sorte de gourmandise. Cela pourrait être la nourriture, la chaire, et bien d’autre encore. Mais alliez un démon de la colère puis une démone du désir, ça peut donner une drôle de petite démone de la gourmandise d’influx de magie.

    Ikoasu avait tant et tant de désir mais n’allait jamais voir ailleurs. Jusqu’au jour où elle apprit que Werianeth l’avait mise enceinte. Depuis ma naissance, s’est mise à avoir faim de chaire de plus en plus mais tentait tant bien que mal de résister à l’envie de tromper son compagnon. Mon père lui, devint de plus en plus… coléreux. Je passais mon enfance à essuyer les plâtres de leurs disputes jusqu’au moment où ma génitrice pris la décision de fuir.

    Etant donné que l’année de ma naissance était celle également d’un pacte avec les drows, celle qui m’avait mise au monde attendit un demi-siècle pour demander asile chez eux. Celui qui l’eut mise enceinte, tenta de dominer sa colère tant bien que mal au point de ne presque plus pouvoir se contenir et de manger tous les êtres se trouvant sur son passage du nourrisson au vieillard. 
    M’élevant seul le demi-siècle suivant, ce dernier pris la décision de se rendre en territoire des elfes sombres afin de récupérer son dû, sa femme, son droit, celle qui aurait dû élever sa fille unique. Après des heures et des heures de négociations, Ikoasu lui fut remise sans contrepartie. Grande fut la douleur de Werianeth lorsqu’il apprit que j’allais avoir un demi-frère. Rentrant dans une rage monstrueuse, croyant que je dormais, assassina ma mère sous forme démoniaque l’obligeant à prendre la sienne aussi.

    J’ai passé un autre demi-siècle à ravaler mon ressentiment d’injustice pour au final aimer le geste de protection de mon père.

    6500. Une année plus que bénie pour moi. Non pas que je sois tombée sous le charme d’Astaroth, je voulais me rapprocher de la puissance démoniaque. Je suis donc rentrée dans l’armée, endurant les épreuves et me démarquant grâce à mon élément naturel qu’est l’eau. Cela m’a pris 5 siècles. Pas simple, n’est-ce pas de tenir autant au sein d’une armée démoniaque.

    Donc, en 7000, j’entrais dans l’élite en même temps que la lignée des Den Arsil eut accès au pouvoir et monta sur le trône. Néanmoins, une des "princesses" s'intéressa à mon père. Je ne supporte pas les tromperies. De rage, en rentrant usée, je découvris cette démone dans les bras de mon père. Elle, je ne lui avais rien fait et lui pria de partir. Ma forme démoniaque pris le dessus, tant et si bien que j'usais de toutes mes capacités en un coup pour tuer mon père. Revenant à moi, découvrant le corps de mon père et me rappelant ce que j'avais commis, je ne ressentis aucun remord. Juste de l'incompréhension. Je le croyais mieux que cela. Ce n'est pas parce que ma mère l'avait trompé qu'il aurait dû faire pareil. Ou plutôt... pourquoi ne simplement pas m'avoir dit que j'aurai une nouvelle "mère" ?

    Que s’est-il passé 248 ans après ? Une certaine démone du nom de Leïla monta sur le trône comme son père l’avait fait auparavant. Ceci dit, elle n’en profita pas tant que ça. Bien que ce soit elle qui me choisit pour Niflheim. Ce qui était un honneur pour moi, bien que je ne l’appréciais pas. Pas parce que des rumeurs courraient entre nous que celle-ci trouvait comme excuse sa luxure pour se faire prendre encore et encore par des mâles. Le pire, c'est que cela la menait nul part, ne la servait pas. Son règne passait inaperçu, rien ne changeait pour nous démons. J’espérais plus que ce soit Appolyon qui prenne rapidement la suite. Car avec elle, je m’ennuyais. Je m'ennuyais car nous démons, commencions à dépérir de manière fort différente.

