Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Ekidna - La démoniaque.

    Partagez
    avatar
    Ekidna Seliasi
    ~ Prima Executrice ~

    Messages : 109
    Points RP : 61
    Date d'inscription : 21/06/2011
    Localisation : Voyage...

    Ekidna - La démoniaque.

    Message  Ekidna Seliasi le Jeu 3 Nov - 7:38

    ◙ Votre Personnage ◙

    Nom: Seliasi

    Prénom: Ekidna

    Surnom* : La dévoreuse. Connu uniquement des assassins de métier.

    Âge: (apparence et réel) ne pas mettre inconnu. Entre 25 et 30 ans, âge réel tournant autour des 2600 ans.

    Race: Démone.

    Localisation: Cité démoniaque.

    Métier/Grade/Statut social: Agit comme assassin sous contrat. N’est payée qu’en artefact magiques mineurs. Est officiellement Exécutrice.

    Orientation Sexuelle: Aucune, les partenaires de la démone ne survive jamais longtemps.

    Description Physique et vestimentaire:
    Apparence civile.
    Spoiler:
    Ekidna peut prendre plusieurs apparences, la première est celle qu'elle arbore de manière naturelle, sa forme civile dira-t-on. Vêtue d'une tenue lâche, c'est une robe traditionnelle de couleur sang, le port de cette robe est assez impudique parfois, mails il couvre son corps avec grâce et lui donne clairement un avantage de style. Son visage est assez dur, malgré une beauté certaines, en témoigne ses lèvres pulpeuses et ses yeux au regard lupin, écarlate et fendu à la verticale, son nez est fort bien qu'adoucit par sa pointe arrondie. Grande de plus d'un mètre soixante-dix, elle se démarque facilement par sa chevelure de jais très longue, le haut de son crâne est percé habituellement par deux cornes, ces dernières peuvent s'allonger pour recouvrir une partie de son crâne et prendre une forme repliée en une boucle allant vers l'arrière et revenant vers l'avant, on avancera que plus les cornes sont présentent plus sa puissance sera élevée. Notons que cette apparence n'a rien d'hostile, il suffit de voir que ses tenue ne sont pas faites pour se mouvoir très vite, limitant les mouvements de déplacement, même ses bottines n'arrange pas sa démarche, il sera donc rare de la voir faire plus qu'une simple marche tranquille.

    Apparence Militaire.
    Spoiler:
    Lorsqu'elle travaille, Ekidna porte bien évidemment une tenue plus approprié bien que dans un style semblable à sa robe de ville, les couleurs dominantes seront toujours le rouge et noir, la tenu se compose d'une longue veste noire, coupé au milieu, celle-ci cache tout le matériel d'officier. Outre la grande cape signe de son statut social, Ekidna porte un ensemble pantalon et maillot de corps rouge carmin, le tout est parfaitement taillé pour le corps svelte de la démone. Sous cette forme (car c'est bien une forme différente), ses cheveux sont d'un blanc neigeux, son visage sans maquillage en fait quelque d'assez sérieux aussi bien en apparence qu'en actes. On notera avec intérêt les bottes aux ceintures multiples, tout en se demandant combien de temps il lui faut pour les mettre, l'autre lubie pourrait être l'écharpe de plume qu'elle met de temps en temps lorsque le temps se rafraichit. Dans cette tenue, on remarquera la longue lame qu'elle laisse pendre sur le cotés, cet instrument de mort reste l'arme de prédilection de la démone, qui n'hésitera pas à s'en servir pour saisir un fuyard.

