Etheria World

Forum interdit aux personnes physiques de moins de 15 ans et déconseillé au personnes physiques n'aillant pas atteint la majorité légale.

Bienvenue dans un monde Heroic-Fantasy [Hentai/Yaoi/Yuri]
Forum interdit au moins de 16 ans


    Parskoviya Vosesviatski [Fini, je crois ^_^]

    Partagez
    avatar
    Parskoviya Vosesviatski
    ~ Larme Obscure ~

    Messages : 79
    Points RP : 141
    Date d'inscription : 16/11/2010
    Localisation : Quelque part.

    Feuille de personnage
    Age :: +- 30 ans
    Information Importante ::
    Côté Coeur: : Libre comme l'air

    Parskoviya Vosesviatski [Fini, je crois ^_^]

    Message  Parskoviya Vosesviatski le Mar 16 Nov - 22:24

    ◙ Votre Personnage ◙

    Nom:Parskoviya

    Prénom: Vosesviatski

    Surnom* :

    Âge:
    - Apparence : entre 21 & 23 ans humain
    - Réel : 30 ans et trois lunes.


    Race: Vampire

    Localisation: Ce fait discrète dans le village de tarinh, au nord-est de Nocturnia.

    Métier/Grade/Statut social:

    - Métier : Légionnaire des damnés, mais aussi strip-teaseuse à ses heures ou mercenaire pour qui saura la payer d'or ou de sang...
    - Grade : Elle est l'une des ombres vampiriques quand la légion lui laisse du temps libre.
    - Status social : Peu connue en dehors de quelques légionnaires ou de ses supérieurs, elle est une roturière et n'a rien à envier aux autres vampires...


    Orientation Sexuelle: Bisexsuelle avec tendance homo, mais vous savez avec de l'or ou du sang il est facile d'en faire ce qu'on veut...

    Description Physique et vestimentaire:

    Praskoviya est une femme au physique enjôleur, elle est grande et forte, cette jeune vampire d'une trentaine d'années se voit affublée d'un teint pâle, à peine plus pâle que celui qu'elle avait en jeune femme humaine. Ses longs cheveux autre fois blonde au l’aisé place à un blanc argenté magnifique et assez proche en couleur du pelage de son familier. Si ses mèches avants son emmêlée et couvrent une partie de son visage, celles de l'arrière lui courent le dos. Parfois tressée, parfois lissée les mèches arrières lui servent à tous les caprices, ses lèvres rougies par le sang qu'elle boit son quand elle est en manque de sang presque rose clair, voir aussi blanche que sa peau si elle se laisse aller. Les traits de son visage n'ont presque pas bougé lors de la mutation, son nez est toujours petit et fin, ses sourcils gris son fin et brossé vers le haut. Autour de ses yeux on peut cependant voir des marques de fatigues par une couleur plus sombre, ses pupilles sont rouge foncées, mais parfois s'éclaircissent durant le manque, paraît-il que parfois lors des crises ses mêmes pupilles luisent d'un rouge vif qu'elle ne peut alors caché qu'en fermant les paupières tendis que ses dents semblent s'allonger à mesure que la soif de sang se manifeste à tel point qu'en période de manque elle ne peut cacher sa nature. Elle sourit peu sauf pour séduire, mais à la fâcheuse habitude de laisser ses crocs se voir un peu trop lorsqu'elle rit ou sourit de bon coeur. Son visage séduisant laisse alors entrevoir deux crocs acérés blancs comme la neige et capables de percer presque toutes les peaux. Jeune elle est pourtant plus grande que les filles de son age, aussi grande qu'un guerrier, on ne peut la confondre pourtant avec eux à cause de sa poitrine respectable. Non-rien d'extraordinaire de ce coté, mais de quoi satisfaire les curieux et ses amants.

