Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Naoto Kersten ~~ Prélude au désastre (Forgeron - Chasseur d'anomalies : secte) Humain (hybridé)

    Partagez
    avatar
    Naoto Kersten
    Invité

    Naoto Kersten ~~ Prélude au désastre (Forgeron - Chasseur d'anomalies : secte) Humain (hybridé)

    Message  Naoto Kersten le Mer 21 Sep - 9:36

    ◙ Votre Personnage ◙

    Nom: Kersten

    Prénom: Naoto

    Âge: D’apparence, environ 15-16 ans, Est âgé de 21 ans.

    Race: Métis trisanguin (5% ange, 5% démon, 90% humain…) Pour le système, jugé comme humain plus qu’hybride. Le « Métis » ne sert qu’a expliquer un des « Pouvoirs » qu’il possède (Et rajouter un peu de complexité au personnage… sinon ce ne serait pas amusant voyons!) (Et aussi rallonger sa longévité d’environ 10 ans, mais ça… c’est simplement la logique.)

    Localisation: Un petit village dénommé Elar, à l’est du lac Mira, à moins de 40 kilomètres des terres vampiriques du nord.

    Métier/Grade/Statut social:
    -Sur scène : Forgeron (Et oui, faut pas se fier aux apparences!)
    -Derrière le rideau : Chasseur d’anomalies (Secte, décrite dans l’histoire et dans l’appendice A).)

    Orientation Sexuelle: Hétérosexuel

    Description Physique et vestimentaire: Pour son apparence, celle d’un nabot, d’un homme qui n’aurait jamais grandit et qui ne serait jamais devenu homme. Aucune barbe, aucun poil même sur son visage ou son torse, il est imberbe. Chevelure blanche, sous ses allures de jeunot aux yeux bruns, il possède une musculature bien entrainée et plutôt impressionnante, bien que généralement cachée par des vêtements amples. Parlant de vêtements, l’homme haut de 5 pieds et 2 pouces (Complexé par sa taille, soit dit en passant) portes presque toujours des vêtements amples, semblant faire pour quelqu’un qui aurait au moins six de taille de plus que lui. Sa chemise lui descendant presque aux genoux n’ajoute pas du tout a son élégance inexistante. Par contre, la nuit… son équipement plus spécialisé lui laisses un allure tout autre, les yeux luisant étrangement a la lueur de la lune, Plastron au corps, recouvert d’une couche de vêtements beaucoup moins amples, mais tout de même flexibles, lui permettant des mouvements beaucoup plus élaborés, et étouffant le son de son plastron et de son bras droit, armuré de A à Z. Le gantelet de l’homme est une œuvre d’architecture plutôt élaborée, lui permettant des mouvements plus complexes qu’une armure de plaques habituelle, ne bloquant jamais, ou presque jamais. Le seul problème de cette architecture est sa lourdeur, et les matériaux requis, ne lui permettant pas d’en recréer d’autre avant un bon moment… Seul son bras droit et le haut de son corps (son cou inclus) sont armurés lorsqu’il porte cette seconde tenue vestimentaire… Sa raison est simple, ne pas se priver de mobilité tout en gardant une défense parfaite.

    Description mentale: La seule description de son armure et de son armement dénotes chez lui une qualité bien simple, sa méticulosité. A un point maladif presque ou lorsqu’il fait quelque chose, ce doit être parfait… ce qui expliquerait en un sens aussi sa paranoïa, et sa peur indicible de l’interaction avec les femmes. Ne le prenez pas pour un homme qui n’aime pas les femmes, oh non! Simplement que sa gène prends le dessus lors de ses interactions… Souvent évasif, gêné, l’homme est difficile d’approche. Mais en cas de danger, il ne possède aucun stress, même placé devant la mort. Résultat de plusieurs années d’entrainement dont personne ne connait la réelle nature, et d’expériences trop nombreuses pour un être humain normal. En son sang coule une résolution que peu de gens auraient pu prendre… Mais pour comprendre sa mentalité et son trouble, il faut aussi comprendre le fait qu’il ne vit que pour une seule personne… Sa sœur. Sa sœur qui elle, adorait les êtres de la nuit et les trouvaient mystiques, intriguant… leur trouvait même un aspect romantique! Et lui… qui les détestaient plus que tout, ne voulant que leur mort et leur destruction, apprivoisant le danger qu’ils pouvaient représenter. L’histoire démontrera pourquoi depuis quelques semaines, l’homme se voit subir des changements drastiques… BIEN drastiques… Torturé plus que tout, celui-ci ne sera bientôt plus du tout ce qui fut décrit ci-haut… Et seul l’avenir pourra démontrer ce que cette âme perdue deviendra.

