Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Slay, Garde du Corps Démoniaque

    Partagez
    avatar
    Slay
    ~ Garde Personnel d'Abyss Crow ~

    Messages : 47
    Points RP : 64
    Date d'inscription : 13/01/2011
    Age : 25

    Feuille de personnage
    Age :: Plus de 4000 ans
    Information Importante :: Seigneur des Légions Démoniaques
    Côté Coeur: : Rien à signaler....

    Slay, Garde du Corps Démoniaque

    Message  Slay le Lun 7 Fév - 11:54

    ◙ Votre Personnage ◙

    Nom: Inconnu

    Prénom: Slay, probablement la contraction de ce nom originel qui ne lui plaisait pas. Il s'efforce de garder le silence à ce sujet.

    Surnom* : Tout un tas de jolis noms d'oiseaux, rien de très valorisant...

    Âge: Il ne parait pas avoir plus de 25 printemps et pourtant, il a déjà passé les 4000 ans.

    Race: Démon de la Colère

    Localisation: La Cité Noire

    Métier/Grade/Statut social: Garde du corps personnel d'Abyss Crow

    Orientation Sexuelle: Hétérosexuel

    Description Physique et vestimentaire: La première chose surprenante quand on rencontre Slay, c'est sans aucun doute sa carrure, notablement inférieur à celle de bon nombre des siens.Néanmoins, il reste bien plus grand que n'importe quel humain, dépassant les deux mètres. Sa morphologie est donc plus fine que la majeure partie des démons mais il possède tout de même une forte musculature, nettement dessinée et remarquable après quelques secondes d'observation. Cette particularité physiologique est un excellent atout dans sa vie quotidienne. Il peut facilement passer inaperçu, se fondre au milieu de la foule et ainsi rester aux côtés de sa cliente sans pour autant donner l'impression qu'elle est continuellement surveillée par une bande de gorilles. Autre trait qui facilite sa discrétion: sa chevelure noire, sans aucune particularité. Ses cheveux d'un gris très foncé tombent toujours librement sur ses épaules, uniquement soumis à la loi de la gravité. Sous cette tignasse, on trouve la plus grande fierté de Slay: ses yeux. Deux gemmes d'une teinte violacée surprenante qui transcrivent la moindre émotion habitant son coeur démoniaque. Fervent admirateur de la thèse selon laquelle "les yeux sont les fenêtres de l'âme", il aime à plonger son regard dans celui des gens qui l'entourent et ses pupilles inhabituelles se prêtent à merveille à ce petit jeu. Pour ce qui est du reste de son visage, on peut dire que ses traits sont très fins et que cette caractéristique est renforcé par le teint pâle de sa peau.
    Côté vestimentaire, Slay a tendance à privilégier tout ce qui est léger et discret. Dans la vie de tous les jours, il ne porte que des vêtements en tissu, se basant sur sa réactivité et sa vitesse d'attaque pour pallier à l'absence d'une armure quelconque. Il est toujours habillé dans des teintes sombres et il n'est pas rare de le voir porter une capuche ou un masque recouvrant la moitié inférieure de son visage.

    Quand il reprend sa forme originelle, celle sous laquelle il dévoile sa vraie nature démoniaque, Slay en impose tout de suite plus. Plus large d'épaules, gagnant quelques dizaines de centimètres, on aurait presque du mal à le reconnaitre. Sa chevelure grisâtre devient un peu plus longue tandis que ses yeux prennent une teinte plus mystique encore. De cet être fait de ténèbres et de souffrances, seules ces prunelles hypnotiques semblent se démarquer. Sa peau prend une couleur bleutée et son corps entier se recouvre de symboles quasi-oniriques, à la graphie totalement affolante et déconcertante. Ces marques n'ont de signification pour personne, pas même pour leur porteur. Sous cette forme, il ne sait même plus ce que peut être l'humanité, déchainant un torrent de sadisme et de cruauté sur ses opposants. Son front accuse alors la présence de deux cornes légèrement recourbées à leurs extrémités et ses épaules sont surmontés de courtes, mais néanmoins tranchantes, lames dont il peut se servir pour combattre. Encaisser un coup d'épaule a rarement été aussi douloureux. De son dos musclé naissent deux longues ailes, à la membrane puissante et pourpre. Il peut bien entendu s'en servir pour voler, étendant la zone de mort et de destruction qui l'entoure. Il ne porte plus que des bouts de tissus disparates qui recouvrent plus ou moins bien la partie inférieur de son corps.