    Elle est forte, et pas simplement à cause de sa nature, ses mains sont fines à cause des années de couture, la peau du bout de ses doigts est un peu dure à force de coudre. Elle se vernit souvent les ongles en rouge vif pour rendre ses mains plus attirantes encore. Malgré ses longs cheveux sa nuque reste souvent exposée, la marque de la morsure de son maître n'y est plus, ce dernier l'ayant libéré et ayant fait d'elle une vampire à part entière. Elle est froide, sa peau est pâle, et ce, même si son coeur humain vit encore. Son teint pâle naturel fait qu'il est plus dur de voir qu'elle est une vampire, de beaucoup la prendrait pour une habitante des terres du nord à cause de sa taille et sa froideur. Pourtant son contact n'est pas chaleureux, son corps mort-vivant est froid, pas autant que la neige encore, cela est dû à son jeune age et son humanité encore présente en elle. Mais n'importe qui la touchant se rendra compte qu'elle est froide, sa peau laiteuse est soupeuse au toucher, douce comme la neige qui fond au creux de la main. Son corps en dehors du visage qui rosit parfois est pat, rose pâle tendant vers le blanc. Seules quelques parties plus intimes de son corps ont encore le teint rose même s'il faiblit avec les années qui s'écoulent.

    Elle porte souvent des robes longues, des robes laissant voir ses cuisses par les côtés ou encore des robes avec de grands décolletés. Elle use de son physique pour abuser les gens et leur extorquer de l'argent assez souvent. Ses dessous sont faits main, elle est une très bonne couturière et porte donc souvent des habits qu'elle à fait elle-même, il est à noté aussi qu'elle n'hésite jamais à mettre des produits colorants similaires aux teintures sur ses lèvres ou ses ongles pour leur donner la couleur rouge. Globalement elle porte du noir, excepter pour ses robes de nuits et ses nuisettes qu'elle préfère en blanc. Souvent elle porte une cape longue avec une capuche en tissu épais pour se protéger du soleil quand elle doit voyager de jour. Son corps de vampire est en danger face au soleil, aussi si elle doit sortir le jour, elle fait tout pour couvrir tout son corps. Au contact du soleil sa peau noircit et brûle très rapidement, ce qui provoque une douleur atroce pour elle. De plus aussi jeune vampire qu'elle soit et anciennement humaine, elle à encore du mal à se faire à l'horaire de vie nocturne, il lui arrive parfois de rater quelques heures de sommeil réparateur pour profiter du jour dans un lieu sombre baigné par quelques rayons de soleil qu'elle évite soigneusement. Elle est encore nostalgique de son passé humain et parfois ressent le besoin de voir le soleil indirectement pour ne pas y succomber. Elle à une jambière en cuir ou se trouve sa dague de fer, elle la sort dès qu'elle se sent en danger...


    Description mentale:

    Encore jeune dans sa tête, oui elle n'a pas beaucoup changé depuis qu'elle est passée chez les êtres de la nuit. Gentille quand elle en a envie, curieuse par nature, mais aussi très ouverte par nature... Elle a conscience de sa situation actuelle bien qu'elle ait encore du mal à s'accepter aujourd'hui. Ca a été un bouleversement dans sa vie et ça à fait d'elle une fille sans grands buts dans la vie, condamnée à errer sans savoir quoi faire, le sexe, l'argent, enfin l'or, car l'argent elle ne peut plus en toucher sont ses principaux moteurs. Elle reste souriante en façade, douce et chaleureuse, mais ça ne sert qu'à cacher le vide qui sommeille en elle. Son corps froid et son coeur devenu de glace on eut vite raison de son amour humain. Ce n'est pas qu'elle n'ait plus du tout ce sentiment, mais ça lui laisse surtout un goût amer de déception. Par contre elle est devenue joueuse et adore surtout profiter de ses nouvelles capacités. Ho ne parlons pas trop de magie elle ne s'y débrouille pas très bien, mais bien de sa façon de jouer avec les miracles de son corps sa capacité de régénération elle n'hésite pas à s'en servir pour duper les gens et obtenir un peu d'or. C'est une bonne arnaqueuse, mais honnête quand même, car découverte elle rendra l'argent volé sans discuter. C'est une fille encore très ouverte d'esprit et encore plus depuis qu'elle est vampire. Par contre la lumière du jour lui manque, elle n'est pas étonnée de se voir de plus en plus pâle à force d'éviter le soleil. C'est sans doute ce qui lui a fait perdre son sourire si sincère, et une bonne partie de sa joie de vivre, ça ou bien son nouveau corps glacial qui rebute parfois les humains trop frileux...