    Histoire:

    ~~Chapitre Premier : Lignée

    Il fut trop tard pour que l’ange ne décides d’être banni et deviennes démon. La conséquence trop brutale de leurs actes causa la descente de ces anges déchus, que l’on nommait à présent démons… Et leur rage incroyable continuait de brûler. L’histoire qui suit n’est qu’une répercussion de cette rage, et d’une tristesse… Lors des temps premiers, il n’était pas rare de voir un démon sauter sur un ange afin de tenter de le détruire, ou de les faire souffrir a un point tel que ceux-ci voudraient se donner la mort eux-mêmes. L’histoire de viol qui s’ensuit les désires incohérent d’un esprit incroyablement tordu n’était pas unique, et se vit répétée a maintes reprises… Les descriptions n’étant que trop peu gracieuses, nous changerons alors de sujet assez rapidement pour en venir au fait, ou un hybride ange-démon fut né, d’une créature gracieuse et d’une atrocité cornue… l’hideuse créature était ce que certains avaient appelés blasphème, ce que d’autres avaient appelés arme, mais ce que ceux-ci appelaient l’incarnation de la souffrance. Détestés par tous, gardé comme animal envers les démons et ne connaissant que la violence et la haine, la chose finit par s’enfuir des terres démoniaques, fouillant pour trouver un peuple lointain. Face a son épopée qui ne sera décrite, son sang voyagea jusqu'à y trouver les terres des humains, en cet ère ancienne qu’était les environs de 6600. La créature tourmentée avait des désirs, bien sur. Des désirs qu’elle ne savait gérer. Elle savait que si elle se montrait en public, sa vie était en péril, face aux plusieurs années qu’elle vécut dans la douleur et l’exil. Mais étrangement… cette chose qui était tristement masculine n’avait pas omis d’être emplie d’hormones…
    Le scénario se répéta en cette lande étrange qu’il ne connaissait si peu, et après les quelques délits que la chose fit, plantant alors la graine de la discorde en le ventre de l’innocence, les anges prirent la créature vivante comme une insulte et s’arrangèrent pour la faire disparaitre. Mais trouver les pauvres qui avaient été détruites par la chose était tâche hardie… et certaines d’entre elles avaient même atteint un certain état de folie, assez pour devenir défenderesses de ce sang nouveau qui sr créait en elles. La chose fut tuée, mais ses enfants furent protégés par l’instinct maternel des pauvres hôtes, bien heureusement mieux élevés que le père. Les monstres qui firent découvert alors firent aussi chassés… mais quelques lignées continuèrent 2 ou 3 générations. Une seule perdura assez pour que le sang coules encore, mais pour que l’apparence diluée ne soit qu’humaine et rien d’autre. Et c’est quelques générations plus tard que cette communauté fermée vit naquirent deux enfants, Naoto Kersten… et sa jeune sœur, quelques années plus tard.
    La souffrance qui habitait son sang n’était qu’une prémisse… prémisse pour expliquer ses habitudes souvent étranges, sa famille isolée, et ses interactions avec le peuple minimes. L’enfant vieillira protégé par ses parents, jusqu’à l’âge précaire de 14 ans.