    Forme démoniaque de base.
    Spoiler:
    Sa troisième forme est celle de démone, son apparence assassine diront nous. En effet, le métier officielle de cette créature dévoreuse peut s'avérer frustrant au possible, et lorsqu'elle accumule trop de colère en elle, elle laisse ses pouvoirs prendre le dessus - volontairement ou non - et prend alors sa forme démoniaque.
    En tant que descendante d’une famille de démon « corrupteur » en grande partie composé d’esprit frappeur et autres merveilles mystiques de sournoiserie, il est évident que cette forme démoniaque est à plus d’un titre une forme sournoise. Tout d’abord, on s’accordera à dire que cette forme n’est pas fixe, dans le sens où les gouts de ses victimes en matière de dame peuvent changer, cela dit, certains attributs resteront toujours apparents. Ses yeux seront toujours d’un rouge écarlate, assez grandes pour noyer du regard quiconque les croiseront, la pupille quant à elle est fendue à la verticale, fine et même parfois presque imperceptible, elle ne fait qu’accentuer la profondeur de son regard. Autre aspect qui ne change jamais : ses ailes. Deux immenses paires d’ailes au style de chauve souris, hérissé de pointe osseuse et se chevauchant avec une magnifique synchronisation, ces dernières sont particulière forte, histoire que la démone puisse porter une victime inconsciente jusque chez elle sans effort supplémentaire. Le reste de son corps est assez changeant, sa couleur de peau, de cheveux, son visage et les traits qui le compose, mais aussi ses formes en générale. Il existe cependant une forme qu’on pourrait appeler « générique » quand une cible est prise au hasard, ce qui arrive lorsque la démone ne se maitrise pas. Grande et élancée, aux formes avantageuses mais équilibrées, des cheveux d’un noir abyssal contrastant avec une peau laiteuse et enfin une démarche souple au point d’être hypnotique, le tout vêtu d’une robe au décolleté plus profond que le fond de l’océan, c’est certes un cliché, mais il a fait ses preuves.
    Il existe une toute dernière forme, celle-ci révèle toute la cruauté qui peut animer l'être qu'est Ekidna, personne n'a jamais croisé cette ultime apparence, si ce n'est pour en être victime.

    Description mentale: 7 lignes minimum. Décrivez le mieux possible le caractère et l’état d’esprit de votre personnage. Ainsi que ses particularités mentales (schizophrénie, amnésie, caetera…)
    La plupart des gens auxquels vous demanderez l'avis sur la noirceur des démons, nombre d'entre eux que leur âmes est un gouffres sans fond et que les esprits sont à peine plus lumineux qu'une grotte sans entrée. Certes Ekida est dépourvue d'un certains sens morale, en tant que démone, vous arracher les tripes sera toujours plus efficace que de vous mettre dans un cachot, mais si on l'a qualifie d'esprit noir, ce n'est pas pour sa nature démoniaque, mais pour sa vision assez négative du monde qui l'entoure. Le fait qu'elle vive dans la cité du mal incarné n'est pas forcément la raison première et même son passé ne peut être défini de mauvais ou violent. En fait, Ekida regarde le monde avec un tel degré de noirceur que l'aspect des choses passe bien au dessus de notion de mal ou de bien, pour la démone, toutes les personnes qui croisent sont chemin sont intrinsèquement mauvaises et le prouvent chaque jour de leur existence. Dans ces conditions on pourrait penser que la démone soit asociale au possible et pourtant non, une preuve d'hypocrisie que la succube accepte sans broncher, à la fois parce qu'elle n'échappe pas à cette règle mais aussi car cela est nécessaire dans son travail. Au final la démone est une symbolique du paradoxe, à la fois implacable, que ce soit lorsqu'elle pourchasse un démon violant la loi, ou lorsqu'elle décide de se défouler sur une victime avant de la dévorer, elle peut aussi se montrer joviale et pleine de vie durant une banale discussion.
    Il y a cependant certaines choses à ne jamais faire en présence d'Ekidna, il faut évidemment respecter les lois de la cité démoniaque lorsqu'on est entre ses murs, sans quoi la démone sera dans l'obligation légale de vous casser la tronche et de vous livrer aux autorités. Ensuite, il vaudrait mieux éviter de lui faire des avances, vous risqueriez de le regretter, elle refusera rarement de sortir avec quelqu'un, cela dit, il est aussi très rare - ce n'est même jamais arrivé - que vous surviviez à la nuit de débauche, il est même peu probable que vous atteignez le lit ou que vous entamiez le moindre acte charnel. La succube, vous vous en doutez, est quelqu'un de très tactile, même si ses victimes ne ressentent pas les effets, elle prends du plaisir à vous soutirez votre vitalité à votre insu.