    Description mentale: A première vue, il est quasiment impossible de déterminer que Slay est un démon né sous le signe de la Colère. La plupart du temps, il ne laisse transparaitre aucune émotion et est à peu près aussi avenant qu'un iceberg. Muré dans son mutisme, il n'ouvre la bouche que quand il estime que c'est nécessaire, c'est à dire très rarement. L'autre raison pour laquelle il est difficile d'apparenter Slay à la Colère, c'est que son égo surdimensionné pourrait facilement le faire passer pour un démon de l'Orgueil. S'il refuse le plupart du temps de parler, c'est surtout parce qu'il estime ne pas avoir de temps à perdre avec des êtres qui lui sont inférieurs. Les personnes qu'ils ne considèrent pas de la sorte sont très rares et il refusera catégoriquement de dévoiler leur identité. Cette sensation de domination face aux autres, il ne la ressent qu'envers les autres races, bien que son assentiment pour les peuples d'Ethéria soit bien marqué. Pour lui, la majeure partie des démons ne méritent même pas de vivre. Il n'y a probablement de véritable raison à ce sentiment, mais depuis son apparition, Slay a toujours été très confiant en ses capacités. Il refuse souvent qu'on lui vienne en aide, considérant l'idée comme un véritable affront à son pouvoir. Pendant 4000 ans, il s'est efforcé d'être le meilleur possible et de montrer qu'il fait partie de l'élite. Se considérant comme un démon de caste supérieur, il ne supporte pas de devoir fréquenter les mêmes endroits que le reste de la populace démoniaque. Par conséquent, il a tendance à s'isoler, préférant le silence et le calme au raffut que font tous ces animaux parqués dans la Cité Noire.

    Cette vanité est probablement le principal défaut de Slay. Considérant tout et tout le monde comme inférieur à lui, il a tendance à se sentir trop en confiance ou à oser des actes dangereux. Faisant fi du nombre de ses adversaires, il cherchera toujours à s'illustrer et à démontrer son talent de bretteur. Même s'il sait parfaitement qu'il est capable de choses prodigieuses, il craint quelque fois qu'on ne le prenne pas au sérieux, de par son côté discret et "poids plume" comparé à ses compatriotes. Même si cette sensation de doute est une tendance générale, il ne faut pas oublier qu'il se joue totalement de ce que les gens pensent de lui. C'est un des ses principaux atouts en tant que garde du corps. Il est facile de se sentir en position de force face à Slay, à cause de sa carrure, mais c'est en fait tout le contraire. Il va même parfois jusqu'à feindre la défaite pour mieux piétiner son adversaire ensuite.

    Quand il cède à ses instincts primaires, ses envies bestiales de sang et de combat, il devient un tout autre homme. Ceux qui ont pu le voir pendant une bataille peuvent en témoigner. Il se change en une sorte de bête, à l'affût de chair et de violence, mutilant et massacrant tout sur son passage. Il apprécie tout particulièrement l'utilisation de son pouvoir pendant ses moments, se délectant du contact martial que lui impose l'utilisation de ses griffes.

    Autre divergence de sa nature démoniaque: Slay apprécie énormément l'ordre. Chaque objet de sa demeure est positionné avec un soin tout particulier et il aimerait qu'il en soit de même pour le reste de la Cité. C'est aussi pour ça qu'il évite les quartiers trop populaires, avec leur architecture toute bancale, constituée d'amas de maisonnettes et d'étals. Pour ce qui est des traits généraux qui caractérisent habituellement un démon, on citera la haine profonde qu'il voue aux Anges et son amour malsain pour le combat, les batailles et les sensations qui les accompagnent. Ces éclaboussures de sang, la profusion de tripes et de membres mutilés, le choc des os et des tendons dans la ferveur de la guerre......Il n'y a rien à redire: c'est sur un champ de bataille qu'est sa place.

    Histoire: Personne ne connait toute la vérité sur la naissance de ce démon, à part lui bien entendu. Bien que de nombreux évènements de sa vie sont des sources de fierté pour lui, il n'aime pas revenir sur ce qui l'a mené là où il en est. Certains disent que son père était un incube qui, un soir, avait réussi à tirer une démone, connue pour sa violence et son goût pour le sang, dans son lit. D'autres disent qu'il est né de l'union d'une aristocrate démoniaque et d'un soldat de la Citadelle Noire. Enfin, les plus fous disent qu'il est né sur un champ de bataille, crée par toute la souffrance et le sang qui y avaient coulé...Slay préfère laisser courir ce genre de rumeurs plutôt que de révéler la vérité sur sa naissance. Tout ce qu'il a jamais lâché sur le sujet, c'est qu'il ne pouvait tirer aucune gloire du nom de ses parents et qu'il avait préféré les oublier dès que se fut possible.

