Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Eliott Vollfied

    Partagez
    avatar
    Eliott Vollfied

    Messages : 35
    Points RP : 34
    Date d'inscription : 13/03/2012
    Age : 25
    Localisation : Où la Justice m'appelle.

    Feuille de personnage
    Age :: 25 ans
    Information Importante :: Marche ou crêve...
    Côté Coeur: : Qu'est-ce que je m'aime.

    Eliott Vollfied

    Message  Eliott Vollfied le Mer 14 Mar - 12:03

    ◙ Votre Personnage ◙

    Nom:Vollfied

    Prénom: Eliott

    Surnom* : Le Justicier Sanguinaire parmi ma race, Le Sanguinaire chez les autres. .

    Âge: 25 .

    Race: Humain quelle question.

    Localisation: Scinia mais étant militaire je dois m’assurer de la sécurité de notre Nation, je ne suis pas fixe.

    Métier/Grade/Statut social: Lieutenant

    Orientation Sexuelle:Hétérosexuel.

    Description Physique et vestimentaire: Tu veux savoir comment je suis ? Pourquoi donc ? Me regarder ne te suffit pas ? Tu ne serais pas un espion toi ? Fait gaffe avec moi la curiosité peut être très nuisible pour ta santé aussi bien mentale que physique. Bref pour te dire je fais un mètre quatre-vingts et je pèse soixante-quinze kilogramme. J'ai les cheveux mi- longs avec des mèches par-ci par là bien que ça ne fasse pas spécialement cheveux rebelles. Ils sont dans blond au reflet d'or quand le soleil me caresse les cheveux avec sa lumière. Mes yeux sont légèrement en amande et ils sont d'un vert émeraude pouvant briller sous la lueur de la lune ou la lumière du jour.

    Ma peau plutôt claire, mais on voit une certaine chaleur sortant d'un léger bronzage, allait travailler au soleil tous les jours, il vous sera difficile de préserver une peau blanche ! Les trais de mon visage sont plutôt fins ainsi que mes lèvres laissant apparaitre toujours un petit sourire moqueur et sûr. Ma carrure est celle d'un sportif, il faut savoir préserver la santé et avoir une certaine endurance, les criminels, surtout quand ce n'est pas humain ça court vite. Je ne suis pas monsieur « tank », on verra une certaine structure musculaire sans être dans l'excès car, en apparence je suis plutôt fin vu que je favorise plus la vitesse, l'agilité et la précision que la puissance, de plus vu ma carrure je ne suis pas une armoire a glace comme certain de nos « chevalier ». Malgré ça, vous verrez bien que sous cette apparence amicale et inoffensive il se cache un véritable serpent prêt à vous mordre.

    Je vais vous montrer mon uniforme. Un uniforme très personnellement, il est loin d'être une armure, non, il y a peine une fine plaque d'acier sous mon dessus pour me protéger le thorax contre le tranchant et les percer de vos armes. Un long manteau rouge au col imposant en coton avec des renforts en cuire par endroit, des épaulettes aux fils d'or pour montrer mon grade. Une écharpe blanche autour du coup avec une petite pierre précieuse dessus. Au centre de mon uniforme allant du bas du cou jusqu'à en bas, bien coupé symétriquement, il y a un ressortit de couleur sombre avec des fils dorés où sont positionné les boutons d'argent pour fermer le manteau si besoin est. Le pantalon est d'un marron dans le même ton que le manteau. Par-dessus ce pantalon de haute botte en cuir noir. J'ai oublié de dire que sous mon manteau il y a quand même une « chemise » blanche. Pour finir mon fidèle chapeau avec une bonne paire de gant coloré rouge foncé.


    Description mentale: Alors, comme ça tu veux savoir comment je suis dans ma tête ? Tu es bien trop curieux toi... Je ne promets pas que tu t'en sors toi, mais soit !