    Pour les détails on peut lui noter une passion pour la lecture sous les chandelles. Une passion pour l'occulte qu'elle a vue réduite après son changement d'appartenance... Et une nouvelle passion pour le sado-masochisme tout droit venu de sa nouvelle condition physique lui permettant mille folies... Elle n'est pas brutale non plus, au contraire elle est le genre à profiter lentement des choses... Oui, même en mal, elle pourra torturer pendant des heures où prendre tout son temps pour faire cracher le morceau à l'ennemi. Dans la légion elle à vu les massacres, s'y ait rapidement accoutumée, et pire... y à prit goût. Un penchant sadique à ajouter à son masochisme et on pourra la prendre pour folle. Pourtant il n'en est rien, son esprit est sain. Bon pas du point de vue de tout le monde, mais elle sait que la seule façon de ne pas s'ennuyer est de profiter de tous les plaisirs qu'elle à encore... Aussi elle tente parfois de voir le jour sans s'y exposer directement, elle tente parfois de lutter contre le sommeil vampirique pour entrevoir la lumière. Elle a encore beaucoup de mal avec sa nature nouvelle, aussi elle dépasse parfois ses limites en termes de sommeil et se retrouve à s'effondrer au sol d'épuisement. Encore jeune elle espère pouvoir en vieillissant ne plus ressentir le besoin de dormir... Mais là c'est un doux rêve d'enfant qu'elle se fait...


    Histoire:

    Parskoviya, une magnifique jeune fille rêveuse à l'esprit ouvert, jeune fille fraîche et intouchée, jeune femme agréable et de bonne compagnie... Elle a grandi avec son père seul, sa mère est morte lors de l'accouchement. Il faut dire que ce ne fut pas une tâche simple que de mettre sa fille au monde. Déjà grande comme bébé elle n'a fait que prendre en hauteur avec l'age. À seize ans elle rattrapait presque son père. Enfin commençant par le début, ce sera plus simple. Alors elle a donc grandi avec son père qui était un homme du peuple, loyal et qui partait parfois avec la légion. Quelle légion ? Aucune, il faisait juste partie de la milice locale qui était parfois appelée en renfort pour quelques affaires régionales. C'était un homme d'honneur très gentil et honnête, il aimait par-dessus tout sa fille qu'il essayait de ne jamais laisser seule. C'est ainsi qu'à chaque fois que le père partait il la confiait au vieux Gildas, c'était un ermite du caillage, on le voyait peu, mais le père de Prasko » et lui s'entendaient relativement bien. Et puis la petite fille aimait bien les histoires que racontait l'ermite. Gildas était un vieil homme, la longue barbe blanche en attestait, il était sage même s'il aimait plaisanter avec la petite fille. Il voyait labile comme sa petite fille même s'il n'y avait aucun lien entre eux. Le vieux était instruit et avait beaucoup de livres qu'il lisait à la jeune fille avant qu'elle ne se couche. Il lui contait l'histoire de ses chevaliers en quête de la sainte épée ou de la potion qui sauvera la princesse. Elle adorait entendre parler des mille créatures qui peuplaient les territoires d'antan. Les dragons la fascinaient, même si elle avait du mal à imaginer qu'ils pouvaient à une époque se promener librement parmi les hommes. Il y avait aussi les loups-garous, quelles incroyables créatures ? Enfin son grand-père lui demandait de ne pas les maux juger. Car ils étaient humains avant de devenir des loups-garous. C'est ainsi qu'elle passa sa petite enfance à écouter des histoires de conte et légende avec « Pépé Gildou »

