Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Présentation de la murmure de Gaia Dalina Eliniel

    Partagez
    avatar
    Dalina Eliniel
    ~ Murmure de Gaïa ~

    Messages : 15
    Points RP : 17
    Date d'inscription : 01/11/2011

    Feuille de personnage
    Age ::
    Information Importante ::
    Côté Coeur: :

    Présentation de la murmure de Gaia Dalina Eliniel

    Message  Dalina Eliniel le Ven 30 Déc - 7:04

    ◙ Votre Personnage ◙

    Nom: Eliniel

    Prénom: Dalina

    Surnom* : Aucun

    Âge: 183 ans, dans la vingtaine d’apparence

    Race: Elfe

    Localisation: cité forestière des elfes

    Métier/Grade/Statut social: Murmure de Gaia

    Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle

    Description Physique et vestimentaire: Lorsque je me regarde dans un miroir, je suis toujours moi-même un peu surprise de ce que je vois, car je n’ai point la stature d’une guerrière, mais plus d’une danseuse. Je mesure au plus 172 centimètres et ai de long cheveux de couleur roux riche. Les yeux que je laisse regarder mon corps sont d’un marron qui tire sur le rouge aussi, et ce qui m’identifie clairement comme une elfe restera à jamais mes oreilles pointues. Taille fine, je ne porte que peu de muscles, chose que je n’aurais d’utilité, mes talents de guerrière ne prenant rien à mon apparence féminine.

    Certains oseraient dire que je suis un peu garçon manquée dans mes choix vestimentaires, et pour cela, je ne peux qu’accepter ce qui peut être une critique. Ma garde-robe ne contient que quelques robes, préférant le confort au renforcement de mes charmes naturels. Ma tenue favorite, de fait, est une tunique de cuir de daim avec le pantalon assorti, les deux de couleurs sombre, le cuir traité pour être un peu renforcé mais sans être inconfortable. C’est un vêtement de voyage, de chasse et de quotidien que j’ai fait en divers exemplaires, allant du plus simple à certains que j’avais adaptés pour des voyages en terres moins chaudes que celles de mon pays natal.

    Lorsque mission vient, cette tenue ne prend point de place dans mon sac, en rangeant quelques exemplaires pour ne jamais manquer de tenues lors de mes périples et ne pas non plus que j’arrête chaque soir pour faire une lessive, mais il est aussi renforcé par quelques pièces d’armure métalliques, celles-ci protégeant principalement mes genoux et coudes contre des assauts vicieux. Je n’avais point assez de force pour porter une armure de métal intégrale, je ne pouvais que remercier mon père de ces objets de protection. Mes cheveux, que normalement je garde libre, sont montés en une longue tresse de sorte que jamais ils ne soient dans le chemin, et ma démarche est celle d’une femme qui sait ce qu’elle veut.

    Description mentale: La vie est tout hormis rose pour la plupart des gens, chaque jour un nouveau défi, et nous ne sommes en fait que le résultat de ce que nous avons vécus. Ainsi, certains me diraient gentille et attentionnée, d’autres diraient que je suis une véritable démone, mais personne d’autre que moi ne sait exactement ce que je suis, aussi je vais vous laisser voir un peu ce que je suis.

    En amitié, il y a quelque chose de sacré qu’il faut toujours respecter. Je suis une femme d’honneur, et mes amis sont une véritable famille avec moi. La confiance et le respect sont les vertus-clés dans ma vie, et c’est simplement cela. Un honneur et une obéissance, je ne vivais point une vie de moine, mais si on me disait de faire quelque chose, c’était fait, sans jamais discuter sauf si le sujet devait l’être. Je suis normalement calme et posée, mais si on me provoque, je suis aussi prompte à m’enflammer que quiconque. Je suis quelqu’un qui aime taquiner et apprécier les belles choses de la vie, mais sans jamais aller vers les excès.

    Mais cela est moi, car lorsque je suis dans mes fonctions, on ne peut point taquiner. Je comprends encore l’humour et en sourit, mais suis d’un sérieux qui fait que les gens me voient comme une casse-noisette. Partiellement vrai, en fait, puisque mes missions sont souvent d’ordre secret, me laissant peu de place pour discuter de ce qui se passe. Je n’aime point devoir me répéter et quiconque nuit à ma mission se voit prompt d’être mis hors-service.

    Histoire: La vie, l’amour, la romance, le tout précéda ma naissance au sein de cette famille, première fille du couple d’Aramil et de Talia Eliniel. Je naquis en l’an 7188 du monde, après les tourments de la guerre elfique, comme l’avaient voulu mes parents. Mon père un modeste forgeron, ma mère une joaillière, je fus une enfant qui ne manqua jamais de rien, sans pour autant être dans la noblesse. La vie est belle, pour le moins que l’on puisse dire, et je n’ai guère à dire sur mes deux premières décennies hormis que j’étais une jeune fille bien turbulente, touche à tout et dont la curiosité et la soif d’apprendre était tout à fait des nouvelles générations elfiques. Dans ma jeunesse, j’aidais parfois mes parents dans diverses tâches, et mon père m’apprit les rudiments de la chasse et du maniement des armes.