    Pour commencer, sache que je mets en avant la fierté de ma race, oui je suis fier d'être humain, du royaume pour qui je travaille et vie. Je suis de nature à garder un calme presque absolu, je laisse apparaitre un petit sourire montrant que j'ai une bonne assurance. J'ai appris à garder mon sang froid, il est difficile de me mettre hors de moi ainsi entendre ce que mes sentiments ont à dire, savoir, discipline, raison et bien sûr obéissance à nos supérieurs avant le coeur bien que ce dernier soit naturellement censuré pour éviter de marcher de travers.

    Je respecte les autorités supérieures, mais cela ne m'empêchera pas de remettre en cause leur ordre si je vois qu'il y a quelque chose qui cloche. J'obéis aux ordres généralement, même contre ma volonté. Si c'est pour la nation afin de l'amener à sa prospérité pas d'hésitation. Hélas il m'arrive d'avoir des doutes, je suis loin d'être le chien qu'on tient en laisse facilement, mais on va dire que je m'autodiscipline à cause de ce côté patriotique et disciplinaire qui me dit : « marche au pas ! ».

    Sinon je dois avouer que je suis plutôt calculateur, je ne foncerais jamais ou presque la tête baissée, je prends toujours le temps d'analyser, même si ça doit être rapide. J'aime savoir où je vais mettre les pieds et surtout pouvoir prendre, selon moi, les meilleurs choix. J'ai un défaut, même plusieurs. L'un est que je suis mauvais perdant, j'ai horreur de perdre, je préfère limite mourir que de reconnaitre ma défaite ! Et le second, j'ai nature à faire souffrir ceux qui m'ont vraiment mis les nerfs, si je hais vraiment quelqu'un et si j'en ai la possibilité, il va baver avant de mourir, il me demandera même peut être que je l'achève ! Mais bon ça dépend de mes humeurs, soit je te donne une mort rapide ou lente.

    J'aime bien préparer mes coups en avance afin de m'assurer la victoire, mais je dois reconnaitre que je suis plutôt bon dans la recherche d'improvisation pour me sortir des situations difficiles. J'ai le sens des responsabilités, je prends très à cœur mon travail et mes devoirs. Je n'aime guère perdre comme dit plus haut donc voilà. Si besoin est, je suis à y mettre le prix. Nous sommes soldats, nos vies servent la nation, si faut faire couler notre sang, je le ferais !

    Je peux me montrer très froid envers mes propres hommes afin de maintenir l'ordre et la discipline, s'il faut faire exécuter quelqu'un pour maintenir la ligne, je le ferais. Sinon même si je ne suis pas d'accord avec tout ce qui se passe, la loi c'est la loi, on l'applique et c'est tout comme les ordres, je ne pense pas être de nature rebelle, j'obéis mais ça ne veut pas dire que je ne pense pas par moi-même et que je n'ai pas d'avis personnel surtout ça.

    Je suis un bon patriote, je fais mon devoir et je profite de mes droits. Discipline, obéissance, respect de la loi, des ordres, des supérieurs, oui. Mais ne pensais pas que je sois un pion qu'on peut faire quoi que ce soit, si c'est pour la nation pas de problème, mais si c'est contre, tu peux toujours rêver. Ah oui les traitres ont droit de mourir et c'est tout. Je pourrais bien vous surprendre alors attention, ne vous fiez pas à ce que vous voyez, un homme droit et souriant ne veut pas toujours dire que c'est un ange. Je suis ambitieux, par moment sadique, mais je ne suis pas une menace... Sinon pourquoi on m'appelle Le justicier sanguinaire ou le sanguinaire ? Quand je fais appliquer les ordres et la loi c'est sans pitié... Encore autre chose, je ne suis pas si obéissant... je suis conscient que l'homme est mauvais, même ceux qui sont au pouvoir, ma fidélité va avant tout à la nation et après aux représentant... Je vous dis ça pour que vous ne soyez pas surpris à mes réactions.

