Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Nee'lhan la Voix de Gaïa

    Partagez
    avatar
    Nee'lhan Lazue

    Messages : 66
    Points RP : 94
    Date d'inscription : 28/09/2011

    Feuille de personnage
    Age :: 315 ans réels mais 23-24 d'apparence
    Information Importante :: Voix de Gaïa
    Côté Coeur: : Le possesseur d'yeux émeraudes me l'a fait fondre

    Nee'lhan la Voix de Gaïa

    Message  Nee'lhan Lazue le Jeu 29 Sep - 9:23

    ◙ Votre Personnage ◙

    Nom: Míruvórë

    Prénom: Nee'lhan-Lazue

    Surnom* :Miss Zen (par Ra'Hel), la Discrète (par ses premiers camarades), la Froide Patience.

    Âge: 315 ans réellement, soit environ 23-24 ans.

    Race: Elfe

    Localisation: Non loin de l'Arbre de Gaïa dans la cité forestière

    Métier/Grade/Statut social: Voix de Gaïa

    Orientation Sexuelle: hétéro, mais bi juste pour un instant de tendresse (sans aller jusqu'au bout hein !)

    Description Physique et vestimentaire: Commençons donc par le physique.
    Nee'lhan-Lazue Míruvórë mesure environ 1mètre80, avec un mètre de jambes et des hanches fines mais solides. Lorsqu'elle se baigne nue, vous voyez une tâche de naissance en forme de croissant de lune sur la fesse gauche. Souple, elle peut se cambrer sans aucun soucis.
    Oui, elle a une poitrine de taille moyenne douce et ferme qui peut faire rêver ou baver les hommes et les femmes mais elle s'en fiche carrément. Ses bras sont de taille assez raisonnable. L'elfe gracieuse dans ses gestes a un beau port d'épaules qui donne envie de frôler et caresser, tout comme son cou. Son dos est couvert par ses longs cheveux aigue-marine tombant en cascade jusque sous ses fesses, ne les attachant jamais. Le soleil rencontrant la lune illumine son regard rond, c'est-à-dire un regard noisette doré, ré-haussés par des longs sourcils fins. Un petit nez fin pour pouvoir humer toute odeur, pourvoir sentir la rosée sur les roses rouges. S'il jamais il vous arrive de recevoir les lèvres roses pâles de Lazue sur votre peau, sachez qu'elles sont fines et fraîches en tout temps. Ses joues rosies facilement lors d'un compliment sincère, et son teint rougit lorsqu'elle est en colère ou très émue. De longues oreilles pointues, fines et sensibles tout frôlement. Le vent soufflant sur sa moindre parcelle de peau est un vrai délice et plaisir, tout en sachant qu'elle reste sensible à tout frôlement et caresse.

    Vient enfin la description vestimentaire.
    L'elfe porte une paire de gant de cuir souple et léger noir jusque sous les aisselles avec un bord large couleur émeraude. Elle les porte pour cacher une cicatrice courant sur l'avant-bras gauche. Pourquoi ? Parce qu'elle a peur que cela gâche sa gestuelle gracieuse et sensuelle si jamais vous voyez cette vilainie.
    Une jarretière cousue de fil d'or et d'émeraude orne sa cuisse gauche. Et ça, vous la verrez tout le temps.
    Son fessier et son intimité sont cachés par une sorte de jupette-short courte comme dirait les humaines d'un tissus léger noir surmontée par une ceinture d'or et d'émeraude, laissant en tout temps ses longues jambes à l'air libre.
    Son buste est paré d'une sorte de fin voilage blanc légèrement transparent fait seulement pour maintenir sa poitrine. Celui-ci remontant et s'attachant à la nuque. Dès sa majorité, elle se fit coudre un bustier de la même sorte que sa jupette joint en son milieu de la poitrine par une émeraude comme agrafe.
    L'unique chose qui maintient ses longs cheveux est un bandeau identique à sa jarretière, plus une barrette ovale d'émeraude.
    Nee'Lhan prend une cape couleur émeraude pour ses déplacements hors des terres elfiques.