    Quand elle était avec son père, elle lui posait mille questions sur les gens qu'il avait croisé et à quoi ressemblaient les autres régions, elle lui racontait aussi ce qu'elle avait appris avec Gildas. Son père aimait beaucoup ce vieil homme, les deux étaient complices depuis des années déjà. Ils s'étaient mis d'accord aussi que si jamais le père mourra ce serait à Gildas de s'occuper de la jeune fille. Mais heureusement rien ne dételle n'arriva. La grande fille connut une adolescence avec son père, enfin ce n'était que lé début, mais avoir vécu toute son enfance heureuse était déjà une bonne chose dans ce monde parfois cruel. À treize ans elle passait le plus gros de son temps dans les forêts avoisinantes, ho bien sûr elle n'en touchait mot à son père. Au vieux Gildas oui, mais jamais à son père de peur de reprendre une fessée devant la maison. Elle était déjà jolie, le teint pâle, les joues bien roses et son regard innocent se posaient volontiers sur toutes les choses étranges qui peuplaient la forêt. Un jour elle crut même apercevoir un centaure, créature mi-homme, mi-cheval. Mais Gildas lui dit qu'il n'y en avait pourtant pas dans cette région à sa connaissance. Gildas devenait vieux, il l'était déjà, mais la jeune fille se rendait compte qu'il devenait vraiment très vieux. L'honorable vieillard n'avait pas encore un siècle, mais déjà il courbait le dos et perdait les cheveux. La jeune fille resta tout le temps qu'elle put chez le vieux Gildas. Elle dévorait les livres avec lui, c'était elle qui lisait à présent, car le vieux était incapable de lire. Elle lui faisait aussi les repas et le mettait au lit. C'était une très gentille fille, et au dire des voisins c'était une parfaite jeune femme à marier. Elle rosissait souvent pour un oui, pour un non ou pour un simple regard venu d'un garçon.

    Elle n'avait pas encore quatorze ans quand le vieux Gildas cassa sa pipe. Il fut enterré dans le jardin, la jeune fille pleura beaucoup, longtemps... Son père ennuyé ne savait que faire, il ne pouvait abandonné encore sa fille, ni manqué son devoir à la garnison. Et puis s'il ne travaillait plus alors qui payerait la nourriture et l'eau ? Avec la montée des taxes, il devenait dur avec un seul salaire de vivre correctement. Il ne parlait jamais de ça avec sa fille, d'ailleurs il parlait moins avec sa fille, il n'avait rien à lui raconter d'aussi passionnant que les histoires du vieux Gildas. Ce qu'il ignorait c'était que sa fille comprenait bien la situation, le vieux lui avait expliqué comment marchait le monde. Trop petite pour l'armée, trop jeune pour servir au bar elle était ennuyée. Elle chercha donc en ville et finit par trouver une proposition chez le boulanger, mais aussi chez la couturière du coin, une vieille dame qui vendait des habits à tout le village. C'est là qu'elle se rendit pour travailler disant à son père qu'elle voulait aider la vielle dame et puis ça lui fera un bon apprentissage. Il accepta avec un peu de réticence au début, mais après quelques jours et en voyant sa fille tout heureuse il comprit que ce n'était pas un mauvais choix. Grâce à ça elle peut apprendre la valeur de l'argent, la valeur du travail, le plaisir qu'on pouvait y prendre. La vielle damne parlait souvent de feu Gerald son mari. Elle faisait un peu de peine à voir vivant toute seule travaillant pour les autres, parfois même sans être payée. Oui la générosité était verte selon elle. Parsko put en apprendre beaucoup sur la vie avec la vieille dame, elle parla avec elle de son premier amour, un jeune garçonnet de son âgé qui vivait près de la maison de son père. La vielle dame lui conseilla de ne pas traîner avec ces choses si elle ne voulait pas voir le garçon avec une autre.

