Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    L'esclavagisme sur Etheria

    Partagez
    avatar
    Jed Oromas
    ~ Murmure damné de Gaïa ~

    Messages : 1506
    Points RP : 333
    Date d'inscription : 25/09/2010
    Localisation : Terres elfiques

    Feuille de personnage
    Age :: 118
    Information Importante :: Lié à la communauté de Gaïa des elfes sylvains
    Côté Coeur: : Marissa Ayane y réside

    L'esclavagisme sur Etheria

    Message  Jed Oromas le Lun 21 Mai - 10:53


    L’esclavagisme


    Pratique courante sur Etheria, l’esclavagisme est un élément important du paysage commercial et aristocratique de ce monde et qui entre parfois en concurrence avec la domesticité classique.
    Cependant, celui-ci n’est pas vu de la même façon dans toutes les nations, ce qui influe sur la façon de le pratiquer :


    Les anges

    Aussi pure se défend-t-elle d’être, la race angélique ne trouve rien de dégradant dans la pratique de l’esclavage tant que cela ne concerne pas les membres de leur race. En effet, la simple idée d’imaginer un ange réduit à cette condition leur parait révoltante et même aberrante alors qu’à l’inverse cela semble naturel pour toutes les autres races puisqu’elles sont considérées comme inférieures ; Cela dit ces derniers tentant d'atteindre l'idée d'une société parfaite, ces esclaves ne sont pas obtenus ni considérés selon le biais habituel, leur population est composée d'humains, en général encore enfants quand ils leur sont envoyés par leur famille, servir les anges étant un honneur. Plus considérés comme des serviteurs que comme des esclaves, ces humains peuvent disposer d'une vie agréable, bien que vouée a la servitude. Néanmoins, les esclaves ne sont pas extrêmement répandus en Asuria, puisque les anges préfèrent faire confiance aux leurs pour les tâches domestiques et les quelques spécimens que l’on peut y trouver sont majoritairement humains.
    Un esclave en terre angélique n’est en général pas maltraité, mais aucune considération ne leur est offerte, à tel point qu’une disparition passerait presque inaperçue.


    Les humains

    Chez les humains se trouvent un équilibre entre l’usage intensif que font les démons de la main d’œuvre non libre et la restriction angélique. Ne se considérant pas comme une race supérieure vis-à-vis des autres, les avis sont plus partagés sur l’aspect dégradant de la condition d’esclave et l’usage des domestiques est souvent considéré comme quelque chose de plus prestigieux. L’énorme avantage économique que procure l’esclavagisme en fait malgré tout une pratique courante.
    En raison du fait que la plupart des esclaves sont humains, le marché de l’esclavage est particulièrement surveillé afin d’éviter les abus et l’emploie de la rafle sur les communautés isolées est un acte réprimé bien que souvent difficilement démontrable.
    Traditionnellement, la possession et la vente d’esclaves angéliques est illégale, il en va de même pour les esclaves féériques après qu’un accord ait été signé entre les deux nations.
    Deux types d’esclaves sont enfin définissables en fonction de leur origine :

    - Les premiers sont ceux qui sont directement vendus par des esclavagistes liée à la couronne (approvisionnés par le système pénal ou à l’occasion par les captures de guerre) ou ceux obtenus sur des marchés étrangers : ces esclaves sont réellement considérés comme de simple objets dépourvus de tout droit et sont totalement soumis au bon vouloir de leur maitre.

    - Les seconds sont ceux obtenus auprès des esclavagistes classiques : ces derniers doivent être déclarés à la couronne ne peuvent être mis à mort impunément.

    Cette loi est cependant de pure forme car aucune vérification n’est effectuée sur la déclaration des esclaves, à l’exception de cas exceptionnels.


    Les elfes sylvestres

    La pratique de l’esclavage chez les elfes est assez semblable à celle des humains, à la différence près que celui-ci est un peu plus sujet à polémique, surtout concernant l’idée de l’esclavage des elfes par les elfes.
    Cela étant dû au fait que la fierté des elfes et leur respect de la vie est plus prononcé.
    L’argument économique est cependant le plus fort et l’on retrouve un nombre important d’esclaves auprès des elfes les plus riches. Cependant, ceux-ci bénéficie en général d’un traitement plus respectueux qu’ailleurs, bien qu’encore une fois, ce constat soit d’ordre purement culturel.
    Tout comme c’est le cas pour les humains, l’esclavage des anges et des fées est prohibé, cependant la race des nymphes est aussi concernée par cette interdiction et l’Ordre de Gaïa ne gère en rien ce commerce qui est ainsi, beaucoup moins cadré.


    Les elfes sombres

    Dépourvu de l’éthique de leurs voisins sylvestres, les elfes sombres n’éprouvent aucun scrupule à la pratique de l’esclavage sur les autres races et même sur leurs propres frères. Cela dit l’existence des elfes sombres esclaves en terre sombrelfique tend à se réduire considérablement, du fait de la disparition progressive des conflits inter drows et du risque que représente le fait d'admettre un ancien ennemi drow à son service.
    Plus demandeurs encore que les démons sur ce point, chacune de ces cités-état dispose d’un vaste marché aux esclaves qui intéresse même les classes les moins aisées, l'économie sombrelfique étant dépendante en grande partie de ce marché esclavagiste. Aucun contrôle n’est effectué sur ses esclaves et chacun fait ce qu’il veut avec les siens.


    Les lycans

    Chez les lycans, la pratique de l’esclavage est très réduite pour la simple et bonne raison que dans un esprit de meute, la place de l’esclave se trouve difficilement.
    Cependant, la gestion des omégas et des imprudents s’aventurant sur leur territoire les poussent à se tourner parfois vers cette pratique qu’il juge plus rentable que la mise à mort.
    Le clan des crocs sanglant notamment n’hésite pas à s’adonner à cette pratique et s’est même ouvert sur un commerce interne à l’intention des populations des cavernes.
    Comme partout ailleurs, l’esclave des lycans n’a aucun droit et est entièrement soumis aux humeurs de ses maitres.


    Les guerriers du nord

    Pour les guerriers du nord, la condition d'esclave est encore plus dégradante que la mort puisqu'elle sanctionne le fait que non seulement la mort du guerrier a été retirée à cet individu, mais qu’en plus, il à été jugé moins intéressant de le sacrifier que de le garder comme esclave. Ainsi, si leurs maîtres sont enclins à se livrer au passage à tabac, bien que leur condition indique leur faiblesse, les autres nordiques ne s'en soucient que peu, sachant qu’ils ne retireront aucune gloire pour les avoir tué. Au-delà de ceci, les guerriers du nord ne trouvent aucun intérêt dans l’esclavagisme, ceux-ci ne sont pas considérés comme des marchandises que l’on peut échanger et aucun commerce n’existe sur eux.
    L’espérance de vie d’un esclave en Faranor est ainsi très courte car dés qu’ils ne sont plus considérés comme utiles, ils sont immédiatement mis à mort.



    Les nymphes et les fées

    Pour ces deux races, l’idée de l’esclavagisme est profondément dégradante et ces deux nations interdisent formellement sa pratique au point que les fées ont signé un accord avec les humains et les elfes qui interdit la possession d’esclaves appartenant à leur peuple.

      La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû - 21:19