    Histoire: 15 lignes minimum. Parlez-nous de la vie de votre personnage, son chemin de vie général, ses traumatismes, ses rencontres marquantes, etc. …

    1 - Toutes l'histoire du monde...
    Je me souviens de ma première mission, une enquête tranquille m'avait-on dit. Une simple affaire de revente illégale des pierres précieuse, rien de bien dangereux oui. J'enfile mon long manteau, il est neuf et sent encore cette odeur de frais propre à ces tissus riches qu'on vient de tanner. Je me sens presque honorée, non en fait, je le suis vraiment, du haut de mes deux cents ans, je peux prétendre être officier. Rien de moins. On m'a conseiller d'utiliser la magie pour cacher mon vrai visage, histoire de pas servir de cible quand on sort du boulot et qu'on se ballade dans les ruelles sombres de la cité noire... Oui bien sur, être victime d'une attaque au hasard plutôt que d'être la cible précise d'un individu vengeur. Pourquoi pas.
    En tout cas, je filais à travers la ville, étonnant comme un uniforme vous facilite la vie, les gens prennent le temps de s'écarter de votre route même si certains ne semblent toujours vous remarquer. J'arrive donc sur place, l'endroit être un simple entrepôt miniature, un établi et quelques chaises. L'endroit exhale une odeur désagréable et on m'apprends que le type vivait ici... Un sceau m'indique que même ses besoins se faisaient sur place... Génial. Je prends le temps d'aller faire un tour pour vomir mon dernier repas, j'avais encore l'estomac fragile. Nous n'avons pas de grandes connaissances criminelles, pas de techniques véritables de recherches d'indices, on peut néanmoins prétendre que le pistage reste notre spécialité. D'un autre cotés, le mobilier peu garnis nous donnent peut de piste, mais on se contente de peu, tel des charognards. Je passe ma main sur les meuble, l'endroit est étonnamment propre malgré les odeurs, l'établis semble avoir été nettoyer et quelques traces de poudre noire traine là, pas de poussière, pas avec cette éclat.
    Comme je l'ai dit, nous nous sommes spécialement doué pour les enquêtes à proprement parler, on a nos trucs diront nous, des astuces... démoniaques. Je me renseigne parmi les voisins de notre voleur, les odeurs ne semblent même pas les avoir troublés, pourtant nous sommes pas dans le coin le plus pourrie de la ville, cela me donne la toute première vision du monde tel qu'il est vraiment. On peut vivre dans la fange, suffit d'en faire partit... Je termine avec à peine mieux que ce que j'avais à mon arrivée et je repart avec le bas de mon manteau plein de terre. Une fois de retour à notre bâtiment, on m'annonce que notre bonhomme avait transformé sa marchandise en poudre : des miettes de poudre d'onyx noire.

