Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Pléionée Helles [Démon]

    Partagez
    avatar
    Pléionée
    ~ Bourreau Imperial ~

    Messages : 36
    Points RP : 79
    Date d'inscription : 27/07/2011

    Feuille de personnage
    Age :: 3705
    Information Importante :: Première bourreau de l'Empire et grande inquisitrice du peuple Démoniaque
    Côté Coeur: :

    Pléionée Helles [Démon]

    Message  Pléionée le Mer 27 Juil - 3:25

    Spoiler:
    ◙ Votre Personnage ◙

    Nom: Helles

    Prénom: Pléionée

    Surnom* : La Brume

    Âge: (apparence et réel) Âge réel : 3705 ans , âge apparent : 30-35 ans.

    Race: Démon sous l'influence de la gourmandise.

    Origine de la soif : douleurs et souffrances infligées à autrui et à elle même.

    Faiblesse : Le verre

    Localisation: Territoire des démons - Citée noire des Démons

    Métier/Grade/Statut social: Armée - Ordre des souffrances : Bourreau impérial

    Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle

    Description Physique et vestimentaire:

    La démone n'est pas de taille imposante mais frôle le mètre soixante-dix, sa carrure n'est pas des plus marquante comparée à nombre d'autres démons. Ses os son fin tout comme sa musculature. Mais comme on le dit si bien il ne faut pas se fier aux apparences, et sous ses allures un peu frêle c'est une force phénoménale que recèle Pléionée.
    Parlons des courbes de son corps... Que dire si ce n'est qu'elles sont particulièrement harmonieuses. Sa poitrine est de belle taille sans pour autant être opulente, sa taille est fine, ses hanches sont pleines, ses fesses sont rondes et fermes. Les jambes de la démone sont longues et fines...

    Et oui. La silhouette de la démone est mince, ses ailes semblent la draper d'un carquois de soie noire quand elle les referme sur son corps. Deux cornes dont la couleur rappel l'ivoire orne sa tête. Son épaisse chevelure d'un noir profond descend (quand elle se promène) dans son dos tel un buisson. Mais la plupart du temps sa longue chevelure est retenu par une savante coiffure sur sa nuque. Son visage est fin, la peau en est pale bien que légèrement cuivrée. Ses beaux yeux en amande sont d'une couleur vert foncé qui n'est pas sans rappelé la teinte d'une forêt à la tombé de la nuit, ses prunelles sont d'un noir profond qui à tendance à gagner la totalité de ses iris en cas de sentiments violents ou sensations profondes. C'est d'ailleurs à bien y réfléchir la seule couleur qu'a son regard durant les longues séances de tortures qu'elle prend tend de plaisir a donner pour étancher sa soif. C'est peut être aussi ce même regard qu'elle aurait sous un intense plaisir. Qui sais … Cela ne s'est jamais produit. Ses cils sont longs et épais accentuant encore l'abime de son regard. Ses ongles sont assez longs, non peint. Ses lèvres sont d'un rouge profond, fines et charnues à la fois.

    La démone est belle, d'une beauté que les succubes pourrait presque lui envier. Mais son état mentale à une répercussion directe sur son physique. La plus part du temps, aux yeux des autres elle reste distante, une beauté lointaine que ne rehausse aucun maquillage, aucune coquetterie vestimentaire. La cruelle beauté de la souffrance, celle qu'on préfère ne jamais croiser.

    Les seules différences entre son aspect démoniaque et son aspect humain, réside en ses ailes et en ses cornes.


    Description mentale:

    Pléionée à l'instar de sa magie peut être aussi froide que la glace, aussi inaccessible que le plus haut des monts d'Etheria, insaisissable, mystérieuse, oppressante mais a laquelle vous ne pouvez échapper ce qui lui vaut le surnom dont on l'a affublé : la brume. Le regard qu'elle semble porter sur ce qui l'entoure est à cette image froid, glacial, cruel, calculateur. La solitude est un des plaisirs de la démone elle en a besoin, très régulièrement.