    52 années à endurer cela, pour voir un rêve que je commençais à prendre pour une chimère prendre réalité. C’est un plaisir de servir ce nouvel empereur. Lui au moins fait bouger les choses ! Même si je ne suis pas sans ignorer qu'il y a du monde derrière lui pour l'inspirer, l'informer. J'en passe et des meilleurs.
    Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour le protéger et empêcher quiconque en prendre la place tant qu’il ne meurt pas… naturellement.


    Animal de compagnie, monture, possession terrestre* : Un cheval plus noir que la nuit appelé "Néant".

    Inventaire : mes bijoux sertis de saphirs, une lance faite en métal froid aussi grande que moi, ma monture, une chambre pas trop vaste sans prétention non loin de la salle du trône pour agir rapidement.

    Pouvoir : Elémentale de l'eau.
    "Vortex d'eau", "Extinction des feux", "Bulle d'eau", "Brouillard d'eau"


    ◙ Et Vous ? ◙


    Quel âge avez-vous ? : un certain âge mais moins du double de la majorité
    Présence sur le forum : souvent
    Depuis combien de temps faîtes-vous du rp* ? : 5 ans
    Pseudo* : Na'halya
    Comment avez vous connu le forum*? de bouche à oreille
    Première impression*: à voir
    Remarques*: une bonne ambiance ?


    Dernière édition par Thyia Tapsus le Mer 12 Juin - 2:06, édité 2 fois (Raison : petites modifs + rajout capacités)
    Lessa
    Lessa
    ~ Reine des Lycans ~

    Messages : 365
    Points RP : 375
    Date d'inscription : 11/07/2011

    Feuille de personnage
    Age :: 250
    Information Importante ::
    Côté Coeur: : Marcus Arathil

    Re: Thyia une Niflheim peu ordinaire (fiche finie)

    Message  Lessa le Mer 9 Jan - 7:33

    ◙ Votre Personnage ◙

    Nom : Tapsus

    Prénom : Thyia

    Surnom* :

    Âge : 1850 ans paraissant 30 ans

    Race : démone

    Localisation : Cité Noire

    Métier/Grade/Statut social : Niflheim de l'Ordre des Portes







    Description Physique et vestimentaire : Mon physique est des plus banal pour une démone mesurant dans les 1m80. Bien que j'ai la peau un peu moins hâlée que les miens, j'ai au moins leur agilité et la rapidité qui nous sied (pour la plupart. Mais commençons par le haut. Ne me demandez pas pourquoi, mais effectivement, sous forme humaine, ma chevelure est aussi blonde qu'un pâle soleil d'hiver qu'elle me descend jusqu'à ma chute de reins. Je vous transperce d'un regard bleu glacier. Mais en privé, il peut arriver que le regarde s'adoucisse un peu plus.

    Premier point : il n'existe pas de caractéristiques physiques type des démons. Hormis les déchus à lignée pure (et encore). De même l'agilité et la rapidité ne sont pas des caractéristiques raciales propre aux démons. Il va falloir donc reformuler.


    Oui bien sûr je souris, mais ça... c'est une façade car je suis déjà entrain d'étudier ma cible. Mes lèvres sont fines aux couleurs d'une rose rose pâle. Telle la beauté froide des plaines de Faranor. Les autres êtres féminins n'ont rien à m'envier concernant mon buste. Il est des plus raisonnable. En effet, mes pommes de Vénus sont de taille tout à fait convenable.


    OK

    Mon tatouage dans le dos ne passe pas peut-être pas inaperçu si je suis dénudée. Une rose d'eau bleue roy protégée par une liane de ronces en spirale d'un bleu plus clair.
    Est ce que tu pourrais juste reformuler ( tu a mis un "pas ou peut "être pas" ) en trop

    Ce dernier (le tatouage) commence à mon coccyx et termine sous les omoplates. Seul un oeil aiguisé peut voir que mon symbole change de couleur au point de geler. Avertissement que mon sang de démone élémentale d'eau prend le dessus au point de devenir l'être d'eau.
    Si gèle il y a désagrément pour la peau, vêtements aussi pouvant coller. A préciser.