    Description mentale: La prenez-vous, elle une elfe de sang pur, pour une naïve et innocente petite personne de par son paraître ? Pure ? Effectivement. Naïve et innocente ? Hou làààà... Méfiez-vous, ce n'est qu'une apparence car elle cherchera la vérité par n'importe quel moyen. Ou presque.
    Lazue, est une elfe lettrée. Ce n'est pas pour rien non plus qu'elle est la Voix de Gaïa. Elle lui vouerait presque tout. Mais ça vous le découvrirez si vous la rencontrez un jour.

    Calme et patiente, elle est à l'écoute de chacun et offre du temps pour quiconque a besoin de se confier.
    Nee'lhan, lorsqu'elle est seule, adore se baigner dans les différents cours d'eau dans le plus simple appareil. Son pêché mignon. Mais l'elfe aime également l'odeur de la rosée du matin sur des roses rouges parfumées.
    La Voix de Gaïa est en communion presque parfaite envers la Nature, que ce soit la faune ou la flore.

    L'elfe n'est pas une assassin volontaire. Si jamais elle tue c'est uniquement par accident ou simplement par vengeance froide si par malheur vous touchez à une pointe d'oreille ou cheveu des siens. Cependant, si l'envie vous prend de la tester, libre à vous, je vous aurais prévenu. Mais sachez qu'elle n'agit que très rarement sous la colère. Ses actes, elle les commets de sang froid, après avoir réfléchit à la manière, le lieu et le moment. Pardonnez-moi d'insister mais elle le fait que TRES exceptionnellement.
    Vous la cherchez et vous ne la trouvez pas ? C'est qu'elle est entrain de lire ou de se documenter sur les anciens traités et de les déchiffrer au mieux, bien tranquillement dans ses appartements.

    Un conseil ? si elle vous offre son amitié, son amour, veillez à ne pas la détruire par un acte malheureux. Pourquoi ? parce que l'être aux oreilles pointues vous ferait du mal sans que vous en mourriez.

    Lazue ne baigne pas dans les sombres magies. Toujours serviable, elle pense aux autres avant de penser à elle. Sauf naturellement pendant ses bains. Agile et gracieuse, elle dégage une certaine sensualité sans s'en rendre compte.

    L'amour ? Posez lui la question, et... vous verrez !


    HISTOIRE


    Premiers instants


    Par une nuit de pleine lune au ciel dégagé, Ra'hel l'archer protecteur et Dem'Eter la gardienne, allaient donner naissance à une petite elfe, non sans difficulté. Ils avaient beau avoir émis le souhait de mettre au monde tranquillement, de s'être isolés que vinrent à leur rencontre certains elfes et animaux. Tous, heureux de les voir enfin épanouis et accomplis, s'étaient approchés ne voulant qu'aider plus que par toute autre curiosité.
    Ils n'eurent pas vraiment le temps de faire quoique ce soit qu'un buisson très épais et dense,orné d'une multitude d'épines aussi aiguisées que les lames du meilleur sabre au monde se dressa autour d'eux pour les protéger, que ni Dem' Eter et Ra hel ne comprirent le comment du pourquoi.

    La future accouchée cria :

    Nee'lhan ! par Gaïa !

    Comme le futur père lui tournait le dos, il fit volte face avec son arc bandé et demanda

    Lazue ? voulant plus se quérir de la santé de la future accouchée que d'un prénom mais il bafouillait et prononça ce prénom à la place.

    C'est alors qu'intervint la dernière Voix de Gaïa, Enata Orchis. Dernière car elle était sur le point de rendre l'âme à la Grande Gaïa, qui dans son immense bonté lui avait offert.
    Cette elfe très respectée se fraya un chemin dans le buisson en s'exclamant :

    C'est Nee'lhan-Lazue même pas née qui a fait cela. Gaïa nous en est témoin !

