Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Damien Orechiel

    Partagez

    Invité
    Invité

    Damien Orechiel

    Message  Invité le Lun 18 Juil - 10:56

    ♦ Nom: Orechiel, un nom familial bien habituel

    ♦ Prénom: Damien

    ♦ Surnom*: L'Inquisiteur, le Chasseur

    ♦ Âge: 53 années de vécu, il semble être dans la début vingtaine

    ♦ Race: À grande base humaine, mais une part de son sang est démoniaque

    ♦ Localisation: Autrefois Le Temple, à présent le monde.

    ♦ Métier/Grade/Statut social: Inquisiteur secret du Temple, chasseur d'indésirables.

    ♦ Orientation Sexuelle: Hétérosexuel





    Description Physique et vestimentaire: Déjà en l'apprence, Damien n'est en rien un humain comme les autres. D'une allure plutôt repoussante, sans doute il aurait été bel homme si les choses auraient tournées autrement. Ses yeux sont d'un bleu comme le ciel, mais ceux-ci sont gâché par les cernes épuisés du demi-démon, qu'il lui donne un regard assez sombre, froid. Les traits de son visage sont fins, mais les nombreuses cicatrices de batailles viennent rendre le tout irrégulier. Ses lèvres sont fermes et semblent douces, mais des marques de transformations viennent à défiguré le tout jusqu'au dessous de ses yeux. Par contre ses cheveux, ils sont bien normal. Noir comme une terre fertile, d'une longueur considérable qui lui chatouille le haut du dos. Le corps de l'Inquisiteur est plutôt bien tailler. Les heures d'entrainement et de combat lui ont bien fait, mais encore, torse nu l'on peut facile apercevoir des cicatrices de milles et une créature. Ses vêtements, l'on peut dire qu'ils ne sont pas coloré. Une cape noire masquant une bonne partie de son équipement, une chapeau au rebord moue en cuir qui fait ombre à son visage, des signes religieux sur son armure, il ne témoigne aucune bonté.

    Description mentale: Su ce point, il est plus complexe. Il faut savoir que l'esprit de l'Inquisiteur est complètement lavé par les enseignements religieux. Pour lui, un démon n'est pas qu'un "démon". Un démon est tout ce qui est contre la nature enseigné par les anges, toutes menaces à sa race. Ainsi on peut y regrouper un bon nombre de race et créature qu'il considère mauvaise et ce sans la moindre discussion. Il les déteste et ne leur fera aucuns cadeaux. Il respecte cependant les traités de son royaume, mais il faut espérer qu'il n'y ait aucun incident s'il vient à être dans les passages car il est autant juge, qu'exécuteur. Mais d'un côté, c'est un homme avec un certain "sourire" et un sens du parler plutôt colorer contrairement à ce que l'on peut croire, mais encore, tout dépend de la race de l'interlocuteur.

    Histoire:


    Je dois avouer que c'est la première fois que je touche à une feuille de parchemin depuis mes dernières années au Temple et je suis surpris de constaté que je n'ai point perdu la main depuis. Tavius me dit toujours qu'écrire à soit même est un bon moyen pour mieux dormir la nuit tomber. Amusant à dire si l'on vient à savoir que nous ne dormons que très peux au cours des sept jours d'une semaine des créateurs.