    Mon port de bras se termine par des mains fines avec des ongles longs de 4 millimètres. Mon bassin est étroit. Toutefois étant souple, j'ai un déhanché naturel. Le tout porté par de longues jambes aux fines chevilles.

    ok

    Ma forme démoniaque ? ne vaut-il pas mieux une image qu'une explication ?
    Mes cheveux blonds passent au bleu roy, le reste de mon corps devient translucide avec des plaques d'eau solidifiées bleu nuit tant pour me renforcer que couvrir ma nudité. Ces plaques me prennent entièrement les mains, couvrent le dessus des poignets montant jusqu'aux épaules. Puis de l'origine de toute naissance jusqu'à ma poitrine. Vous ne voyez plus mes jambes car deviennent de la brume d'eau dense et opaque. Ne vous y trompez pas, je garde tout de même ma stature.

    J'ai un peu de mal a saisir pour la brume d'eau et les jambes

    J'en oubliais mes tenues vestimentaires... Lorsque je suis de garde devant la salle du trône, je suis vêtue d'un pantalon noir et d'un corsage à bretelles, blanc filigrané de gris argenté bordé de voile de même manufacture que le bas. Non, non, vêtue ainsi je ne vends pas mes "charmes". Méfiez-vous seulement de... votre ombre. Les bijoux bleus que je porte sont pour me rappeler mon élément. Un bracelet de bras puis un bracelet de chaque côté, un collier d'or, une sorte de.. jarretière de même métal se trouve sous mon pantalon, à la cuisse gauche. Chaque bijou est serti de saphir. Mes plumes dans les cheveux ? Incrustées naturellement, en rappel des origines de mes parents.

    Ok même si je voyais les gardes royaux en armure lorsqu'ils sont en poste :p

    Description mentale : Mon caractère ? A quoi bon vous le décrire et ne pas essayer plutôt de vous tenter à me connaître ? Non ? Ca ne vous tente pas ? Bon je vais exceptionnellement faire un effort.

    Tout d'abord je suis gourmande d'influx magique. J'ai pour habitude d'être non pas réservée mais calme. D'une fidélité à toute épreuve face à mon empereur, ce ne sera que de lui que j'accepterais tout modification sur mes agissements. A moins que l'on me prouve que l'on vienne me trouver de sa part. Encore faut-il qu'il soit plus... coriace, plus intransigeant que moi. Je veux tout naturellement dire que mon interlocuteur devra me prouver que c'est bien Appolyon Belial en personne qui donne l'ordre pour lequel on me requiert. Car je n'obéis qu'à lui et personne d'autre. Sauf une personne que je peux croire sans preuve. (Mais ça, vous le découvrirez au cours de nos rp's). Vous vous demandez pourquoi je suis ainsi ? C'est mon rôle de Nifhleim après tout !

    Oui j'aime parfois qu'on me tienne tête. Je dirais même que je savoure ces instants. Je les prends comme cadeaux. J'avoue également que mon minois est trompeur, et j'en joue. Demandez au démon qui se tapie dans l'ombre parce que je l'ai émasculé de m'avoir touché les cheveux. Je hais qu'on me les touche, frôle, renifle et autre. Peu importe le rang ou la race que vous êtes. C'est pareil pour tout le monde !


    Désolée...mais là il va falloir tout revoir. Même si les Niflheim sont les gardes de salle du trône, même si ils sont une élite ils restent des subalternes et doivent obeissances a ceux qui ont un rang supérieur.
    Meme si ce  n'est pas l'empereur qui donne ordre mais le Gardien des Portes ou les officiers de la forteresses, voir les officiers supérieurs des autres ordres... Elle devra obeir. La seule chose que personne ne pourra lui demander hormis les deux premiers cité et Apo, ce sera de quitter son poste.
    Ce lui déplaira (et si ils tentent de s'en prendre a l'empereur elle aura le devoir d'agir) mais elle devra obéir en d'autres circonstances.

    oncernant l'amitié, je n'ai pas l'habitude, mais après tout, pourquoi ne pas apprendre. Pour le sentiment plus... personnel, là encore je vous souhaite bon courage. Je n'ai pas le coeur de glace mais je reste encore et toujours méfiante.