    ~~Chapitre Second : Protection

    C’est à 14 ans que l’enfant fut détruit pour laisser place à l’homme. Son existence même n’avait jamais été tant menacée. Il n’avait pas d’amis, n’avait jamais eu de copine, n’avait même jamais pensé à être quelque part d’autre que chez lui s’il n’était pas forcé d’aller s’instruire dans les académies. Le jeune disciple était bien plus rêveur qu’il ne paraissait, et bien qu’il possédait un talent artistique assez grand, et qu’il jouait aussi, sinon encore mieux, du piano que son père (qui fit sa fortune par le mécénat…), il n’était pas moins désintéressé de ce qu’il apprenait, trouvant les concepts trop abstraits ou trop inutiles, ou carrément imbéciles surtout si on lui parlait de religion. Il ne s’était jamais proclamé en public à cet effet, aillant peur du rejet plus que tout (Chose étrange puisqu’il était rejeté de base). Mais même sans amis, à l’age de 14 ans, il fut forcé de développer tout ce qu’il avait cru comme inutile a se point, de retrouvant seul devant le décès mystérieux de ses parents. La nouvelle fut parvenue deux semaine après leur disparition, que leur chariot avait été découvert vide sur les bords d’une rue, vidé de tout objet… et donc que l’hypothèse la plus évidente était des brigands, ou des vampires qui vivaient au nord qui aurait eu une envie de boire de l’humain et prendre les richesses des vieux. La mère qu’ils avaient était barde, alors que le père fut un musicien réputé de l’époque. La nouvelle passa comme une lame de rasoir sur la gorge, rapide, douloureuse… mortelle.
    Il était maintenant seul au monde, possédant les restes de la fortune des parents, qui deviendra minime jusqu'à ne plus exister plus tard… La maison parentale fut leur forteresse pendant un temps, et lui, arrêta toutes études pour trouver le temps d’apprendre a gérer un foyer, a gérer sa vie et assurer un bon niveau de vie a sa chère sœur qu’il ne voulait pas décevoir pour le moindre du monde. La maturité ne frappes que trop tôt si l’on gâche l’enfance… Et il voulait que sa sœur aies le temps de vivre celle-ci, alors que lui était forcé de devenir un adulte. Il prenait la totalité du coup, selon lui (ce qui était faux, sa sœur s’occupant de lui tout aussi souvent que lui tentait de s’occuper d’elle) et ne vivait plus que pour elle. Son passé n’était alors plus qu’une sombre chose, et a un piano, il ne touchât alors plus jamais… La musique avait été un aspect bien grand de leur vie, et maintenant, le silence disait tout. C’est à l’âge de 16 ans que la révélation lui fut. Une secte peu connue cherchait ses membres plutôt sélectivement, et certains avaient eurent ouïe de cette tragédie de deux ans plus tôt. Cette secte disait venir des cieux, et priaient les anges de toutes ces bénédictions… Mais ce qui se cachait était un sombre dessein, bien plus sombre que l’on puisse penser. Ce que la secte offrait était selon elle, la réelle histoire du monde, et le réel fléau. Ils prenaient des gens, souvent a un âge précaire, et les élevaient à devenir des tueurs au nom de leur foi, des tueurs de choses bien plus horribles qu’eux. Plusieurs versions de la chose se retrouvent en toute la nation, et derrière elle ne se situe rien d’autre qu’un démon trop ambitieux qui voulait causer la discorde chez l’homme…
    La philosophie de sa branche décrivait comment la réelle histoire des vampires dénotait une large histoire de trahison et de vice qui les avaient tournés en ces atrocités immortelles. La chose devait être détruite à tout prix. Touché par leur message, et par le fait que sa sœur elle-même avait une passion pour ces créatures du nord et de l’image qu’on leur donnait dans des livres plutôt sombres, il ne prit pas long avant de rejoindre le culte odieux. Séparant sa vie entre la gérance d’un foyer sécuritaire et l’endoctrinement qu’on lui donnait, il gardait toujours en priorité la protection de sa sœur. Suite a l’endoctrinement, lorsqu’on était sur et certain que ces hommes allaient garder le secret le plus incroyable sur cette mission qu’ils avaient, vint l’entrainement à la violence et aux armes. L’homme devint un combattant, peu à peu, maniant l’épée mieux que le soldat, transformant peu à peu son corps en une arme de destruction. Il était prêt pour la réalité… pour la vraie chasse.