    Je voudrais vous prévenir de quelque chose. J'ai au fond de moi une petite voix qui me dit souvent de remettre en question les choses, a essayé de comprendre pourquoi ? Bien que pour le moment je l'ignore ou que je l'écoute qu'à moitié, il se peut bien qu'un jour je l'écoute vraiment... Et que je cherche les pourquoi du comment... Tous mes actes sont pour la nation et je ne pense qu'à la prospérité de la race humaine, aussi bien dans le pire comme dans le meilleur... C'est pour ça qu'il m'arrive à « raller » des ordres si selon moi ils ne sont pas très justifiés, j'obéis, mais pour combien de temps ? Seule l'avenir nous le dira.





    Histoire: Eh ben si tu veux le savoir, je suis d'origine d'une famille bourgeoise. Eh oui, d'honnête marchant de tissus et grand couturier. Ma famille préparée même des tenues de soirée et des robes pour la noblesse. Elle était réputée pour la qualité et la douceur de ses créations. C'était un marché qui fonctionnait plutôt bien et qui fonctionne toujours aux dernières nouvelles. Enfin, l'argent ne manquait pas et la vie était simple pour moi. J'étais fils unique donc j'avais toute l'attention de mes parents sur moi. Par contre, ce qui avait d'étrange c'est que mon père aurait voulu avoir une fille et ma mère un garçon. Ben sur ce coup-là, c'est ma mère qui avait gagné. Un petit blond aux yeux vert. Sachez juste que dans ma famille aucun des deux étaient blonds ou avait les yeux verts... Enfin bref, je ne veux pas aller chercher des problèmes là où il n'y en a pas.

    Enfin bon, j'avais tout, habille de mes parents, à manger, un toit et bien sûr une éducation ! Quelle chance, mes parents avaient assez d'argent pour payer le prêtre de l'église pour que je puisse apprendre à lire, écrire et compter. J'avoue moi et les études, ça faisaient deux. Mais bon, je n'avais pas trop le choix et attention à la baguette si on ne se tenait pas à carreaux. De plus entre les cours des curés et les cours de coutures à la maison j'étais servi ! Eh oui, j'étais censé reprendre la boutique un jour. Quelle horreur. Franchement... Je ne me voyais pas du tout dans ce domaine...

    Les années passèrent et je grandis comme tout bon enfant, mais hélas, j'étais loin d'être un homme grand et robuste. Je n'étais pas spécialement maigre non plus, c'est juste que l'armoire à glace me faisait de l'ombre si vous voyez ce que je veux dire. Enfin, c'est la vie. Je réfléchis un instant ... Lorsque j'avais l'âge à la réflexion et au choix personnel et d'un coup je décidais de m'engager ! Chaque famille avait un devoir à accomplir pour le royaume, un service un rendre et parmi les possibilités de ma famille, il y avait le service d'un membre de la famille dans le service militaire. Il y avait pas mal d'avantage comme certain devoir enlever. Nous avons eu une longue et périlleuse conversation avec mes parents, eux deux contre l'idée que leur unique fils mourir. Tout de suite cette possibilité, je voyais plutôt l'uniforme, les grades, les richesses et respect pouvant être acquérir !

    Après délibération et point sur la table, ils finirent par accepter mon choix, ils voyaient bien que je ne changerais pas d'avis ! Je partis de chez moi sans me retourner, c'était un peu sec et dur pour mes parents, mais c'est comme ça, je devais voler de mes ailles maintenant. Je suis allé à un poste de garde et je me présentais. La famille était plutôt connue dans le coin, dans la capitale à vrai dire. Ce fut une surprise pour le capitaine du poste de garde, mais soit, je signais si on peut dire mon avenir. Et la commença ma formation. Mon dieu j'étais crevé le soir... Épée, monté de cheval, arc puis travaille, patrouille, garde, poste etc. La joie !

    Mon instructeur aperçut que vu ma carrure, me mettre une armure et me donner d'énorme épée à double tranchant c'est comme chargé un âne jusqu'à qu'il ne peut plus avancer. On commença à chercher une solution à ça... On partit voir un forgeron et là, une longue étude se fit. Nan c'est pour rire, comme armure de plaque de fer fin et bondé légèrement pour le devant et plus droit pour derrière. Pour l'armé ce fut un peu plus compliqué... Mais après une réflexion poussée on arriva à me faire une épée légère, c'était une fine lame... Ça fonction première était de percer et en second trancher mais sa puissance était vraiment dans la percer. Elle était parfaitement équilibré. Par contre, elle était plus fragile que les épées habituelles. Enfin bref, on m'avait équipé maintenant on reprit les choses habituelles, entrainement, travail...