    Il faut savoir que la cité démoniaque autorise toutes les formes de trafique, sexe, drogue et même violence, cela tant que l'on suit le système administratif et qu'on paie la somme adéquate. Mais certains tentent de se faire un bisness perso qu'ils espèrent fructifier à l'ombre et se remplir les poches, ce genre de petit malin sont nombreux, trop même. Et celui qui était étendu dans l'entrepôt faisait partie de ces abrutis, de toutes manières, il avait signé son arrêt de mort la seconde où cette idée avait germée dans son cerveau rongé par la bêtise. Mais maintenant, je devais trouver son assassin et sa marchandise. Car l'onyx noir n'était pas la drogue la plus conseillée, certaine vous accordait un répit digne de ce nom, vous expédiant dans des mondes qui vous faisait oublié toutes vos emmerdes ici bas. Mais celle-là avait la mauvaise habitude de vous détruire les poumons avant de décoller, un dernier vol douloureux si j'en croyais le rapport que je jetais devant moi.
    J'avais un bureau, un petit avec un lampion de cristal et un carnet en peau de je ne sais quel animal exotique, un cadeau de bienvenu... Je commençais bêtement à noté ce que j'avais vu et tout ce qui pouvait me passer par la tête. Une fois cela fait, je pris une longue inspiration et me laissa tomber dans ma chaise, les mains sur le visage et un souffle long en guise d'accompagnement. On toussota pour indiqué sa présence et je découvris celui qui deviendrait mon meilleur ami, enfin, celui qui serait le plus utile d'entre tous. Je me répète encore, mais nous avions guère de méthode pointues pour enquêter, nous usions de techniques magiques et autres manœuvres dites "de persuasion" qui consistait à passer à tabac ceux qu'on soupçonnait de crime. Mais d'un autre cotés, il y avait Lui : Timeran Certro. Le démon aux oreilles de lapin. Un peu ridicule je vous l'accorde, il n'en restait pas moins le meilleurs dans son domaine : Le pistage magique. Ce dernier me regardait pour le moment, évidement, j'étais une nouvelle et n'avait pas encore mes marques, je quittais ma chaise et lui tendit la main, ce geste anodin était pour moi un excellent moyen de me détendre, il me servait à créer un lien qui me permettrait de me nourrir de la vitalité de mes victimes. Timeran n’avait cependant pas acquis une telle réputation sans raison, il stop son geste alors qu’il allait me prendre la main, cela a du être la seule fois on l’où découvrit ma nature aussi facilement et je décidais que même c’était une mauvaise première journée, je venais de trouver un allié dans ce chaos. Ce dernier m’annonça qu’il avait trouvé une trace de minerais qu’on ne trouvait qu’à un seul endroit, les mines de roche noire, un endroit que seules les personnes habilités pouvaient visiter. Moi j’avais mon passe partout et mon enquête reprit.
    Je vais passer outre les événements qui suivirent, d’une part parce qu’ils sont ennuyeux, d’une autre parce que nombre d’entre eux sont classés et inaccessible aux civils. Cela fait un peu pêteux de dire ça, mais à moins de faire partit des officiers assermenter, impossible pour vous d’en connaître les détails. Cependant je ne vais pas me montrer chienne et vous laisser sur votre faim :

    Ce qu’il faut savoir, c’est que si je vous ais racontée cette histoire, c’est pour deux raisons. La première étant que j’aurais aimée vous montrer que la corruption est partout, même au sein d’une cité pourtant pourrie légalement par le vice. A tous les niveaux, chaque membre de cette société tente de se tirer un morceau de linceul pour lui et nous autres, gardiens des lois, devons nous assurer qu’ils n’en profitent pas trop, ni trop longtemps. Pour cela, rien ne vaux la violence dirons les démons, certes c’est efficace, mais à la longue, cela épuise.
    La deuxième à savoir, c’est que je peux me montrer très patiente, mais que je ne supporte pas qu’on se moque de moi. Quand c’est le cas, je cesse d’obéir et deviens même carrément hostile à toutes formes de commandement. Il arrive parfois que je sois frustrée, à l’instar de cette « enquête », durant laquelle j’avais beau avoir tout ce qu’il fallait pour arrêter mon coupable, que ce dernier m’échappe grâce à son influence, en tout cas, quand je franchie ma limite, j’ai deux choix. Je corromps ou je tue. Je fais rarement le premier, pour la simple et bonne raison qu’il n’y a rien à corrompre dans la cité noire, qui est par définition, déjà dévorée par le mal. La seconde méthode consiste à trouver quelqu’un au hasard, de l’attirer dans mon lit et de lui aspirer toute vitalité pour me nourrir. Outre cet aspect nutritif, c’est davantage l’effort que je m’impose qui me calme, mais il arrivera un jour où même cela ne suffira plus…


    Animal de compagnie, monture, possession terrestre* : Si vous possédez un animal, une maison ou autre merci de le préciser ici.
    Ekidna possède une demeure, une maisonnette en plein milieu de la cité démoniaque, rien d’extravagant. Cependant, le démon qui y vit joue le rôle de majordome, cela dit, c’est le résultat d’un marché entre Ekidna et Kergal – le nom du démon. – Il est aussi le seul à connaître la véritable forme du succube et de bénéficier de son unique pouvoir positif.