    Et voilà comment Parsko se trouva son premier petit ami, un simple conseil qu'elle appliqua à la lettre, le petit Grino fut son premier petit copain. Ho, rien de bien sérieux en somme, juste un premier compagnon de route avec qui parler, jouer, dormir dans le foin... Elle vivait assez heureuse, et puis son père semblait satisfait de la voir sourire tous les jours. Il était un peu inquiète quand au fait qu'elle aille seule dans la grange se coucher dans le foin avec un garçon de quinze ans tout de même, mais... elle souriait et c'était très bien ainsi. Elle et son copain retirent deux ans ensemble, en fait elle rompt avec lui quand le jeune homme de dix-sept printemps tenta de coucher avec elle avant de partir à la légion. Pas qu'elle ne l'aimait pas, mais elle ne voulait pas encore le faire avec un garçon, et puis son père l'aurait tué et elle ne voulait pas perdre son amour ainsi. Ils se promirent de se revoir, mais le garçon lui semblait bien déçu. C'est là et avec les histoires de la vielle dame qu'elle peut comprendre que les hommes étaient cupides d'argent, mais aussi de femmes. Parsko » continua de grandir tranquillement à ses dix-sept ans elle commença aussi à porter un certain intérêt aux garçons, mais elle n'était pas très attirante, et ce, malgré des tenues qui semblaient valoir pas mal d'argent. Elle était devenue une bonne couturière, elle travaillait toujours avec la vieille dame qui elle, devenait de moins en moins bonne en couture. La faute à l'âge et à ses mains qui ne bougent plus très bien. Prasko faisait le plus gros du travail aujourd'hui, elle travaillait même pour de riches barons venus Nocturnia, Gomorrhe et les villages avoisinants. Elle aimait bien les gens qui venaient de là, ils débarquaient la nuit en silence et demandaient de recoudre tels ou tels habits, de faire telle ou telle tenue pour un bal, une fête, un tour au château.

    Comme elle travaillait de nuit pour eux elle leur imposait de lui raconter leurs vies, c'était pour la tenir éveillée, mais aussi pour se faire plaisir. Jamais un seul ne refusa l'offre, jamais aucuns ne lui parla de vampire ni delà particularité de la ville de Gomorrhe. Elle travailla ainsi un bon moment, vers ses dix-neuf ans, son père périt au combat. Ça affligeait la pauvre fille que la vieille dame consola. Ho bien sûr elle ne cessa pas de travailler pour autant, elle fit même des robes toujours plus belles. Elle fit enterrer son père dans le jardin de sa maison et mit la maison en vente, après tout elle pouvait vivre chez la vielle et ça lui plaisait déjà bien assez. Elle s'occupa de couture durant encore un an, puis ce fut au tour de la vieille dame de partir. À son âgé elle pouvait accepter la mort et même si elle était secouée elle garda son rôle de couturière du village. Elle se faisait pourtant souvent aborder par des riches, des moins riches et des brigands qui en avaient après sa beauté. Mais j’amis elle ne céda, respectant les conseils de son coeur et ceux de la vielle dame. Mais jamais elle ne cessa de travailler, c'était d'autant plus dur qu'il y avait de plus en plus de travail, et elle n'avait plus personne pour l'aider ou la conseiller. Non pas qu'elle ait encore besoin de conseil, mais travailler seule n'était pas amusant. C'est pour ça aussi qu'elleadoraient les vastes nocturnes des habitants de Gomorrhe, ils papotaient volontiers avec la jeune femme et parfois restait May la nuit entière avec elle. Ce qu'elle appréciait encore plus était que jamais l'un deux ne tenta de l'inviter à discuter au lit ou quoi que ce soit de déplacer. Ils étaient un peu distants même. Elel se rappelle très bien que la première fois qu'elle était tomber sur l'un d’eux en se prenant dans les tissus qui jonchait le sol... Hé bien ce fut un contact froid, horriblement froid, elle se releva rapidement et put constater qu'elle était aussi gênée que l'homme et elle s'excusa prestement pour ne pas perdre un client. Mais ce contact glacé lui resta longtemps en tête, comment pouvait-on être si froid après avoir passé des heures à l'intérieur de s maison chauffée au feu ?