    Je me nomme Damien Orechiel, fils d'Uriel Orechiel, Paladin Sacré de la cité. Cette ligne résume une grande partie de ce que je connais de mon père de sang. Un saint Paladin, un homme combattant les forces obscures de son épée ainsi que de son bouclier d'acier et d'or. Un saint en acier selon ce que j'ai entendu des paladins de ce genre. Fils de Compte, rien ne fit réellement obstacle à mon père, même ma mère n'a sut lui résister. Rajoutant à son nom, le titre de héro du Nord, il était le genre de Paladin à porter en lui la force de l'Archange, à savoir si cela lui a réellement suffit. Cette petite gloire qu'avait mon père, a sut le trahir le jour de ma naissance. Se croyant intouchable comme une bonne partie des hommes trop sacrés, il n'avait sut prévoir l'arriver d'un être plus fort que lui. Déjà, c'était une journée pluvieuse, tant pluvieuse que la plupart des animaux c'étaient réfugié dans leur abri et pourtant, je me devais de naitre ce jour là. Mon père avait fait quérir guérisseur ainsi que prêtre pour l'arriver de son héritier, espérant de tout son cœur qu'il allait être un jeune garçon, un futur soldat et finalement je fis mon entré en se monde de lumière, aveuglé par le Soleil. Damien, ce fut le premier mot que me dit mon père avant de me laisser dans les bras de ma mère. Mon histoire aurait pu s'arrêter à cela, mais je n'en serai pas là. Une ombre, comme je l'ai dit plus haut, plus forte que mon père, avait attendu cette heure avec autant d'impatience que mon père. Grugé par le désir de vengeance, cette présence maléfique ne désirait qu'à faire payé le prix des actes de mon père sur sa progéniture, moi. Ce fut d'abord les aboiements du chien de la propriété qui envoya l'alerte, mais celle-ci ne tomba que dans les oreilles des sourds, trop occupé à observer l'héritier du fier paladin qu'est mon père. Il attendit la nuit tombé, lorsque toutes les paupières des mortels ne viennent à se fermer avant que le démon ne vienne à frapper. S’immiscent dans la chambre de ma mère, aussi silencieux qu'une ombre, il constata sans doute avec satisfaction que la présence de mon père était dans la seconde chambrée. Encore, je me souviens du sang de ma mère, malgré mon âge zéro, qui coula au long de ma nuque tandis qu'elle venait d'être assassiné silencieusement. Et c'est à la suite de cela que l'être corrompu versa son sang sur mes lèvres et que les ombres me marquèrent de cette instant jusqu'à cette instant où je promène ma plume au long de ce parchemin. Une histoire de vengeance, échangé entre l'ordre de mon père et un démon ne désirant que causer tord à ses poursuivants. Malgré les efforts de mon père pour le retrouver, il ne parvint jamais à revoir Samael, un nom qui n'oubliera jamais. De mon côté, je fus non seulement la victime d'un sang qui n'était plus sain, mais aussi de la culpabilité de la mort de ma mère.

    Mon enfance ne fut en rien des plus agréables. Dès mon plus jeune âge je fut envoyé dans la cité Temple pour espérer y retrouver la rédemption de mon sang, bien que cachant la grande raison que mon parentale n'était plus en mesure de me regarder en face sans y voir le parasite du meurtrier de sa femme. Je me rappelle encore que la vie y était bien grise. Déjà à un très jeune âge, je ne regardais guère le monde comme les hommes ordinaires. Je n'étais pas en mesure de m'occuper des animaux d'élevages des fermes du Temple des Anges sans tuer quelques un des animaux sous ma responsabilité. Oui, déjà à cette âge ma faim faisait de moi sa victime. Les prêtres tentaient ce qu'ils pouvaient pour la chasser, j'ai offert bien des prières et des cadeaux aux Créateurs ainsi qu'à la statue de l'Archange et pourtant, l'ombre restait dans mon esprit et je me devais de chasser la vie. La réputation de démon ou encore de damné vint rapidement aux oreilles des autres érudits et même des prêtres plus importants, mais grâce à mon simple nom de famille, j'étais en mesure de rester et de subir l'apprentissage religieux. J'appris donc à lire et à écrire, contrairement à la majeure partie de mon peuple, j'appris à regarder le ciel comme il se doit, à savoir le message des anges. Je croyais alors avoir le simple destin d'un prêtre aux tendances démoniaques que j'espérais un jour caché. Cette vie saine au service des Créateurs ainsi que de leurs messagers m'auraient suffit car, j'étais conscient à cette époque de ma vie, que c'était le plus que j'étais en mesure de désirer. Les années s'écoulèrent au gré des hivers et un jour, je devins un homme. Mes envies meurtrières n'avaient en rien diminué et ce n'est que très peu après mon jour de naissance que cela m'était insupportable. Encore à se jour je me rappelle des douleurs à mon corps que je me devais endurer, cette voix dans mon esprit qui ne me poussait qu'à davantage tuer et ce, plus que de simples animaux indésirables. Les jours passé je m'étais surpris à rêvé en train de tuer milles hommes de diverses façon. Puis, je perdis toutes mes forces et les ombres m'engloutir une deuxième fois. J'étais conscient, je n'ai aucune excuse à ce propos, mais je me sentais totalement différent, autant que l'étais mon visage. Je crois me souvenir m'avoir entrevue dans la glace. Un visage de démon, aux yeux reptiliens et à la dentition digne d'un lycan. Je ne fis qu'une chose en cette nuit : nourrir ma faim du mieux que j'étais en mesure de le faire. Chaque personnes que je croisais tombais entre mes griffes, leur dévorant le visage et le pire dans tout cela, c'est que je n'en ressens toujours aucun remord à ce sujet. Mais la cité du Temple n'est pas sans protection et avant de ne mettre tout mon quartier à feu ainsi qu'à sang, je me fis arrêter par quelques gardes chargés de protéger la cité. Sans doute avaient-ils tenté de me tuer, mais je fus plus endurant que prévue et c'est ainsi dans une salle que je fus réveillé, mes plaies soignés, mais le sang toujours présent. Attaché, immobilisé, couché sur une table, j'étais donc emprisonné. Des prêtres furent appeler afin de venir chasser la présence démoniaque en mon sang, ils n'y parvinrent pas entièrement. Mon âme restait souillé par le mal, mais son pouvoir fut, heureusement, brisé avant qu'il ne me dévore, avant l'aide d'un objet magique nommé hostère, une étrange boîte, servant de prison à ce pouvoir destructeur qui fut judicieusement caché dans l'une des nombreuses chambres fortes de la cité, mais je restais au font de moi un demi-démon, à soif de meurtre, mais à présent contrôlable. Je croyais alors que j'allais passer le reste de mon temps à vivre dans un lieu comme celui-ci. J'avais agis à l'encontre de mes croyances et je méritai sans doute ce sort, mais le destin me réservait autre chose. L'on me conduit à une cellule où se trouvait déjà 5 hommes d'une allure semblable à la mienne. L'un de ceux-ci semblait cependant albinos, son nom je m'en rappelle encore puisque c'est lui qui m'a convaincu qu'écrire ce récit, Tavius. Tous des criminels ou encore des anciens paladins rejeté par l'ordre (deux d'entre eux) et Tavius lui, n'avait ni père ni mère. Nous étions tous dans se lieu pour une bonne raison et je croyais à ce moment que j'attendais mon exécution avec ses hommes, mais ce n'était pas le cas.

