Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Les langues

    Partagez
    avatar
    Jed Oromas
    ~ Murmure damné de Gaïa ~

    Messages : 1505
    Points RP : 333
    Date d'inscription : 25/09/2010
    Localisation : Terres elfiques

    Feuille de personnage
    Age :: 118
    Information Importante :: Lié à la communauté de Gaïa des elfes sylvains
    Côté Coeur: : Marissa Ayane y réside

    Les langues

    Message  Jed Oromas le Jeu 8 Déc - 10:23

    "Les langues d’Etheria":
    Les langues d’Etheria



    Une langue commune :


    La langue la plus couramment utilisée sur ce monde est celle que l’on pourrait appeler l’étherien. Elle est le fruit de près de 3000 ans d’évolution et d’échange entre les peuples, et est aujourd’hui la langue enseignée par défaut à la plupart des enfants en bas âge.


    Particularités raciales :


    Dialectes angéliques :
    Langue angélique moderne (Vulgaire) : Avant l’avènement de la langue commune, cette langue était basiquement parlée par les anges, les humains et les démons. Chaque peuple avait bien entendu fait évoluer la langue différemment au fur et à mesure de leur évolution, mais elles restaient malgré tout très semblables. La différence entre le parlé humain et angélique ne se faisant que sur quelques expressions et mot d’argot. La langue démoniaque à quant a elle, a connu bien plus de mutation (cf dialecte démoniaque). Aujourd’hui cette langue est encore souvent employée pour rédiger des textes à vocation interne ou à l’oral par les anges conservateurs ou reclus et la noblesse humaine lors de grandes occasions (notamment religieuse).

    Langue angélique ancestrale : Toute première langue des anges, elle est aujourd’hui presque morte puisque plus enseignée du tout, elle n’est ainsi connue que des anges des hautes sphères et des démons les plus anciens. Très rarement parlée, de nombreux textes anciens sont écrits dans cette langue.


    Dialectes humains
    :
    Patois humains : Très anecdotique, il existe cinq patois endémiques des régions de Runith, Massil, Scinia, Nocturnia et Ival. Elles ne sont pas enseignées et presqu’uniquement conçues pour être employées à l’oral. Il arrive parfois que dans les villages les plus reculés du royaume seul une de ces langues soit utilisées, mais c’est un fait rarissime.


    Dialecte vampirique
    :
    Valërien : Le valërien est un vieux langage utilisé par les premiers vampires. Celui-ci était utilisé afin que les races autour d'eux n'arrivent pas à comprendre leurs communications ainsi que leurs écrits, bien que le tout soit rarement utilisé dans la dernière ère d'Etheria, la plupart des vampires l'ayant utilisé ont tout simplement péri au cours des siècles. Il est constitué d'un mélange de diverses races ainsi que de certains accents utilisés lors des incantations nécromants. À l'oreille, le langage valërien ressemble étrangement à celui d'un mort, utilisant de nombreux bruits au niveau de la langue et des claquements des dents. Ainsi il est très difficile pour un vivant de l'imiter alors que les vampires ont davantage de facilité en utilisant un certain souffle magique. Donc les mots ne sont constitués que de longue syllabe (ouuna, soura terminant souvent en une syllabe plutôt sèche (orhk, hrek, neka, srak.)


    Dialecte lycan
    :
    La base de la langue lycanne est la même que celle des humain, la langue angélique, cependant, celle-ci à énormément évoluée de cette racine pour s’en éloigner résolument et devenir une langue spécifique à cette race. Ce dialecte, supplante d’ailleurs dans l’usage, celui de la langue commune, puisque c’est celle-ci qui est enseignée en priorité aux jeunes. Il en résulte un fort besoin de bilinguité pour les lycans désirant communiquer avec l’extérieur. Depuis quelques temps cependant, l'étherien commence enfin à gagner du terrain sur la langue locale.

    C'est une langue s'articulant non seulement autour des mots mais également beaucoup autour du langage du corps. Les mimiques, expressions et postures sont autant importantes que les mots utilisés. Beaucoup de sons s'associent aux mots au même titre que le langage corporelle. La prononciation des mots et des sons est gutturale, la modulation est aussi importante allant de sons très cassants à des mots chantés. C'est une langue qui ne permet pas de mentir a moins d'avoir une parfaite maitrise de soit. Il est ainsi presque impossible de mentir ou de cacher quelque chose à un lycan ( cependant les races tel que les vampires, les mort vivants ou les démons peuvent y parvenir plus facilement.).


    Dialecte du nord :
    Plus que dans toute autre culture, la langue commune a pris le pas sur la langue d’origine des guerriers du nord qui ne se servent presque jamais de l’angélique, au point d’en faire une langue morte.