    Dès ses premières années de vie, il fut attiré par la guerre. Dès qu'il fut en âge de tenir une épée, il s'entraina, nourrissant secrètement l'espoir de se tailler une renommée à la pointe de l'épée. Il apprit des plus grands l'art de tailler dans le vif et de découper un homme rapidement...Les plus grands? Les plus grandes brutes qu'il pouvait côtoyer bien entendu. Après tout, ses parents n'étaient pas riches et encore moins important. Il fit avec les moyens du bord et très vite, il devint un guerrier à ne pas sous-estimer. Nombre de personnes firent l'erreur de se frotter à lui sans prendre garde, surtout durant sa jeunesse, car il semblait terriblement malingre et faible. Très vite, il se fit une petite réputation et s'engagea dans l'armée de la Cité. Là, il pouvait pratiquer sa passion librement et s'adonner à des joutes féroces contre de véritables guerriers. Malheureusement, malgré le talent qu'il avait à offrir, il disposait d'un sacré défaut: son côté "loup solitaire". Bien qu'il éprouvait une certaine forme limitée de respect pour ses compagnons d'arme, il les jugeait indigne de son rang et de ce fait, refusait de leur faire confiance ou de combattre à leurs côtés. Dès que l'occasion se présentait, dans le fracas de la bataille, il s'écartait un peu du groupe et menait ses combats de son côté. Bien qu'il soit un excellent élément, sa désobéissance ne pouvait être tolérée. En guise d'avertissement, il fut condamné à être fouetter devant ceux qu'il reniait. Il garda un souvenir cuisant de cet évènement, ainsi que quelques traces dans le dos.

    Le reste de sa vie ne fut guère passionnant. Dès qu'il en avait l'occasion, il croisait le fer, pour un oui ou pour un non. Pendant plus de 500 ans, il quitta sa patrie, parcourant les routes sous forme humaine. Il faisait en sorte de ne pas se faire remarquer et s'en sortit plutôt bien de ce côté là. C'est à partir de cette période d'exil qu'il se mit en tête que quasiment personne ne lui arrivait à la cheville. Dans son esprit embrouillé, chaque paysan tué sur son passage était un chevalier royal, chaque voyageur égorgé était un éminent bretteur. Croyant que chacun de ses coups abattait d'illustres combattants, il se lassa vite de cette vie de voyage et finit par revenir chez lui. A son retour, la ville n'avait pas changé. Toujours aussi sombre, toujours aussi inquiétante...Mais dans sa tête, il n'en avait plus la même image. Si un jour, il s'était senti fier, d'être démon, ce sentiment avait disparu pour de bon. La ville était à ses yeux tel un nid grouillant d'insectes, une fourmilière trop développée qui finirait par s'écrouler. Chacune de ses rencontres avec ses compatriotes ne faisait qu'accroitre ce malaise, le rendant plus asocial et plus distant. Tous ses êtres dont la vantardise n'était fondée sur rien d'autre que du vice et de la complaisance.... Ca le rendait proprement malade. Lui, il avait le droit de se jeter des fleurs, après tout n'avait-il pas effacé des centaines de combattants sans jamais le moindre soucis? Se murant dans l'orgueil et la vanité, il limita au maximum ses contacts avec le reste du monde et se cloitra chez lui pendant des décennies.

    Et finalement, quelque chose le tira de sa retraite. Les siens entraient en guerre contre le reste du monde....Comment aurait-il pu manquer une pareille occasion? Il se rengagea dans l'armée démoniaque et calma, du moins le temps des affrontements, le dégoût profond que lui inspirait les "aides de camp" qui l'accompagnaient. C'est réellement à partir de ce moment qu'il se fit un nom dans les rangs noirs. A chaque bataille, il abattait toujours plus d'ennemis, se lançant parfois dans des assauts suicidaires et en revenait indemne. Après quelques affrontements, il fut enfin reconnu, enfin remarqué, évalué à sa juste valeur. Voyant en lui un grand potentiel, Abyss Crow en personne, une véritable légende du monde démoniaque, fondatrice de la Cité Noire, décida de le prendre en main. Jugeant qu'il avait de l'avenir et que sa place n'était pas au milieu des soldats lambda. Enfin quelqu'un qui partageait son point de vue. En revanche, Abyss et Slay ne voyaient pas exactement les choses de la même façon:
    Lui n'accordait sa confiance à personne, encore moins son admiration. Il fit une petite exception pour la démone, l'ayant vu à l'oeuvre en combat. Il s'estimait au dessus du lot, près à un haut poste de commandement ou à une distinction quelconque.
    Elle le trouvait tout à fait capable, au dessus de la moyenne démoniaque et jugeait qu'il ne devait pas gâcher son talent en se perdant dans une masse militaire. En revanche, elle ne le considérait pas comme "complet". Même si ses aptitudes martiales étaient amplement suffisantes, son outrecuidance et son manque d'obéissance étaient des obstacles qui le rendaient totalement inutilisable.