    Ce fut l'un des premiers mystères qui l'intrigua et qu'elle tenta de résoudre dans les livres, oui, elle avait gardé le plus part des livres du vieux Gildas et les lisait encore souvent. Elle se souvenait toute pétrie encore, d'une histoire parlant de gens froids comme la glace, sans reflets dans la glace et avec un souffle presque absent. Elle chercha longtemps ce livre, elle devait avoir vingt-deux ans quand elle le retrouva dans une malle au grenier. El gros livre couvert de cuir était un peu habiller, mais il renfermait beaucoup de savoir. Pourtant elle ne trouva rien sur ce qu'elle cherchait, elle continua donc de fréquenter les êtres de la nuit sans jamais rie savoir sur eux, et elle n'osait pas vraiment demander non plus. Tout ce qu'elle était sûre de savoir, c'est qu'ils étaient des gens respectueux, honorable, froid comme la glace, mais très gentils. Peut-être qu'à force de vivre dans le noir on devient froid ? Voilà l'hypothèse farfelue qu'elle concocta pour expliquer sa découverte. Mais elle-même était loin d'être froide... Par contre elle tait bien seule chez elle la nuit, ça commençait à l'ennuyer, beaucoup en fait. Surtout qu'elle craquait complètement pour le comte Von Eisen. Un magnifique jeune homme de son age glacial comme la nuit et qui lui parlait toujours delà ville où il vivait comment d'un endroit merveilleux. Bien sûr il parlait de Gomorrhe, qu'est-ce qu'elle avait envie de s'y rendre... En fait elle n'en pouvait plus et lui demanda s'il l'emmènerait là-bas. L'homme sembla très réticent au début, mais quand elle se colla contre lui disant qu'elle le trouvait charmant il ne refusa plus. Les hommes sont faibles, elle avait bien assimilé la leçon de la vieille dame.

    Elle eut ainsi son ticket pour la ville des vampires, bon elle ignorait tout de cette ville, mais elle voulait absolument en voir les habitants. Sa promesse au jeune comte resta secrète au début. Arrivée sur place elle trouva une ville plaisante bien qu'un peu vide en journée, d'ailleurs le jeune comte semblait ne pas vouloir l'accompagner dehors en pleine journée. Le premier endroit qu'elle visita fut la bibliothèque de la ville. Des tonnes d'ouvrages qui malheureusement étaient presque tous dans des langues qu'elle ne comprenait pas. D'ailleurs la nuit tombée il n'était pas rare d'entendre certaines personnes parlées dans un dialecte effrayent qu'elle ne comprenait pas. Enfin heureusement ça ne représentait que peu de gens face à l'impressionnante population nocturne. Un détail la secouait tout de même, bien que se ayant beau, jamais elle n'avait autant eu l'impression d'attirer tous les regards. Comme si tous les passants la désiraient. Son copain, enfin le comte lui disait qu'elle n'était pas à sa place dans cette ville la nuit. Qu'il vaudrait peut-ère mieux qu'elle rentre. Mais trop jeune pour voir le danger elle se contentait de répliquer que tant qu'il était là... elle ne risquait absolument rien. C'est ainsi qu'elle emménageait dans le manoir du comte, c'était une belle demeure, bien que' un peu froide et sombre. À croire qu'ici personne n'aimait la chaleur, il avisait toujours froid, toujours sombre, comme les gens... Parsko » vécut plusieurs mois sur place sans le moindre souci. Elle vivait bien avec le comte et s'habituait assez vite au regard des gens. Elle ne hissait plus à se promener seule dans les rues la nuit. Après tout ici c'était comme ça, elle avait même l'impression d'être plus en sécurité la nuit que le jour avec ses ados qui traînaient partout. Mais bon, à force de baisser ses gardes elle se fit avoir à sa naïveté...

    C'est ainsi qu'un soir en se promenant elle croisa deux jeunes gens, des habitants du coin à en juger par leur aspect froid, ça ne la gênait pas. Ce qui la gêna fut ce qu'ils lui demandaient, il voulait l'inviter à s'amuser à trois, non, mais franchement les jeunes parfois... Elle refusa poliment, mais déjà l'un des deux la plaquait au mur... Elle ne comprenait pas comment il n’avait pu bouger aussi vite, ni comment il n’avait fait ça dans le plus grand silence. Mais une chose était certaine pour elle, elle allait passer un sale quart d'heure. Elle n'était pas bête et savait ce qui allait arriver. Aussi elle cria de toutes ses forces, mais... sa voix ne sortait plus, un baiser glacial et répugnant lui cloua le bec pour de bon. Elle en resta tétaniser, comment pouvait-on être si froid ? Elle ne reste appas furieuse bien longtemps et les supplia de cesser quand sa robe se fit arrachée dévoilant une femme en dessous simple. Elle avait froid, horriblement froid, et eux ne semblaient même pas pouvoir lui apporter de chaleur. Elle pleura encore une fois, c'était si douloureux, elle ne pouvait rien faire et sentait leurs corps froids se coller au sien si chaud... Elle ferma les yeux, elle sentit ses derniers habits partir avec la force des deux jeunes hommes. Ça faisait mal, le tissu arraché lui avait brûlé la peau. Elle pleurait encore, elle pleurait toujours, elle criait de douleur à présent tandis que les deux brutes profitaient d'elle disant à quel point les humaines étaient bonnes et chaudes... Elle mourut, laissée sur le sol une fois l'acte accomplit ils sourirent lui dirent après s'être retiré sur son visage qu'elle ne devait pas rêver, pour rien aux mondes ils n'auraient un enfant à lui offrir. Souriant, l'un deux la prit et lui dit qu'il allait pourtant lui faire un cadeau, le plus beau de tous à fins qu'elle n'oublie jamais cette nuit...