    Si l'on devait traduire ce qu'elle est vraiment si elle laissait s'exprimer autre chose en elle, ou tomber ce masque mental… Ce serait probablement tout autre . Mais la seule chose qu'elle laisse s'épanouir en elle aujourd'hui est ceci et sa soif... Soif inextinctible qui la consume à mesure qu'elle l'abreuve. Soif de souffrances et de douleurs...

    Vengeance, revanche et haine du genre angélique pourrait lui être un trait marquant si il n'était pas commun a l'ensemble de sa race. Elle est loyale envers l'empereur et envers sa hiérarchie, elle pense qu'il est de son devoir de faire qu'ils soient puissant, traquant et faisant traquer la moindre volonté d'indépendance elle fait éliminé ou élimine personnellement toute opposition sans état d'âme et pour son plus grand plaisir. Elle reste implacable envers les ennemis de l'empire démoniaque.

    Histoire:

    L'histoire d'une vie est une succession de faits sans grande importance, jalonnée d'évènements qui lui rendent tout son attrait. Voilà la seule chose que vous tireriez de la démone si vous lui demandiez de vous compter son histoire. A t-elle tort ? Probablement pas et puis les êtres appelés à devenir des personnage important ne le doivent le plus souvent qu'a des coups du sort.

    Naissance et enfance.
    C'est en 3595 que Pléionée voit le jour, rien n'aurais pu distinguer la démone de la masse quand elle est née. Certes, son corps était porteur des mutations provoquées par le démon, mais n'étais ce pas le cas d'environ un tiers des déchus ? C'est d'ailleurs à cette période que les déchus décidèrent de renommer leur peuple, marquant définitivement la fin de leur appartenance angélique. Et c'est ainsi que Pléionée grandit, non pas en tant que Déchu mais en tant que Démon a part entière.
    Ses parents et géniteurs sont tout deux des démons « pure souche », aillant lentement été pervertis par l'archidémon. Les premières années de sa vie ne sont pas bien marquante, et il n'est rien d'autre a noter que son penchant sadique et masochiste. Ce vice, partie intégrante de son être, serait du à l'archidémon et ce n'est que des dizaines d'années plus tard que la démone fut en mesure de comprendre ce que ces paroles signifiaient et pourquoi cette soif l'habite.

    Pléionée prend plaisir durant les premières années de sa vie à expérimenter les effets de la douleur sur sa soif. Elle se rend vite compte que les douleurs qu'elle peu subir ou s'infliger semble avoir plus d'impact sur sa soif et sur l'augmentation de son pouvoir. Cependant la démone s'aperçoit très tôt qu'elle ne doit se servir de sa douleur que dans de rare cas, car plus elle fait endurer de tortures à son corps plus son rapport avec la douleur change, plus son corps y devient résistant. Alors que son insensibilité grandit, elle reporte donc toute son attention sur ce qui l'entoure, afin d'en tirer de quoi sustenter sa soif.

    Le temps de l'aprentissage
    En grandissant la démone ne s'avère pas des plus grand prodige en matière de combat mais elle développe de manière instinctive et primaire le pouvoir d'interagir sur les ombres et la brume. Elle en vient à étudier la magie afin de développer ses pouvoirs, les considérant comme une manière de plus d'arriver a ses fins. Lui permettent de traquer ses proies, d'obtenir des informations . Et puis... La peur exacerbe la douleur …. L'ouverture des frontières n'eu pas que des effets positifs sur la démographie de la communauté des démons elle eut une repercussion non négligeable pour Pléionée lui permettant de dégotter nombre de nouvelles proies sur lesquelles faire ses expérimentations. Oui, expérimentations car parallèlement elle se met à étudier l'anatomie des différentes races et peuplades d'Etheria, se procurant nombre d'esclaves, développant ainsi d'exquise manière de torturer, adaptées a chacun. Torture morale et torture physique... Nourrissant et exacerbant son pouvoir sans jamais pouvoir atteindre cette soif inextinguible qui l'habite.