    Alors le père, intrigué et honoré de sa présence, s'inclina très respectueusement et mis le genou droit à terre et baissa la tête. Toutes et tous firent de même.

    Si tel est le voeu de Gaïa, alors nous l'honorerons en appelant ainsi notre future née ! fit-il en se relevant, fier.

    L'ancienne aida alors Dem' Eter à présenter aux elfes la petite nouvelle.
    Nee'lhan-Lazue à peine née, que la respectée Voix de Gaïa rendit l'âme dans un dernier souffle, et le buisson disparut comme il fut venu. D'un commun accord, les nouveaux parents décidèrent d'élever leur descendance dans le respect de l'être qui leur était chère et venait de disparaître.


    Les études


    Il n'y avait pas d'elfes plus heureux et tout aussi inquiets que Ra'hel et Dem'Eter.
    Ces derniers se souvenaient des paroles de la respectée et ancienne Voix de Gaïa, mais n'avaient jamais compris comment le petite Nee'lhan-Lazue avait fait surgir ce buisson. Nombre de fois ils avaient demandé à leur fille de reproduire l'acte, tant de fois elle échoua. Jusqu'au jour où...
    Lors d'une promenade, une ezequiel attendant un petit, blessée et furieuse fonça droit sur eux. Presque en transe et de peur, Nee'lhan cria :

    SANDASTAN !!!

    De là, le même buisson qu'à sa naissance sortit de terre. Ils furent moins surpris que la damoiselle, mais tout de même assez étonnés.
    Les géniteurs ne l'embêtèrent plus de ce côté, bien que parfois ils créaient exprès des situations afin de voir si cette capacité s'amplifiait.
    Ra'hel, patient, expliqua donc à sa fille qu'elle était apparemment capable de se défendre sans le vouloir, et incapable de se protèger comme bon lui semblait. Ce dernier, lui apprit donc à se défendre manuellement. C'est à dire à la dague car "miss Zen" comme l'archer l'appelait n'aimait pas l'arc, voulant être au plus près de la Nature.

    Quelques temps plus tard, à la rosée d'une matinée, Dem'Eter invita Lazue à la suivre. Toutes deux s'enfoncèrent plus loin dans la forêt. Là où différents sons se mêlaient à d'autre, là où il était quasi impossible de rester tranquille et de se concentrer.

    On ne devient pas Voix de Gaïa ! On naît Voix de Gaïa ! s'exprima sa génitrice, tellement fière qu'elle en devenait presque hautaine.

    Lorsque l'on a connu la guerre contre les drows et les démons, à passer du temps à protéger les siens, on en devient aigrie quand on en reproche la mort de certains Hauts Elfes. Mais cela ne fait pas partie de l'histoire de Nee'lhan-Lazue.
    Ainsi, la mère apprit à la damoiselle pendant fort longtemps à se concentrer, à méditer. A amplifier toujours un peu plus les exercices, allant même à lui bander les yeux, lui entraver les poignets et les chevilles. Pourquoi ? pour ne se concentrer que sur un seul son à la fois.
    L'elfe aux longs cheveux aigue-marine, ne réussissait pas forcément à se concentrer la première fois, mais lorsqu'elle y parvenait cette dernière pouvait dire qel son se trouvait derrière sa mère.