    ~~Chapitre Troisième : Résolution

    Alors qu’il vieillissait et que sa sœur aussi, il devenait de plus en plus distant, lui assurant toujours que c’était pour « Sa » protection… Ce qui semblait être étrangement déplacé, mais il semblait si honnête que la jeune femme maintenant âgée de 17 ans ne pouvait réellement ne pas le croire. L’homme lui faisait de plus en plus part du danger que représentait la race qu’elle admirait et dont elle rêvait en secret devenir. Elle vivait dans un monde de fantaisies dangereuses se disait l’homme, bien qu’il n’était pas vraiment différent. La jeune femme le combattait toujours avec ardeur, et chacuns de ces affrontements rendaient soit l’homme, soit la jeune femme offusqué envers l’autre. La victoire n’était en soi qu’éphémère, et dès que l’un trouvait quelque chose à répondre à l’autre, la guerre recommençait. D’autant plus que l’homme qui exerçait maintenant le métier de forgeron, que la secte lui apprit de manière sommaire, et qu’il perfectionna par son génie plutôt particulier, il n’avait plus assez de temps pour quoi que ce soit, et délaissait tranquillement sa sœur sans même s’en rendre compte.
    Elle pouvait voir assez aisément que l’arsenal de son frère se faisait de plus en plus grand, et même s’il faisait bien attention de cacher ses pieux pour ne pas la heurter, celle-ci était quand même offusquée du fait qu’il gardait l’armure et l’épée bien en évidence, l’éclat argenté de la lame étant bien plus que du lustre. Ils se faisaient pauvres en ces années, mais vivaient encore, à ce jour, dans le domaine familial. Celui-ci prit en feu entre les coups, probablement du a quelqu’un qui voulait la mort de l’homme…
    Celle-ci fut alors abandonnée, et ils allèrent plus au nord, plus près des bordures, plus près de la campagne aussi… Un hameau qui comptait peu de gens, une milice peu compétente, et ou on ne penserait pas à le retrouver lui, se disait-il… La milice achetait de ses armes et armures, ce qui lui permettait de se payer plus de métaux bruts pour ainsi vendre plus et payer pour son cheval, qui était alors sa seule manière de retourner auprès de cette secte. Il avait été promu comme l’un des grands de celle-ci, l’un des « Éveillés » comme ils le disaient, et avait été enseigné l’art de cette magie spontanée et brute qu’était la psynergie, symbole de leur puissance et leur bénédiction, disaient-ils! La psynergie n’était rien d’autre que le pouvoir du mental, le pouvoir de l’arcane brut qu’on manipulait. Puissant à court terme, TRÈS épuisant pour l’utilisateur, il était peu pratique sauf en situations d’extrême nécessité… Chose qui arrivait souvent pour l’homme. Cet art, il le raffina et en fit une arme, il se développa des techniques, affuta son esprit, calculant les effets et déterminant les causes, comprenant la mécaniques derrière cette chose étrange. Le pouvoir n’est pas unique, en fait, il peut être utilisé par tous si l’on est bien entrainé à le faire… Il est simplement déprécié par les mages, et donc plutôt rare.
    La nouvelle ville n’avait rien de bon, à comparé à l’ancienne… Et elle ennuyait sa sœur qui se demandait clairement pourquoi un endroit si perdu. Suite à de longues discutions et accusations, l’homme fut jugé coupable de cette décision qui pénalisait tant la jeune femme… Et elle partit alors dans la nuit, vivre sa « Vie ». Cela lui prit une journée entière avant de réaliser qu’elle ne reviendrait pas, et qu’il avait causé son départ… et après deux semaines, il était déjà rongé par l’angoisse, se demandant ce qu’elle avait bien pu faire, ce qu’elle devenait… Et alors que la paranoïa lui avait été instaurée par une secte hideuse, les scénarios monstrueux se faisaient nombreux. Il fouilla dans les affaires de la jeune dame pour avoir une idée, elle n’avait probablement pas prise la décision sur un coup de tête!... Et ce qu’il craignait le plus était arrivé, elle parlait de ses désirs d’aller en landes du nord… elle parlait d’une rencontre qu’elle avait faite aussi… et de l’endroit auquel elle l’avait faite…
    Et c’était avec la résolution de la retrouver pour arranger tout ce qui c’était passé qu’il partit, armuré, armé jusqu’aux dents… Et le nom de ce vampire bien ancré dans le crâne… Il lui ferait recracher le sang de sa sœur si ce qui lui faisait peur était bien arrivé… La promesse de la protéger à tout jamais? Il l’avait déjà échouée… bien avant d’être arrivé à ce point… Simplement, il était trop aveuglé pour se rendre compte de la réalité… Et c’était avec rage et le meurtre dans l’esprit que son voyage commença. Dans les landes de l’ennemi, il traverserait…

    Pouvoir:
    1) Psynergie afflictive
    2) Sang Potent
    Note: Une description complète sera fournie dans une fiche de pouvoirs ci-jointe, afin de ne pas encombrer la fiche.


    Inventaire:
    -Équipements de Combat : Plastron, Gantelet complet (possédant trois rangées de crochets pour accrocher les armes de ses adversaires en combat.). Gorgerin métallique. Lame argentée (forgée avec une couche d’argent recouvrant le fer de la lame, souvent rappliqué). Pieux(4)
    -Bagages : Rations de voyage (encore 4 à ce jour), 50 pieds de corde de chanvre, Grappin de fer, Gourde d’eau « Bénite » (Pas réellement bénite), Gourde d’eau normale, couvertures chaudes, Sac à dos.

      La date/heure actuelle est Mar 22 Jan - 16:05