    Nous y sommes restés pendant un bon moment, à croupir et à attendre notre heure. J'appris à connaître ces hommes. Il y avait Percé et Octave, les deux paladins déchus, enfermé pour avoir massacrer une famille qu'ils avaient jugé corrompu par les démons et l'hérésie. Tavius, l'Orphelin, hybride d'une liaison entre une humaine ainsi qu'un vampire, il fut enfermé pour des raisons semblables aux miennes; être devenu un monstre pendant une nuit. Virgile, ce prêtre avait l'habitude de prier jour et nuit. J'ignore toujours les raisons de son emprisonnement, mais les rumeurs à son sujet ne sont guère heureuses à entendre. Pour finir, Victor, un enfant de démon. Contrairement à moi, Victor est né d'un père démon, mais son cas reste semblable au mien, si ce n'est qu'il a vécu dans les rues une majeure partie de sa vie. Je me souvins de la surprise sur les visages lorsque cette chance de rédemption nous furent offerte. Le Temple nous offrait le chemin de la mort, de la pendaison, ou encore de prendre les armes contre l'hérésie en devenant les premiers Inquisiteurs du nouvel ordre. La paix régnait entre notre peuple et le royaume démon, mais les serviteurs démoniaques causaient toujours du soucis au niveau de l'Empire humain, à l'intérieur de leurs terres. La raison qu'ils ne purent nous expliquer, est que des représailles ouverts auraient causé trop de tentions et pour cette raison, le Temple se devait de prendre quelques hommes sans grandes morales, à la force considérable pour agir dans l'ombre et s'ils venaient à être saisi par les forces démoniaques, ils auraient été libre de clamer que ses hommes en question possédaient des natures non-humaines ou criminels. Mais tout cela nous était égale, nous avions la chance de devenir quelque chose, ou encore de simplement tuer des indésirables, ce qui plaisait bien aux deux paladins et dans le comble des choses, nous évitions la pendaison ou le buché. Ainsi nous restions dans cet endroit lugubre à l'abri des regards, nous nous entrainions comme nous le pouvons. J'y apprenais l'art du combat et de la chasse avec quelques maitres en la matière qui n'avaient plus rien à faire de leur âge avancé. Je me surpris à être talentueux dans cet art et je ne mis pas un bon moment à rejoindre mes autres camarades. Le temps s'écoulait et à nouveau l'envie de tuer revenait à mon esprit. Tavius fut le premier à s'en rendre compte et celui-ci m'aida fortement à contenir cette faim car elle aurait sans doute été une erreur fatale, surtout si ma cible aurait été l'un des hommes présent avec moi.