    Quand le couple estimèrent leur descendance capable de suivre une éducation cadrée et stricte, ils l'envoyèrent suivre l'enseignement auprès des plus sages et âgés d'entre eux.La plupart avaient eu vent qu'il y aurait forcément une relève de l'ancienne Voix de Gaïa, mais ils ignorèrent l'identité. Ils firent en sorte d'acepter plein d'élèves afin de trouver la dite perle rare et de lui inculquer ce qu'elle devrait faire plus tard. Quelle ne fut pas leur surprise lorsqu'un jour, donnant cours en pleine clairière, sans aucune raison apparente, les jeunes elfes étaient indisciplinés. N'en pouvant plus, n'arrivant pas à suivre et désespérée, dans une sorte de transe, Nee'lhan-Lazue se replia sur elle-même et hurla :

    GAÏA NURRU WAÏWA ! (ce qui en elfique veut dire Murmure de Vent de Gaïa)

    C'est alors que souffla fortement et silencieusement d'unfroid saisissantsur les gorges elfiques les forçant instinctivment à se taire. Tous surpris, se retournèrent et virent Nee'lhan-Lazue. Elle qui d'habitude est discrète et calme. Comme quoi, cela prouvait que parfois elle savait s'imposer. Depuis ce jour, ils surent exactement qu'elle était la Voix de Gaïa appelée à prendre la relève.
    Son professeur en profita de parler de l'évènement à ses parents. Ensemble, ils décidèrent de lui donner de nouveau des cours particuliers pour ne pas la perturber et sa sécurité.
    Ses cours furent tour à tour mouvementés et calmes.
    Sa mère, toujours aussi autoritaire, ne ménagea pas ses efforts pour autant. C'était pire. Son père ? Il lui apprit la précision des gestes, à tuer uniquement pour se défendre et à se nourrir tout en honorant Gaïa. C'est là que Ra'Hel lui offrit sa première et unique dague. Une dague en argent, incrustée de pierre de lune et de lapis-lazuli. Où cache-t-elle donc sa dague ? Ca, vous le découvrirez plus tard !
    Son autre professeur particulier, lui, opta pour lui apprendre enfin plutôt à se conduire comme Pers'Ephone, l'ancienne Voix de Gaïa. A plus forte raison que celui-ci connaissait fort bien cette elfe regrettée. Il était son ami, confident et amant.
    Seul son "Sandastan", bouclier, restait et reste à ce jour incontrôlable. Son "Murmure de Vent de Gaïa", restait toujours aussi frais, saisissant mais devint moins impressionnant.
    Une toute autre professeure très particulière, une Hamadryade, lui apprit une technique de magie défensive. "Etreinte de ronces". Cette technique, lui laisserait le temps de s'échapper. De longues lianes mêlées d'épines entravaient le fauteur de troubles afin de le retenir un peu. Nee'lhan-Lazue, en lien très étroit avec Gaïa et la Nature mais un peu moins que la Prêtresse Omitsu et unpeu moins que l'Hamadryade, parvenait facilement et apprit facilement cette technique. Cette élève spéciale promit à..... de s'en servir uniquement pour se défendre.

    Devenant douée aux dires de ses professeurs, l'ele à la longue chevelure d'un gris bleu vert pâle, était en mesure de ressentir la douleur physique de tout animal, de lui abréger lpes souffrances si elle ne pouvait rien faire tout en respectant les traditions. Mais également de ressentir une infime animosité de tout bipède l'entourant à moins de deux mètres cinquante.


    Raisons et sentiments

    Approchant la majorité durant ses apprentissages, la future Voix devint amie avec Ha'Dessermes, le neveu de l'amant de Pers'Ephone.
    Cet elfe lui apprit la lecture avec patience, lui donnant ainsi le plaisir de lire n'importe quel document. Car curieuse, elle recherchait toujours la vérité. Ce jeune mâle trouvait toujours de bonnes excuses pour pouvoir l'approcher. Ces deux derniers passèrent beaucoup de temps ensemble à se promener, à lire, à chahuter, et même à se baigner dans le plus simple appareil sans aucune gêne. Jusqu'au jour où...
    Une nuit de pleine lune, comme celle de sa naissance, lors d'un bain de minuit, ils se rapprochèrent l'un de l'autre jusqu'à s'étreindre et s'embrasser. Naquit ainsi les sentiments. Sauf que gêné par leurs futures tâches, Ha'Dessermes rompit le baiser.