    Survint la guerre les opposants aux elfes et la débâcle qui s'ensuivit. Sa haine pour Asuria n'en fut que décuplée. Malgré cela la démone put cependant en tirer bon nombre d'avantages... Avantages nommés prisonniers de guerre. C'est a ce moment là, lors d'un de ses interrogatoires personnel et non officiel que la démone fit une rencontre qui allait bouleverser sa vie. Celle du Grand Décapiteur : Léviathan. Pléionée fut immédiatement intrigué par ce démon. On disait de son compte qu'il n'était pas issue de parents mais qu'il avait été créé par l'Archidémon. On murmurait aussi qu'il s'abreuvait de douleurs et de souffrances... Tout comme elle... Rencontre qui la marqua profondément même si il n'avait rien dit, se contentant apparemment d'observer, d'écouter... La démone fut bien surprise quand quelques mois plus tard, on lui intima d'intégrer l'ordre des souffrances.

    Pléionée avait trouvé sa place et c'est pour son plus grand plaisir qu'elle passa une grande partie de ses classes sous l'égide de Léviathan. Le démon la fascinait, ses techniques, sa froideur. Sous l'influence involontaire de celui qu'elle considérait comme son maitre, ses techniques de tortures se diversifièrent encore. Mais elle ne se limita pas a l'étude des pratiques du Grand Décapitateur elle étudia avec attention les pratiques de l'ensemble des cupides. Apprenant des techniques de plus en plus raffinées pour torturer et tuer en causant un maximum de souffrance. Rapidement, peux peuvent résister à ses traitements favoris et tous seraient prêt a avoir n'importe quoi sous ses délicates attention. A mesure qu'elle gravie les échelons elle perfectionne ses techniques d'infiltration et d'espionnage qui, même si elles sont exceptionnelles, restent bien moindre quand a sa première « capacité ». Les années passèrent, toute a ses études, la guerre contre les hommes puis la levée des morts dans le désert n'intéressa que peu la démone.

    La première partie du sixième millénaire et son climat politique instable ont été une source de grand plaisir pour Pléionée du fait du nombre de démons finissant entre ses mains. Mais … Pour la démone aspirant a un royaume fort ce fut avec une certaine délivrance qu'elle vit s'installer avec le soutien de l'Archidémon : Astaroth le bâtisseur. Les siècles filèrent ensuite, emportant avec eux nombre de successeurs à Astaroth mais pas un qui ne vit acquérir la loyauté sans faille de la Brume. La dernière régente de la lignée des den Drasil ne pu quand à elle que s'attirer un dégout et une haine de la démone. Pléionée cependant continua à servir, non pas la dynastie régnante mais Léviathan et par son intermédiaire s'était l'Archidémon qu'elle servait. Jusqu'à ce qu'enfin a force d'intrigues et de patience Apollion Belial prit enfin les rennes du royaume.

    Les décennies et les siècles ont passées Pléionée est devenue au fil du temps maîtresse de l’intrigue et des tortures. Mais, au lieu de toujours rechercher ouvertement la compétition et l'affrontement elle sait parfaitement se cacher derrière une façade de politesse et de bonnes manières. Elle veille à maintenir et à affermir le contrôle qu'exercent l'empereur et ses suivants, elle sait trouver le juste milieu entre l’usage de la force, l’espionnage et la manipulation, et guident souvent les actes des autres sans que ces derniers s’en aperçoivent. Le terme « machiavélique » décrit parfaitement la démone. La ruse et la fourberie sont devenu comme une seconde nature, à tel point qu’elle est parvenue à développer son affinité avec les forces de la nuit et des ombres. Est ce sa transparence ou tout autre ? Toujours est il que Pléionée à développer une faiblesse au verre.

    Elle ne laisse personne l'approcher, refusant de voir s'écrouler des siècles de travail... Ses seuls attachement sont l'empereur, Léviathan et l'empire. Ah oui … Mettre la main sur l'une de ces saloperies d'anges et pouvoir tester sa résistance a ses techniques et pouvoirs.

    Alors que Léviathan se voit promouvoir au rang de consul, celle qui au file des siècles et des millénaires à finit par devenir sa pupille se voit offrir le rang qu'il occupait jusqu'alors : le poste de bourreau imperial.