    Le jour de mettre en pratique notre apprentissage vint finalement et notre équipe d'Inquisiteur d'Indésirable fut envoyé dans le nord du royaume. J'avoue avoir été nerveux pour cette première. Jamais je n'avais quitté la cité, jamais je n'avais combattue sans compter ma première crise. Je me souviens encore des conseilles de Percé[/color] :

    « Ne penses pas comme un stupide et rien de stupides ne t'arrivera. »

    Cela m'avait fait sourire et c'est pour cela que je pris la décision d'être son ombre pour cette première fois. Il était plus expérimenté que moi et je n'avais pas la folie de jouer au héro sans une bonne expérience. Le cas était un petit village près du royaume interdit des immortels. Le prêtre a se lieu n'a plus envoyé aucune réponse et le Temple nous y envoie pour voir si des forces obscures ne seraient pas autour de se village, dans ses habitants ou bien un démon s'y serait infiltrer. Le voyage fut plus court que la recherche de cette source démoniaque qui était, en effet, bel et bien présente. Le village semblait alors avoir pris part à une sorte de culte autour de l'Empire démoniaque. Une mission que les paladins auraient été heureux de prendre et de sauver les innocents de se village. Mais en se lieu, plus aucunes lumières leur étaient accordées et ainsi, ils en étaient tous coupables. Ils se défendirent vaillamment, ce qui me permis de tuer un homme avec un certain honneur. Je n'en étais pas plus troublé que lors de l'incident du Temple. Il s'en suivit du traitement habituel, rayer le culte des terres et quitter le lieu avec des cendres derrière nous et c'est ce que nous fîmes avec succès et sans grandes difficultés.

    Notre tâche étant un succès, notre rôle devint par la suite légèrement plus officiel, bien qu'encore inconnu pour la plupart des personnes (malgré que les plus informés connaissaient notre existence, avec une once de crainte.). Nous avions un uniforme officiel, propre à notre tâche : Le chapeau Inquisiteur ainsi que l'armure légèrement modifié pour chacun de nous. Notre équipement se perfectionna au gré du temps. Pour ce qui est de Tavius, il devint le plus talentueux d'entre-nous et devint en quelque sorte notre chef, de par un respect que tous et chacun respectait vis à vis celui-ci. Il n'était pas le plus cruel, mais il savait mener une mission à terme. C'était peut-être pour prouver aux Créateurs qu'il valait plus que son apparence pâle. Moi, je me satisfaisais de chasser l'ombre du royaume et d'assouvir peu à peu ma faim. Non pas en tuant des innocents, mais en mettant fin aux coupables. Nous avions parcouru les terres de nombreuses fois. Quelque fois plus au sud où nous avions affaire avec des lycans guère sympathiques, quelque fois c'était des vampires. Jamais nos missions ne se terminaient en un échec. Nous étions les Inquisiteurs, connu pour frapper là où les paladins ne le pouvaient pas. Les années s'écoulèrent tranquillement. Je découvris peu à peu que mes traits physiques ne vieillissaient plus autant. J'étais censé voir mon visage évoluer en des traits plus dures et aux rides légèrement présentent, mais en rien. Je gardais mon visage d'autrefois, bien que celui-ci était à présent défiguré par les combats et le sang de démon. Oui, il s’avéra que mon visage avait une tendance à prendre des traits de démons, ce qui créaient quelques malformations au niveau de mes dents, ce qui me poussa légèrement à porter un bandeau bien relevé. Mais je restais un combattant exemplaire. Chacun de nous avait en quelque sorte un rôle. Comme plus haut, Tavius était le chef et il était le porteur de l'épée de l'Ordre. Percé et Octave étaient les deux épéistes, Virgile se débrouillait bien en rituel magique pour repousser les forces du mal. Victor lui, avait un œil de lynx et pour ma part, je me débrouillai bien dans tous ses domaines, mais j'avais le mauvais surnom de flaire de renard. J'avais un petit sixième sens pour trouver les souries cornues. Et me voilà, ici à écrire sur un vulgaire bout de papier, dans une chambre humide dans les sous-sol de la cité. Demain, nous saurons notre prochaine tâche. J'ignore encore si je risque de continuer se récit, peut-être ne reviendrai-je jamais de cette mission. Dans ce cas, j'aurai fait mon devoir. Cependant, j'avoue avoir un mauvais pressentiment, peut-être est-ce la faim qu'il revient légèrement.