    Oh ma tendre amour... Je... Je ne peux... Je ne peux pas. Je n'ai pas le droit de te faire mienne. Tu as été choisi comme Voix de Gaïa. Malgré les sentiments que je te porte, toujours je te protégerais. fit-il blessé au plus profond de lui comme jamais.

    L'éprise pleura pour la première fois et se rhabilla rapidement, venant de perdre ce qui lui était de plus cher.


    Tragédie


    Nee'lhan courut à en perdre haleine sans voir qu'elle était suivi par des elfes qui voulaient jouer avec elle, lui faire peur et la violenter. Pourquoi ? Parce qu'ils connaissaient son identité et étaient des traitres à la nation elfique. Pourquoi ? Pour la soif du gain et du pouvoir facile. Ils décidèrent de s'en prende à elle un peu plus loin, patients.
    Lazue chuta, aveuglée par les larmes. Ils choisirent cet instant pour sauter sur elles. Ils étaient 5. En se débattant, avec sa dague elle en tua un immédiatement. Pris de rage, ils redoublèrent de force. Trop prise de peur, la damoiselle était incapable de sortir son bouclier. Ha'Dessermes, qui n'était pas encore partit, entendit les cris de terreur et les appels au secours de sa belle. Il se dirigea vers les bruits le plus rapidement qu'il put. Il vit son amour interdit se débattre afin d'éviter l'abus charnel de chacun. L'un d'eux, encore plus furieux, sortit un poignard et voulut lui plonger dans le coeur pour se venger. C'est à cet instant que plongea l'amoureux transi pour la défendre. Seulement... Le résultat fut presque immédiat. Les 4 elfes restants, reconnaissant celui qui intervenait, prirent la fuite.
    Nee'Lhan-Lazue, étant relevée avant qu'il ne vienne, tomba à genoux pour le prendre dans ses bras. Son amour secret venait d'expirer dans ses bras.

    Elle resta interdite et immobile pour le reste de la nuit. Au petit matin, la colère, la haine et la soif de justice montèrent en elle aussi rapidement qu'un éclair abattant un arbre, et que le venin de l'animal le plus dangereux. Une nouvelle aptitude venait de naître. "Vent d'épines empoisonnées". Un vent d'épines de roses rouges empoisonnées vint à souffler très fortement. Qu'elle apprit naturellement à mieux contrôler et dompter beaucoup plus tard.
    Au milieu de la journée, après avoir ramené Ha'Dessermes à son oncle, l'elfe, pour laver l'affront, son honneur et sa fierté, elle se fit la promesse de venger la mort de son amien les tuant un à un, et de sang froid.

    Cela mit huit années pour aboutir à sa promesse sollennelle. Personne ne sait à ce jour ce que sont devenus ces elfes portés disparus.


    Désormais

    L'elfe à la démarche et aux gestes sensuels involontaires, dû tout bonnement réapprendre à vivre, à se concentrer pour canaliser toute émotion apparente et de mieux maîtriser sa magie défensive.



    Animal de compagnie, monture, possession terrestre* : Re'Hael un caflon mâle mesurant 1m20 lui tenant compagnie, et Asa'Liah un tigre des neiges intervenant que pour ses déplacements hors de Nortatem, lui servant de monture. Ses appartements près de l'Arbre de Gaïa.

    Pouvoir: "Sandastan" : le buisson-bouclier d'épines ; "Gaïa Nurru Waïwa" : le Murmure de Vent de Gaïa ; "Etreinte de ronces" : les entraves épineuses ; "Vent d'épines empoisonnées".
    (entre-temps elles sont un peu décrites dans l'histoire)

    Inventaire: Dague en argent incrustée de pierres de lune et de lapis-lazuli. Plusieurs fois la même tenue mais dans toutes les teintes de l'arc-en-ciel. Plusieurs vieux documents et traités. Un bandeau et une barrette pour maintenir ses longs cheveux un minimum.