    Ce fut une enfance heureuse, je ne peux le nier, et ma vie fut des plus roses, bien en paix proche de la capitale, ignorant beaucoup de la réalité de la guerre jusqu’à voir revenir une troupe blessée du front d’une attaque de nos sombres cousins. Je suivis ces hommes et femmes, écoutant leurs dires et m’absorbant. Le combat… Je savais user de mes armes, certes, mais point autant que ces faits d’armes qu’ils mentionnaient. Ce fut cela qui piqua mon intérêt dans le domaine martial, alors âgée de vingt-cinq ans, je pouvais faire le choix de ce que je ferais, le choix était clair. D’autant plus qu’à cet âge, je commençais à manifester des dons qui pourraient me voir astreinte à la prêtrise, un avenir que je ne me voyais emplir, je m’inscris dans la milice.

    Ce soir fut la première véritable dispute entre moi et ma famille, dispute qui me causa de devoir trouver ma propre demeure hors de celle parentale afin de pouvoir forger mon propre avenir. Ce que je fis, me prouvant par mon intrépidité et mes talents. Je n’avais point d’entrainement car les mouvements m’étaient naturels, comme si je les avais pratiqué mille fois dans ma vie, tuant sans jamais me laisser gagner par une passion pour le sang versé, sans jamais perdre de vue mon objectif, gardant toujours une tête froide dans les circonstances. Je ne me plaisais pas dans le sang, et cela n’a point changé avec le temps. Je verse le sang par nécessité, sinon je préfère tenter de trouver une réponse sans armes.

    Lorsque j’eu fêté mon soixante-quinzième anniversaire, ma réputation n’était plus à faire en tant que soldat, mais j’avais décliné maintes fois de prendre les commandes de groupes d’assauts, refusant de jouer autre vie que la mienne par mes décision. Ce soir, pour la première fois en un demi-siècle, mon père me demanda de revenir à la maison. Ce soir, je reçu l’héritage de la famille, deux dagues courbes du nom de kukri. Ma famille avait souvent été dans les conflits, cela, depuis des siècles, et ma famille avait tenté tant bien que mal de m’empêcher de rejoindre les forces, sans succès, et donc ma destiné m’appartenait, ainsi que les crocs des éclairs, les lames ancestrales de notre famille, datant d’avant la grande séparation. Les deux lames ne rouilleraient, ne perdraient leurs tranchant, et canaliseraient les forces élémentales du vent que je maitrisais de mieux en mieux, mais sans approcher pour autant de la maitrise.

    Le siècle suivant fut peu discutable, alors que mes armes fauchèrent nombre de vies que je continue de pleurer lorsque le temps m’est propice, pleurant amis comme ennemis qui sont chutés de mes faits. Tout ce qui peut être dit, ou plutôt que je désire dire, est que il y a maintenant deux décennies, on m’offrit une promotion pour devenir une murmure, une position prestigieuse, la crème de la crème, et qu’à ce jour, je n’échouai jamais une mission dans ce rôle.

    Animal de compagnie, monture, possession terrestre* : Une demeure en terres elfiques, proche de l’entrée de la ville, mais un peu en retrait.

    Pouvoir: Voir fiche de compétences

    Inventaire:
    Arme :
    Crocs des éclairs, dagues
    Deux dagues de jets
    Un arc avec un carquois de 15 flèches, celles-ci ayant de petits trous dans l’entête causant un sifflement lorsque dans les airs
    Une épée fine, plus d’apparat mais bien affutée, faite pour poignarder plus que pour couper, faite d’un alliage acier/argent

    Armure :
    Pièces d’armures pour protéger coudes et genoux
    Armure de cuir bouillie

    Vêtements :
    Trois tuniques de rechange
    Une robe pour grande occasions
    Paire de botte de Daim
    Manteau pour températures moins clémentes
    Couvertures

    Hygiène :
    Savon de citronnelle
    Pansements

    Nourriture :
    Noix, viande séchée et pain noir, des rations pour une semaine environ, plus si besoin est, acheté en ville
    Deux gourdes d’eau
    Une gourde de vin
    Une fiole d’alcool fort, fait pour désinfecter


    ◙ Et Vous ? ◙


    Comment avez vous connu le forum*? Par un ami
    Première impression*: bon thème, équipe présente et compréhensive et bon encadrement
    Remarque*:
    Autre*:

    (*) les champs comportant un astérisque sont facultatifs.
    avatar
    Jed Oromas
    ~ Murmure damné de Gaïa ~

    Messages : 1505
    Points RP : 333
    Date d'inscription : 25/09/2010
    Localisation : Terres elfiques

    Feuille de personnage
    Age :: 118
    Information Importante :: Lié à la communauté de Gaïa des elfes sylvains
    Côté Coeur: : Marissa Ayane y réside

    Re: Présentation de la murmure de Gaia Dalina Eliniel

    Message  Jed Oromas le Ven 30 Déc - 9:09

    Bonsoir,

    Donc après révisions, tout me parait correct

    Je te valide donc sans plus attendre

      La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 0:02