    Kergal : Démon élémentaire, ce démon mineur possède une forme humaine et une forme élémentaire. Si la première permet le lien magique entre la succube et le démon, la seconde a accès à la totalité de ses pouvoirs du feu. Son style de combat est basique à l’extrême puisqu’il consiste à cogner avec des effets explosifs à l’impact. Il ne peut cependant prendre cette forme que si Ekidna consent à lui faire profiter de son pouvoir « Renforcement ». Sous forme humaine, il manipule ses flammes à la manière d’Ekidna (cf : pouvoirs.). C’est un excellent cuisinier (sa spécialité, la cuisine flambée…)

    Pouvoir: Décrivez brièvement vos pouvoirs si vous en possédez.

    Les pouvoirs d'Ekidna se partagent en deux parties, ses pouvoirs de démone et ceux qu'elle acquiers grâce aux liens qu'elle créer par ses corruptions.

    Manipulation de l'énergie de corruption : Magies issus de sa nature de succube spécialisé en corruption et appropriation d'énergie. Affronter Ekidna sur une durée trop longue pourrait vous transformer en pantin démoniaque, méfiez-vous !

    Magie du feu : Magie élémentaire minimale qu'emploi la démone en présence de Kergal.

    Inventaire: Notez ici l’équipement de votre personnage (armes, nourritures, bagages etc…)
    Epée de Voïd : Arme de prédilection d’Ekidna, c’est une épée serpent, pouvant s’allonger jusque 4m, c’est la récompense de son premier contrat. La particularité de cette arme est sa nature : Elle n’existe pas, en effet, tant que la succube n’a pas décidé de son existence, celle-ci n’existe ni dans l’espace, ni dans le temps. Cette dernière apparait toujours dans sa main et nulle part ailleurs. Arme aux caractéristiques assez communes (dignes d’une épée de bonne qualité) si celle-ci est brisée, elle disparait et peut être rappelée quelques minutes plus tard.

    Menottes de Karma : Objet employé par l’Officier, elle bloque temporairement les pouvoirs d’origines magiques, les maillots sont agencés de telle manière que les briser relève de l’exploit.

    Monocle des esprits : Petit monocle qui permet de détecter l’usage de magie sur la zone observée, les effluves magiques sont détectables jusque trois jours maximum.


    ◙ Et Vous ? ◙

    Faiblesse démoniaque : Geste protecteur de superstition.
    Comment avez vous connu le forum*? Deuxième compte de Djynn
    Première impression*:
    Remarque*:
    Autre*: Refonte

    (*) les champs comportant un astérisque sont facultatifs.


    Dernière édition par Ekidna Seliasi le Mer 18 Juil - 7:45, édité 2 fois
    avatar
    Jed Oromas
    ~ Murmure damné de Gaïa ~

    Messages : 1506
    Points RP : 333
    Date d'inscription : 25/09/2010
    Localisation : Terres elfiques

    Feuille de personnage
    Age :: 118
    Information Importante :: Lié à la communauté de Gaïa des elfes sylvains
    Côté Coeur: : Marissa Ayane y réside

    Re: Ekidna - La démoniaque.

    Message  Jed Oromas le Jeu 3 Nov - 10:51

    Il faudra je pense faire attention avec le pouvoir d'absorption, le rendre difficilement utilisable en combat notamment, et pouvoir de contact bien sur.

    Pareil pour le lien noir et le susurrement, mais là ce sera juste une histoire de fair play

    Autrement,
    Validation enclenchée

      La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû - 3:14