    ◙ Et Vous ? ◙


    Comment avez vous connu le forum*? par Deirdre qui est une amie
    Première impression*: elle le décrit fort bien. Pas mal
    Remarque*: comment voulez-vous que j'en fasse pour le moment ?
    Autre*: Boucherieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !

    (*) les champs comportant un astérisque sont facultatifs.



    Dernière édition par Nee'lhan Lazue le Sam 8 Oct - 8:11, édité 7 fois (Raison : capacité d'empoisonnement modifié)
    avatar
    Jed Oromas
    ~ Murmure damné de Gaïa ~

    Messages : 1506
    Points RP : 333
    Date d'inscription : 25/09/2010
    Localisation : Terres elfiques

    Feuille de personnage
    Age :: 118
    Information Importante :: Lié à la communauté de Gaïa des elfes sylvains
    Côté Coeur: : Marissa Ayane y réside

    Re: Nee'lhan la Voix de Gaïa

    Message  Jed Oromas le Lun 3 Oct - 9:58

    Bonsoir,

    Pour ta fiche seul un détail me chiffonne, c'est la fumée venimeuse, la dose inhalée ne peux pas être mortelle, ni même paralysante sans que le volume absorbé soit vraiment important (plusieurs heures dans le nuage), je pense qu'en terme d'effet court terme, on peux tabler sur un trouble respiratoire léger (quelques secondes) , suivi ensuite de trouble de la vision et de l'équilibre (une minute) pour ensuite devenir endolorissant (cinq minutes), affaiblissant (15 minutes) et enfin paralysant (après presque une heure à se faire enfumer, dans la mesure ou tu peux maintenir le pouvoir aussi longtemps).

    Après, je suis pas un expert en venin... c'est à discuter
    avatar
    Naëlle Ashenvale
    ~ Lueur de Gaïa ~

    Messages : 53
    Points RP : 83
    Date d'inscription : 16/10/2009

    Re: Nee'lhan la Voix de Gaïa

    Message  Naëlle Ashenvale le Ven 7 Oct - 10:26

    Bienvenue!

    Ta fiche est très bien écrite, c'est un honneur de t'avoir dans nos rangs!
    Et puis ça fait du bien de voir arriver quelques elfes de plus.
    avatar
    Nee'lhan Lazue

    Messages : 66
    Points RP : 94
    Date d'inscription : 28/09/2011

    Feuille de personnage
    Age :: 315 ans réels mais 23-24 d'apparence
    Information Importante :: Voix de Gaïa
    Côté Coeur: : Le possesseur d'yeux émeraudes me l'a fait fondre

    Re: Nee'lhan la Voix de Gaïa

    Message  Nee'lhan Lazue le Sam 8 Oct - 8:12

    Poison modifié ô Jed.

    Merci à vous ô ma Princesse. Je ferais en sorte de ne pas vous décevoir.
    avatar
    Jed Oromas
    ~ Murmure damné de Gaïa ~

    Messages : 1506
    Points RP : 333
    Date d'inscription : 25/09/2010
    Localisation : Terres elfiques

    Feuille de personnage
    Age :: 118
    Information Importante :: Lié à la communauté de Gaïa des elfes sylvains
    Côté Coeur: : Marissa Ayane y réside

    Re: Nee'lhan la Voix de Gaïa

    Message  Jed Oromas le Sam 8 Oct - 8:31

    Ok,

    Donc on se met d'accord pour un poison à effet paralysant.

    J'imagine que le cône d'action est plutôt large, la portée, on diras une dizaine de mètre
    Un temps de latence d'une seconde ou deux avant son déclenchement aussi

    Enfin, ça devrait le faire

    Je te valide

    Bon amusement

    Contenu sponsorisé

    Re: Nee'lhan la Voix de Gaïa

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû - 3:17