    Plus le temps passé plus je m'adaptais un certain matériel, les flèches furent remplacer par le lancer de dague et poignard. Je me suis habitué par me balader avec mes équipements légers, mais le choix a été orienté par mon instructeur qui avait vu un avantage. La force n'était pas avec moi, mais la rapidité, l'agilité et la précision oui. J'aurais pu être un archer, mais je n'étais pas à l'aise avec les arcs... Ni arbalète en fait, c'est que je ne savais pas les utiliser, mais je n'étais pas un tireur d'élite et je m'en sortais mieux avec mes poignards et mon épée. Enfin bref ainsi donc suivi ma vie au sein de la garde royale.

    J'accomplis toujours mon devoir, j'ai pu effectuer des arrestations musclées ainsi que des interrogatoires. Petit à petit je prenais gout à cette vie. Pour mes services rendus je fus promu. Ma situation fut améliorée comme mon zèle. Je suis allé voir mes parents en tant que client et non comme fils. Nous avons pu se revoir après des années d'abstinence. Je leur demandais de me faire un habille léger, riche, différent montrant aussi bien mes origines que ma fierté de ce que je suis aujourd'hui.

    J'avais tout et une mission arriva à moi, j'étais chargé d'assurer la protection d'un haut dignitaire. Ma carrière et même ma vie était en jeu dans cette mission. Je ne vais pas tout vous raconter, mais voilà ce qui s'est passé, un bordel ! Et là j'ai utilisé mon corps comme bouclier ! Je me suis fait planter ! Ça fait mal ! En fait une personne très agile et rapide et maligne tenta de poignarder le fils du Duc. Je n'ai pas pu dégainer mon arme, j'ai juste pu me jeter devant le Fils du Duc et me prendre le coup... Elle avait réussi à travers ma petite protection. Je posais ma main sur celui de l'assassin, je le tirais vers moi et je pris mon poignard pour la planter à mon tour, il me frappa le visage et je tombais en arrière. Je me laissais glissais le long du carrosse, la main sur ma blessure, ma vision se troubla, je pouvais voir des silhouettes sauter sur l'assassin et le noir totale....

    Je me réveillais dans un lit avec dans bandages au niveau du torse. Je me sentais un peu faible et j'étais plutôt blanc, trop blanc. Un gardien arriva et me fit un rapport après m'avoir demandé comment j'allais... L'assassin a réussi de s'enfuir, mais le fils du Duc était encore vivant. Ce n'était pas une victoire totale... Mais la mission était accomplie... Je m'étais déjà prix des coups, mais là ! Ce fut le plus douloureux. J'étais encore vivant... C'était déjà pas mal. Mais qu'est-ce que l'avenir me promet ! En tout cas mon système de sécurité avait plutôt bien marché !

    En tout cas, malgré mes blessures, je ne pouvais que me réjouir de ma situation, cette démonstration m'a permis de monter d'un rang en plus. Je fus promu pour "devoir rendu au royaume". En même temps mon sang avait un peu coulé et j'ai failli rejoindre mes ancêtres. Après que je fus en état de marcher sans trop boité, on me chargea d'aller dans une des villes frontalières. Dans le grand Nord, il y avait pas mal de mouvement rebelle et briguant contre la couronne, je fus envoyé comme renfort et comme lieutenant dans le but d'organiser les patrouilles dans cette zones qui a été dit sensible. Mon premier réflexe fut de faire appel à des volontaires au sein des familles occupant les villes du secteur, une demande par lettre a chaque capitaine pour que l'organisation soit générale et non chacun de son côté. Après cela des postes de gardes fut construit dans les zones les plus éloignés et les plus fréquentés. C'était compliqué car, en fait même ceux qui mettaient les structures devaient avoir une main sur l'épée en plus des gardes. Je ne vous parle même pas des pots de vin des brigands pour pouvoir passer !