    Ce fut sa plus horrible nuit, souillée à jamais, détruite en tant que femme et en tant qu'humaine... Elle resta au sol laissé pour morte, ce fut un vieil homme qui la trouva au petit matin en rentrant chez lui alors qu'il faisait encore très sombre, le soleil n'avait pas encore atteint les rues pour les éclairer de ses rayons qui auraient au sinon fait fuir le vieil homme de la nuit. Blessée mortellement, sur le seuil de la mort elle avait les yeux presque vides et le corps nu exposé sans plus de délicatesse. Le vieil homme s'éprit d'elle, comment ne pas succomber à cette belle femme ? Bien sûr il n'avait pas les mêmes desseins que les deux autres de son espèce, ils avaient abîmé le corps de la jeune femme sans limites. Le viel homme l'enveloppa dans sa toge et la ramena chez lui, il la soigna autant qu'il était possible. Elle était si belle... Mais elle mourait, elle perdait la force de vivre et bientôt quitterait ce monde à cause de l'horreur de deux vampires. Le vieil homme soupira et lui demanda si elle voulait vivre. Se venger de ces jeunes gens ? Elle répondit oui, puis non... L'homme sourit et lui dit qu'il pouvait la sauver de la mort, mais ce ne serait plus la même vie que sa précédente... Elle lui expliqua qu'elle était déjà morte de toute façon. L'homme prit alors sur lui de la garder au seuil de la mort, il la laissa dépérir encore un peu et quand son coeur se prêtait à mourir, que son esprit se préparait pour le voyage... Il la mordit pour ensuite s'entailler le poignet et lui dire de boire le sang. Autant dire qu'elle ne lutta pas beaucoup, elle le fit sans attendre sachant que de toute façon elle allait mourir. La nuit fût très difficile, hésitante entre la mort et ce qui lui arrivait elle ne pouvait vraiment choisir. Elle se sentait partir et en même temps elle était bloquée en bas. Cela dura longtemps, certes pas plus de quelquesminutes mais eut limpression d'avoir de la fièvre, d'avoir mal dans tout son corps et une sensation de brûler de l'intérieur encore plus intense que ce qu'elle avait ressenti avec les deux jeunes hommes peu avant. Elle crût mourrir à un moment, elle ne voyait plus le temps s'écoulre tant son esprit était remplit de douleur et de sensations inconnues... Un contrat eut lieu entre la nouvelle vampire et le vieux vampire. Enfin vieux vampire, il semblait juste avoir deux ou trois fois l'age de la jeune femme, il était en age d'être son père et pour elle c'était déjà vieux. Elle était sa fille qu'il n'avait jamais eue. Elle resta plus d'une semaine au lit chez le vampire, elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Elle était plus froide qu'avant, bien que plus chaude que les autres habitants à sa connaissance elle sentait que son corps devenait plus froid.