    Aujourd'hui :

    En vertu d'un pacte dont l'origine se perd dans les brumes du passé le démon s'est fait chair avec les déchus. Comme tout déchus, ou Démon comme on les nomme aujourd'hui, rien ne distingue Pléionée du fauve lorsque sa cupidité, sa vengeance ou ses croyances entrent en jeu. C'est ainsi que l'horrible mécanisme dans toute son horreur peut alors commencer, son émotion dévorante devant alors trouver l'apaisement dans le suprême désir de sanctions. Elle juge insupportable l'existence d'individus ou de groupements qui échappent à son entreprise, elle exige une adhésion entière et ils apparaissent alors comme des menaces pour l'empire et leur empereur.

    Un appel perpétuel à la haine et à la mort résonne dans les cachots de la Maitresse des Souffrances, tel un accouplement sanguinaire Pléionée à exercé les plus terribles supplices sur ces congénères. Il n'existe point de partie du corps sur laquelle elle n'ait exercé sa verve malicieuse, les premières victimes de ces supplices furent les guerriers, déserteurs, espions et pillards qui s'unissent aujourd'hui dans le maelström de la décapitation et de l'ensevelissement.

    Dans ce fleuve de larmes, de souffrance et de terreur qu'est l'histoire de la démone chaque peuple a ajouté sa pierre à l'édifice commun de l'épouvante. Redouté et haï, elle veux devenir l'indispensable instrument de l'ordre. Une parodie de justice alliée à la toute puissance de l'Empire, c'est par cet amour de la souffrance et par sa loyauté à l'empereur qu'elle enfante les pire turpitudes.

    Pouvoir:
    cf fiche de compétences.


    Inventaire:
    Une grande collection d'instruments de tortures qui ne cesse de s'agrandir au fil du temps. Tout comme la bibliothèque qui occupe quasiment tout le dernier étage.
    Deux esclaves qui lui sont étrangement fidèle, on se demande pourquoi ... Il faudra d'ailleurs qu'elle s'en procure plus.


    ◙ Et Vous ? ◙


    Comment avez vous connu le forum*?
    Première impression*:
    Remarque*: Second perso de ljd Lessa
    Autre*:


    Dernière édition par Pléionée le Mer 27 Juil - 13:49, édité 7 fois
    avatar
    Léviathan

    Messages : 586
    Points RP : 114
    Date d'inscription : 01/03/2010
    Age : 33

    Feuille de personnage
    Age :: six mille ans environ
    Information Importante :: Porte une hache à deux main dans son dos.
    Côté Coeur: : N'aime pas.

    Re: Pléionée Helles [Démon]

    Message  Léviathan le Mer 27 Juil - 5:07

    Pour une démone de plus de 3000 ans ils serait bon d'étoffer un peu l'historique, merci. ^^

    Surtout que tu es plus ou moins ma pupille officieuse (même pêché, même source de pouvoir, même poste à tes débuts) et que tu as un rang à maintenir devant la plèbe des autres participants à ce forum xD (non ne me tapez pas je plaisantais !!!)

    Invité
    Invité

    Re: Pléionée Helles [Démon]

    Message  Invité le Mer 27 Juil - 9:37

    Bienvenue a toi démone de la gourmandise !!!
    avatar
    Pléionée
    ~ Bourreau Imperial ~

    Messages : 36
    Points RP : 79
    Date d'inscription : 27/07/2011

    Feuille de personnage
    Age :: 3705
    Information Importante :: Première bourreau de l'Empire et grande inquisitrice du peuple Démoniaque
    Côté Coeur: :

    Re: Pléionée Helles [Démon]

    Message  Pléionée le Mer 27 Juil - 13:44

    Voila qui est fait. S'il y a des modifications a apporter je le ferais demain. Et merci Glenn Wink
    avatar
    Léviathan

    Messages : 586
    Points RP : 114
    Date d'inscription : 01/03/2010
    Age : 33

    Feuille de personnage
    Age :: six mille ans environ
    Information Importante :: Porte une hache à deux main dans son dos.
    Côté Coeur: : N'aime pas.

    Re: Pléionée Helles [Démon]

    Message  Léviathan le Jeu 28 Juil - 5:16

    C'est bien mieux, et si c'est mieux bah alors c'est bien, et si c'est bien c'est (Bosch ? /pan/) Validé !

    Contenu sponsorisé

    Re: Pléionée Helles [Démon]

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 18:33