    De nombreuses notes sont ajouté à la suite de ses lignes. Le tout quasiment illisible. Des dessins de ses souvenirs. Les pages du petit livre se tourne jusqu'à arriver à un passage plus clair.


    Enfin j'ai décidé de raconter ce qui s'est passé, ce fameux soir d'il y a près de 15 ans. Ce que je peux dire c'est que mon sens ne m'a pas menti. Rien ne s'est déroulé comme prévu. Tout prétendait qu'il s'agissait d'un démon ordinaire, que le voyage prendrait plus de temps encore qu'exécuter la tâche. Le tout se déroulait à la lisière de la cité capitale, pour une fois que nous n'étions pas envoyé dans un recoin reculé du monde que nous connaissons. Nous avions retrouvé la trace de ce démon qui était reconnu pour corrompre les êtres humains avec l'aide de son sang. Les victimes venaient à avoir une soif de sang des plus intenses qui n'était guérie que par la mort. Je parvins à retrouver l'un de ses hommes, le dernier n'ayant pas été arrêté par la milice locale. Faire parler un homme qui ne rêve que de vous trancher la gorge n'est pas chose facile, et je le comprenais étrangement. À cet instant, j'aurai dut me méfier. Sans doute que je le faisais, mais j'avais peine à y croire. Les ordres étaient claires, trouver le démon et purger son être. Ainsi, l'humain cracha littéralement le morceau, après avoir passé une longe nuit en compagnie des Inquisiteurs avant que la mort ne vienne le chercher en guise de libération.
    À partir de ce moment, il fut plus aisé de retrouvé le responsable cornu qui ne se trouvait pas bien loin de là. À croire qu'il n'avait pas eut l'intention de se sauver.

    Ce visage, jamais je ne sus l'oublier et à l'instant où ses yeux de serpents se sont posés sur moi, je le reconnue. Il s'agissait de Samael, le responsable de mon sort, J'étais sa plus belle création, jamais il n'avait testé ses pouvoirs sur un enfant tel que moi, jamais la soif de tuer n'avait aussi bien imprégné le sang d'un humain. Il avait tout raconté sans même se soucier de la présence de mes compatriotes : La raison pour laquelle il avait ma mère et pris mon père comme cible. Une question de vengeance par rapport au mal que mon père avait fait à son frère et moi je n'étais que la victime des actes de mon père. Je sentais mon sang bouillir dans mes veines et je me promis de mettre fin à la vie de cet être démoniaque, mais les choses ne se déroulèrent pas comme désiré. Sa force n'était pas comparable à aucuns démons que nous ayons rencontré jusqu'à présent et avec l'aide de ses pouvoirs, il fit retourner mes frères d'armes les uns contre les autres, seul Tavius garda son esprit et s'attaqua directement à Samael qui le mit... si aisément au planché. J'aurai sans doute suivit si l'épée de l'Ordre n'avait pas été à porté de main, la relique angélique. Je me trouvais face à face avec mon créateur. À l'écrire j'en tremble presque. Puis... le noir total. À mon réveille je me trouvais parmi les cadavres de mes frères d'armes, sans blessures, sans démon et depuis se jour, jamais j'eus entendu parler de lui.


    Un nouveau siècle commence et j'ai à peine vieillit du visage. Je commence presque à m'impatienter d'avoir mon premier cheveux grisé. Cela fait quelques années que je suis solo. Retrouvé l'ambiance d'une équipe ne m'intéresse plus depuis de nombreuses années. Je ne passe que rarement au Temple, question qu'ils sachent que je suis toujours vivant. Cela me surprend toujours de voir à quel point j'ai changé depuis l'Incident du Temple, j'imagine que c'est cela devenir vieux. Mon innocence me manque, même si je doute un peu en avoir déjà eu une. Je garde fièrement l'épée de mon frère d'arme, Tavius et celle-ci n'a jamais été aussi rouge. Il faut dire qu'avec ce temps de guerre et l'affaiblissement du trône, le mal tente tant bien que mal de saisir des âmes. Mais je suis toujours là...