    Perfectionniste, je peux être plus qu’obtue jusqu'à temps d'obtenir ce que je veux. Quitte à être blessée. J'aime toute sorte d'épreuve. Cela en devient presque un passe temps.

    Oui j'avoue que j'ai décimé mon père. Enfin... noyé. Si vous voyez ce que je veux dire.

    Je ne suis pas si... gourmande mais j'affectionne les simples plats épicés et les fruits frais. Je bois froid au maximum afin de ne pas chauffer mes "ardeurs". Même si cependant, il m'arrive parfois de boire des boissons chaudes. Ce n'est pas parce que mes géniteurs étaient cannibales,à contrario, je le suis que très très occasionnellement. Du moins lorsque je viens à manquer de provisions et que je n'arrive pas à m'en procurer. Il y a des événements qui vous marque à vie, et encore plus lorsque cela vient de votre propre famille.

    Ok

    Histoire :

    Werianeth, un des premiers démons primordiaux, et Ikoasu, démone mineure, dans un coin reculé d’Ildin’har donnèrent naissance en 5450 à une autre démone. Autrement dit, moi.

    Naître sur un lieu où des atrocités commises par luxure ou désir, donne un incube ou une succube. L’acte commis par la colère : les nôtres attirés par l’énergie brute, la force. Tel un déchaînement des éléments. Mais détrompez-vous, je ne fais nullement partie de ceux-là. Quant à la paresse, n’imaginez pas que nous soyons très actifs ; encore faut-il que nous ayons envie. Enfin ceux qui en sont pourvus de cette paresse, sont les plus efficaces dans tout ce qui touche la rêverie. L’orgueil ? Me croirez-vous si nos plus puissants « diplomates » en sont nés ? Et enfin la gourmandise. Et oui ! Il y a toute sorte de gourmandise. Cela pourrait être la nourriture, la chaire, et bien d’autre encore. Mais alliez un démon de la colère puis une démone du désir, ça peut donner une drôle de petite démone de la gourmandise d’influx de magie.

    Ikoasu avait tant et tant de désir mais n’allait jamais voir ailleurs. Jusqu’au jour où elle apprit que Werianeth l’avait mise enceinte. Depuis ma naissance, s’est mise à avoir faim de chaire de plus en plus mais tentait tant bien que mal de résister à l’envie de tromper son compagnon. Mon père lui, devint de plus en plus… coléreux. Je passais mon enfance à essuyer les plâtres de leurs disputes jusqu’au moment où ma génitrice pris la décision de fuir.

    Etant donné que l’année de ma naissance était celle également d’un pacte avec les drows, celle qui m’avait mise au monde attendit un demi-siècle pour demander asile chez eux. Celui qui l’eut mise enceinte, tenta de dominer sa colère tant bien que mal au point de ne presque plus pouvoir se contenir et de manger tous les êtres se trouvant sur son passage du nourrisson au vieillard. 

    Eu... la je suis pas sure d'avoir bien compris la question de manger tout sur son passage

    M’élevant seul le demi-siècle suivant, ce dernier pris la décision de se rendre en territoire des elfes sombres afin de récupérer son dû, sa femme, son droit, celle qui aurait dû élever sa fille unique. Après des heures et des heures de négociations, Ikoasu lui fut remise sans contrepartie. Grande fut la douleur de Werianeth lorsqu’il apprit que j’allais avoir un demi-frère. Rentrant dans une rage monstrueuse, croyant que je dormais, assassina ma mère sous forme démoniaque l’obligeant à prendre la sienne aussi.

    Les sombres ont une société matriarcale donc il n'y aurait pas de rendu sans contrepartie ou acceptation de la démone

    J’ai passé un autre demi-siècle à ravaler mon ressentiment d’injustice pour au final aimer le geste de protection de mon père.