    J'ai dû purger la zone... Il m'a fallu faire pendre deux gardes et un officier qui était accusé avec preuve de corruption. Il fallait faire comprendre aux autres qu'on ne rigole pas avec la loi. Étrangement on a eu moins de problèmes dans nos constructions. Certes les méthodes étaient radicales pour encourager nos hommes, mais il faut savoir punir froidement pour que ça avance.

    Un jour, mon surnom me fit donner ce jour-là.... Un groupe de brigand a été capturé... Simple méthode, un convoi soit disant sans protection, les brigands arrivent et on leur saute dessus. Entres les gardes déguisaient en simple paysans et ceux cacher dans les environs... Ce n'était que de jeune personne... très jeune c'était entre 14 et 20 ans... Filles, garçons... Mais c'était des criminels... Ils étaient accusés de meurtre, vole, incendie... Je les fis prisonniers et je les emmenais dans une ville... On mit en place une potence... Trois jours après leur arrestation je donnais l'ordre à une exécution publique lorsque nos prisonnier avouèrent leur crime... Dans la faim et la soif... Ils furent tous pendu sans aucune exception, pas de larme... pas de doute... Pas d'hésitation... Malgré les cris et les pleures... Ils furent tous pendu haut et court.... Jusqu'au moment où une corde céda ! Un des jeunes prirent l'épée d'une garde qui n'était pas sur ça garde (je sais, je sais, pas de commentaire) et fonça droit sur moi les yeux pleins de rage et de haine... Je dégainais mon épée, un premier coup vers le haut pour lui lever l'épée, le second alla se planter dans son cœur... je le serais dans mes bras... Il lâcha son épée... Me murmura quelque mot à mon oreille et... Lentement je le lâchais... Son corps s'effondra par terre... Son sang avait taché mes habilles... Je pris un mouchoir blanc, essuyais mon épée et jeta le mouchoir blanc sur le corps du jeune homme... Je donnais l'ordre de bruler les corps et...

    Pour mon devoir envers le fils du Duc on m'avait promu sergent... Pour mon travail dans le nord on me proposa le grade de lieutenant...

    En ce jour j'ai 25 ans, j'ai été promu au grade de Lieutenant. Je suis rentré à la capitale pour revoir ma famille. Je ne sais pas où je serais envoyé cette fois-ci. Nous verrons bien, ma mission dans le nord était terminée pour le moment. J'ai rétablit un certain équilibre si on peut dire... Depuis cette histoire on le surnomme Le Justicier Sanguinaire ou le Sanguinaire... Je suis l'épée de la loi et la loi sera appliquée. Pour le royaume !




    Animal de compagnie, monture, possession terrestre* : J’ai bien une « maison » à la capitale. Un faucon

    Pouvoir: Rien

    Inventaire: Mon uniforme, ma fine lame, ma double plaque de fer dos-thorax, un poignard et quatre dagues positionnés sur ma ceinture autour de ma taille et au thorax.

    ◙ Et Vous ? ◙


    Comment avez vous connu le forum*? Enix
    Première impression*:Bonne, présentation sympas
    Remarque*:Rien
    Autre*:Rien

    (*) les champs comportant un astérisque sont facultatifs.
    avatar
    Jed Oromas
    ~ Murmure damné de Gaïa ~

    Messages : 1505
    Points RP : 333
    Date d'inscription : 25/09/2010
    Localisation : Terres elfiques

    Feuille de personnage
    Age :: 118
    Information Importante :: Lié à la communauté de Gaïa des elfes sylvains
    Côté Coeur: : Marissa Ayane y réside

    Re: Eliott Vollfied

    Message  Jed Oromas le Ven 16 Mar - 12:23

    Je pense que désormais tout est bon

    Quelques fautes par ci par là juste, mais rien de gravissime

    Tu es validé, bon jeu

      La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct - 16:28