    Animal de compagnie, monture, possession terrestre* : Un étalon noir du nom de Glavius

    Pouvoir: En tant que demi-démon, Damien possède quelques aptitudes de bases :
    -Il a une force légèrement supérieur à un humain ordinaire
    -Il vieillit plus lentement qu'un humain
    -Il possède une certaine endurance face à le contrôle de son esprit.

    A un certain stade de sa colère, il peut voir son corps se transformer, surtout son visage pour se rapprocher d'une apparence démoniaque.

    Inventaire:

    Spoiler:

    Retirant toute trace d'armes à base de poudre à canon, voilà une bonne image représentant l'équipement du mutant.

    -Armure de cuir et de maille pour en faire une bonne protection, à la fois légère et résistante, elle lui a sauvé la vie une bonne centaine de fois. Il ne faut pas oublier les plaques, constitué d'un métaux proche de celui des anges, bien que d'une qualité légèrement inférieur, un composite de fer, d'argent et d'un faible taux de météore. La pièce coûte très chère et est difficile à remplacer.

    -Arbalète à une main, efficace pour envoyer un projectile rapide en plein coeur de son ennemi. Doté de flèches d'acier, d'argent et d'or pour certains cas. Celle-ci est en mesure de tirer deux flèches par tire. Davantage et l'arme devient inefficace. Elle est de courte portée. Notons aussi la capacité d'y attaché des chaines à la base des carreaux pour certaines tâches.

    -Arc en bois de chasseur, un arc un peu plus long que la normale, celle-ci lui permet d'atteindre des endroits précis, soit pour installer un piège ou envoyer un projectile de toute forme.

    -Sabre de combat, une lame bien épaisse en un acier bien forgé alors que le bord coupant vient à être trempé dans l'argent, pas une arme des plus efficaces contre les créatures des ténèbres, mais elle sait se rendre utile s'il vient à perdre la seconde. Davantage orienté vers la punition de l'hérésie chez les hommes.

    -La Croix des Anges, une relique en matériaux angélique, celle-ci aide Damien à concentrer certains pouvoirs qu'il est en mesure de faire, bien que l'utiliser l'affaiblit grandement. (Un effet semblable à la radioactivité sur l'homme) à cause de son côté démoniaque. Il doit l'avoir bien en main pour l'utiliser et de plus, il n'est pas un mage.

    -Lames courtes, deux petites lames ordinaires qu'il utilise en dernier recours s'il perd l'une de ses épées au combat.

    -L'Épée de l'Inquisiteur, la lame autrefois tenue par la main d'un ange. Celle-ci fut forgé pour combattre les démons lors des premières guerres. À présent, elle est dans les mains de l'ordre Inquisiteur et surtout, Damien. Celle-ci a tout d'abord la capacité d'être extrêmement coupante et surtout de s'illuminer lorsqu'elle est dégainé lors d'un combat (Donc, il faut que le combat soit officiellement commencé, elle ne peut pas être utilisé comme un radar à démon) et cette lumière arrive à percer toutes les ombres de ce monde, mais elle agit comme la Croix sur Damien et c'est pourquoi il n'aime pas l'utiliser, mais s'il le faut, il le fera.



    ◙ Et Vous ? ◙


    Comment avez vous connu le forum*? Par une amie
    Première impression*: Plutôt sympa
    Remarque*:
    Autre*:

    (*) les champs comportant un astérisque sont facultatifs.
    [table]

    Invité
    Invité

    Re: Damien Orechiel

    Message  Invité le Mer 3 Aoû - 10:15

    Je crois avoir terminé.

    Comme demandé, j'ai ajouté un objet qui permet au Temple d'empêcher Damien d'user de ses pouvoirs démoniaques et j'en ai profité pour laisser une possibilité de quête pour mon personnage, pourquoi pas.
    avatar
    Jed Oromas
    ~ Murmure damné de Gaïa ~

    Messages : 1506
    Points RP : 333
    Date d'inscription : 25/09/2010
    Localisation : Terres elfiques

    Feuille de personnage
    Age :: 118
    Information Importante :: Lié à la communauté de Gaïa des elfes sylvains
    Côté Coeur: : Marissa Ayane y réside

    Re: Damien Orechiel

    Message  Jed Oromas le Mer 3 Aoû - 10:45

    je prend notes des modifications et ajout, et je te valide donc

    Amuse toi bien

    Contenu sponsorisé

    Re: Damien Orechiel

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû - 3:21