    Dialecte draconide :
    Cas particulier, les draconides parlent leur propre langue et elle ne ressemble à aucune autre, spécialement conçue pour être employée par des individus à la mâchoire reptilienne, elle est très difficile d’apprentissage et d’usage pour les autres peuples. Cependant, les plus sages des draconides ont appris le commun afin de comprendre les conversations de leurs ennemis, les guerriers du nord. De même, pour ceux ayant un niveau d’érudition suffisant, l’elfique est maitrisé, en souvenir du passage de ce peuple sur leur terre il y a de cela des milliers d’années.
    Au même titre que le dialecte lycan. Le langage gestuel et corporel est aussi important que celui des mots et des sons. De ce fait il est très dure de mentir à un draconide.


    Dialecte nymphique :
    Dans le même cas que les draconides, les nymphes possèdent un langage qui leur est propre, au détriment de la langue commune ; complexe mais pas insurmontable pour l’apprentissage, elle possède la particularité d’avoir très peu évolué au cours du temps. L’étherien n’est connue que par les individus les plus instruits ou plus simplement des plus curieux de l’extérieur.


    Dialectes sylvestres :
    Patois sylvestre : Un peu à l’image des humains, les elfes ont développé un certain nombre de patois dont deux seulement sont encore parlés occasionnellement, la communauté du sud ayant été anéantie par les elfes sombres. Aujourd’hui ces langues tribales ne sont presque plus enseignées, excepté une (Cf dialecte féérique).

    Langue elfique actuelle : Bien avant la démocratisation du commun, une langue avait émergé, et est aujourd’hui connu par tout le peuple de la forêt. Elle est aujourd’hui utilisée pour les même cas de figure que la langue angélique moderne chez les anges.

    Gaïa : Il s’agit d’une langue ancestrale, considérée comme existante depuis les origines de la civilisation elfique mais dévoilée que lors de l’avènement de la première Lumière de Gaïa. D’après les croyances elfiques, elle permet de réellement communiquer avec l’Alusia. Elle ne s’enseigne qu’au sein du conseil de la Lune et de l’ordre de Gaïa.

    Langue elfique ancestrale : Alors que les elfes vivaient encore sur les territoires anciennement fertiles du désert de Negaroth, ils maitrisaient une langue que les siècles ont enterré. Les vestiges de cette langue sont extrêmement rares: la civilisation d'alors était nomade, donc peu encline à laisser des traces ou des écrits d’autant plus que le désert a été très efficace pour en détruire la majeure partie. Cette langue était surtout orale. Les runes de cet elfique ancien retrouvées sur un nombre rarissimes d'objets datant de cette époque n'ont mêmes pas permis de reconstituer la langue à proprement parler. On en connait des mots, des bases de grammaire, et c'est tout. Cette langue n'est donc parlée par strictement personne sur Etheria, et appréhendée que par une poignée d'historiens elfiques et mort-vivants. En fait, la majorité des elfes n'en connaissent même pas l'existence.


    Dialectes sombres :
    Murmure des cités : Chaque cité souterraine du royaume des elfes sombres a donné naissance à sa langue propre, cependant elles ont été officiellement éradiqué lors de l’unification de la nation par Belphégor. Peu d’habitant y sont réellement initiés et seuls la noblesse et les intriguants s’en servent réellement dans l’ombre afin de limiter les fuites d'informations.

    Langue sombrelfique
    : Langue commune à toute la communauté des elfes sombres, elle n’a presque aucun lien avec l’elfique sylvestre, puisqu’elle s’est entièrement construite autour d’un unique dialecte tribal. Largement promu par Belphégor lors de l'unification, elle a été rapidement supplanté par l'usage de l'éthérien.


    Dialectes féériques
    :
    Langue féérique ancestrale : Première langue des fées, celle-ci est d’une simplicité étonnante et s’apprend très vite, cependant elle s’adapte mal à l’écrit et n’est aujourd’hui utilisée que dans des contextes exotiques.

    Langue féérique hybride
    : Cette langue est le résultat de l’intime relation qui a noué fées et elfes, elle prend pour base un dialecte elfique tribal encore utilisé en territoire elfique et n’en diffère aujourd’hui encore que très peu. Il s’agissait jusqu'à l’avènement de l’étherien, de la langue nationale féérique.


    Dialecte démoniaque
    :
    L’évolution de cette langue a connu un parcours des plus chaotiques avant de devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Prenant racine dans la langue angélique, celle-ci a connu des mutations drastiques, lui donnant une forme extrêmement différentes de sa base.
    Elle a longtemps résisté à l’hégémonie de l’étherien jusqu'à l’époque très récente de l’avènement des Den Arsil, ce qui fait que cette langue est également plutôt bien maitrisée par les elfes sombres et les mort-vivants ayant eu à traiter avec eux.


    Dialecte Mort-vivant :
    La langue angélique vulgaire est toujours connue et est surtout utile pour lire la plupart des livres des bibliothèques du royaume, mais en raison de la grande diversité ethnique des cadavres, il est rare qu’elle soit utilisé au profit de l’étherien. La plupart des seigneurs, ont créé leur propre langage pour coder leurs écrits parlant de nécromancie. L’on dit que la plupart des secrets de ses langues reposent sur la mis à jour d’anciennes reliques enfouis profondément sous le sable.




      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 0:41