    Et elle fit en sorte d'y remédier. L'ego du démon fut mis à mal, constamment remis à sa place par Abyss. Lentement, elle sut limiter les ressentiments de Slay à un cadre très limité. Bientôt il fut en mesure de déambuler au milieu de ses congénères sans en ressentir de véritable gêne. Il s'habitua aussi à une forme de servitude: obéir aux ordres de son nouveau mentor. Ce qui aurait pu poser problème auparavant...Après le petit entrainement que lui imposa Abyss, il fut radicalement changé et ce, pour de bon. Pendant des décennies, Crow s'efforça de le renforcer, de le grandir, répondant à ses échecs par la violence et à ses succès par l'indifférence. Encouragé par la perspective de devenir meilleur encore qu'il ne l'était, Slay encaissa sans sourciller. Chaque coup porté était plus précis, plus dangereux. Chaque coup reçu l'endurcissait, tisonnait ses réflexes. Pendant ce qui lui sembla être une éternité, il fut soumis à ce régime et, un beau jour, Abyss estima qu'il avait fini, qu'il était prêt. Mais loin de le relâcher dans la nature ainsi changé, elle lui fit une proposition des plus surprenante: devenir son garde du corps. Tout d'abord, le démon se sentit légèrement insulté, rabaissé au rang de garde après tous ses efforts. Puis, il reconsidéra la situation. Après tout, il ne se contenterait pas de garder un vulgaire bâtiment ou un riche marchand, mais le Grand Seigneur des Légions, une des plus grandes figures du Monde Noir. Et si une combattante telle qu'elle lui confiait pareille tâche, c'était en réalité un compliment à peine dissimulé. Enchanté par l'idée, il finit par accepter et de rester auprès de la seule personne pour laquelle il éprouve réellement du respect.

    Animal de compagnie, monture, possession terrestre* : None

    Pouvoir: Le pouvoir de Slay est somme toute assez simple, bien que très utile. Par un moyen qui lui est inconnu, il peut, quand bon lui semble, changer la structure moléculaire de ces bras et ce jusqu'aux coudes. Cette action donne à sa peau une couleur carmin tachetée de notes plus sombres, évoquant la chair brûlée, et lui permet surtout de pourvoir ses mains de quatre longues griffes chacune. Les lames semblent être d'un matériau semblable à de l'acier, terriblement tranchant et exceptionnellement résistant. Cette métamorphose partielle ne peut être utilisée plus d'une demi-heure entière et chaque utilisation implique un temps de "recharge" de 5 minutes. Ces armes lui permettent de mener ses combats avec vélocité et agressivité.

    Inventaire: Même lorsqu'il est dans l'impossibilité d'utiliser son pouvoir, Slay reste un excellent épéiste. Au cours des longs millénaires qu'a duré sa vie, il s'est forgé un style remarquable de combat à l'épée batarde. Il porte donc toujours son arme à la ceinture. C'est une lame plus grande que la normale, extrêmement tranchante et dont la résistance fut accrue par d'anciens enchantements. Le fil est constellé de runes à l'aspect inquiétant censées augmenter la force et la rapidité du porteur de l'arme. La maitrise de l'épée, impliquant une rigueur et une droiture à toute épreuve, correspond parfaitement à son comportement général. La froideur de ses gestes ne fait qu'amplifier la terreur que peut infliger sa venue sur un champ de bataille.
    Dans son équipement quotidien, on trouve aussi un ceinturon à l'allure morbide, décoré de crânes et de symboles impies ainsi qu'une longue cape noire portant les armoiries d'Abyss Crow.

    ◙ Et Vous ? ◙


    Comment avez vous connu le forum*?
    Première impression*: Très bonne
    Remarque*: None
    Autre*: None
    avatar
    Abyss Crow
    ~ Seigneur des Légions Démoniaques ~

    Messages : 246
    Points RP : 192
    Date d'inscription : 06/06/2010
    Age : 30

    Feuille de personnage
    Age :: J'ai arrêté de compter...(environ 6000 ans)
    Information Importante :: Seigneur des Légions Démoniaques, Détentrice de Soul Edge, Maitre d'Arme de l'Empereur
    Côté Coeur: : Le Néant qui m'a fait naitre...

    Re: Slay, Garde du Corps Démoniaque

    Message  Abyss Crow le Mar 8 Fév - 5:56

    Ca me semble tout a fait correcte ^^

    VALIDE

      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 4:53