    6500. Une année plus que bénie pour moi. Non pas que je sois tombée sous le charme d’Astaroth, je voulais me rapprocher de la puissance démoniaque. Je suis donc rentrée dans l’armée, endurant les épreuves et me démarquant grâce à mon élément naturel qu’est l’eau. Cela m’a pris 5 siècles. Pas simple, n’est-ce pas de tenir autant au sein d’une armée démoniaque.

    Donc, en 7000, j’entrais dans l’élite en même temps que la lignée des Den Arsil eut accès au pouvoir et monta sur le trône. Néanmoins, une des "princesses" s'intéressa à mon père. Je ne supporte pas les tromperies. De rage, en rentrant usée, je découvris cette démone dans les bras de mon père. Elle, je ne lui avais rien fait et lui pria de partir. Ma forme démoniaque pris le dessus, tant et si bien que j'usais de toutes mes capacités en un coup pour tuer mon père. Revenant à moi, découvrant le corps de mon père et me rappelant ce que j'avais commis, je ne ressentis aucun remord. Juste de l'incompréhension. Je le croyais mieux que cela. Ce n'est pas parce que ma mère l'avait trompé qu'il aurait dû faire pareil. Ou plutôt... pourquoi ne simplement pas m'avoir dit que j'aurai une nouvelle "mère" ?

    Le meurtre du père ... serait punis. Une disparition entraînerai une enquete de l'orde des souffrances. Surtout avec une "princesse" comme amante. Il faudrait que le corps disparaisse et encore en aillant été vu avant la disparition elle sera soupconnée. Sauf si elle a une protection en béton ...

    Que s’est-il passé 248 ans après ? Une certaine démone du nom de Leïla monta sur le trône comme son père l’avait fait auparavant. Ceci dit, elle n’en profita pas tant que ça. Bien que ce soit elle qui me choisit pour Niflheim. Ce qui était un honneur pour moi, bien que je ne l’appréciais pas. Pas parce que des rumeurs courraient entre nous que celle-ci trouvait comme excuse sa luxure pour se faire prendre encore et encore par des mâles. Le pire, c'est que cela la menait nul part, ne la servait pas. Son règne passait inaperçu, rien ne changeait pour nous démons. J’espérais plus que ce soit Appolyon qui prenne rapidement la suite. Car avec elle, je m’ennuyais. Je m'ennuyais car nous démons, commencions à dépérir de manière fort différente.

    52 années à endurer cela, pour voir un rêve que je commençais à prendre pour une chimère prendre réalité. C’est un plaisir de servir ce nouvel empereur. Lui au moins fait bouger les choses ! Même si je ne suis pas sans ignorer qu'il y a du monde derrière lui pour l'inspirer, l'informer. J'en passe et des meilleurs.
    Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour le protéger et empêcher quiconque en prendre la place tant qu’il ne meurt pas… naturellement.

    ok


    Animal de compagnie, monture, possession terrestre* : Un cheval plus noir que la nuit appelé "Néant".

    Inventaire : mes bijoux sertis de saphirs, une lance faite en métal froid aussi grande que moi, ma monture, une chambre pas trop vaste sans prétention non loin de la salle du trône pour agir rapidement.

    Pouvoir : Elémentale de l'eau.
    "Vortex d'eau", "Extinction des feux", "Bulle d'eau", "Brouillard d'eau"


    ◙ Et Vous ? ◙


    Quel âge avez-vous ? : un certain âge mais moins du double de la majorité
    Présence sur le forum : souvent
    Depuis combien de temps faîtes-vous du rp* ? : 5 ans
    Pseudo* : Na'halya
    Comment avez vous connu le forum*? de bouche à oreille
    Première impression*: à voir
    Remarques*: une bonne ambiance ?


    _________________
    [img][/img]
    Informations:

    Thème de la Louve :

    Spoiler:
    "La vie est un jeu, un partage..."

    "... un combat... Qu'importe ?"

    "Si nous sommes ensemble."

      La date/heure actuelle est Lun 18 Fév - 7:59