    Elle vit ainsi sa température chuter, plus chaude que la moyenne, mais froide quand même, son esprit était embrumer par les pensées du maître, elle le voyait comme un guide, elle lui devait toute obéissance. Son corps avait pâli comme si elle était très malade ou vielle. Par contre elle avait la peau toujours aussi douce, son visage restait encore un peu coloré. Ses longs cheveux qu'elle tenta de couper revinrent à leur longueur en seulement quelques minutes. Ses cicatrices n'étaient plus là, son cross semblait en meilleure forme que jamais. Elle demanda au vieil homme ce que ça signifiait, et à la lueur de l'explication on peut voir l'horreur apparaître sur son visage. Certes elle était sauve, mais plus humaine. Le vampire la rassura sur pas mal de choses, il avait soigné son corps avant de la mettre aux portes de la mort. Il n'avait pas peut lui rendre ce que les deux jeunes hommes avisent violer, mais le reste de son corps était comme avant. Si elle avait pu lui hurler dessus à ce moment ça aurait tempêter ! Mais elle n'arrivait pas à lui en vouloir, ni à penser en mal de lui, c'était impossible à cause de leur contrat lui expliqua-t-il. Elle passa trois mois avec lui avant qu'il ne la laisse sortir. Il lui enseigna que les deux vampires seront châtiés, qu'elle devra éviter de se promener au soleil à son jeune âgé, qu'elle devra faire attention aux objets sacrés par l'homme ou la magie. Aussi le régent est à proscrire dans les bijoux. Il lui expliqua qu'à ce stade elle ne gagnait pas beaucoup avec sa nouvelle condition. Pour illustrer, il lui fit toucher de l'argent et elle s'y brûla, ça faisait très mal d'ailleurs. Pourtant le vieux vampire tenait la pièce d'argent en main sans faillir. Il sourit et lui explique qu'avec le temps la plus part des maux disparaissent, elle doit juste faire bien attention à se protéger, elle devra aussi boire du sang, beaucoup de sang si elle ne veut pas craindre éternellement la lumière du jour et l'argent. Il lui dit qu'elle était encore chanceuse que son coeur puisse toueurs battre, c'est ce qui ralentissait sa mort en tant qu'humaine...

    Enfin tout cela c'était il y à une dizaine d'années. Aujourd'hui elle vit paisiblement en retraite de la capitale vampirique. Seule le plus part du temps elle à suivit son père sur les voies de la légion et le reste du temps elle la passe en ville. Le jour elle se repose à cause de la fatigue ou lit des livres quand elle est en forme, ce qui arrive parfois quand elle ne sort pas de la journée du tout. Elle ne connaît plus très bien le sommeil et les rêves et elle à beaucoup de mal encore à se faire à sa statue, dormir le jour es difficile pour elle, et ce, même quand elle ressent la fatigue. Sa faim elle l'a perdu depuis quelque temps déjà. La nourriture est si fade à présent et les boissons si impalpables. Son teint blanc l'est resté, elle a perdu le rose de ses joues sauf quand le sang lui monte à la tête. Son coeur bat toujours, mais de plus en plus faiblement. Elle a déjà constaté en tentant de se suicider que cela ne marchait pas comme prévu... À part se faire très mal avec une aiguille à tricoter dans le coeur, elle ne ressentit rien de plus. C'est comme si elle pouvait vivre sans son coeur, comme si à présent il était inutile. En fait il gardait un peu de chaleur dans son corps, elle était parfois mal vue par certains vieux vampires puristes qui la trouvaient trop vivante à leur goût, mais c'était des cas très rares cependant. Le vieux vampire l'avait relacé de son emprise après l'avoir guidée pendant cinq ans et s'être assuré que jamais elle ne ferait la même chose que les deux vampires qui l'avaient fait devenir ce qu'elle est aujourd'hui. Elle est un être de la nuit, sans but, sans grands désirs. Elle ne veut même pas se venger, elle profite juste de la vie comme avant. Ou presque. Elle apprend les langues des vampires, découvre leurs pouvoirs et s'exerce quand elle le peut. Elle s'est même trouvée un familier qui la suit partout et la réconforte quand elle se sent trop seule... Elle est encore heureuse aussi que sa transformation n'eût pas lieu avant ou durant le viol. Elle n'aurait vraiment pas supporté d'être vierge... à vie. Elle s'est aussi trouvé un job à temps partiel qu'elle exerce d'un bar à l'autre en soirée...


    Animal de compagnie, monture, possession terrestre* :
    Familier : Stahl Fang, un loup gris invoqué comme premier familier à l'aide de son maitre vampire qui l'aida à l'obtenir pour qu'elle soit protégée durant sa vie de vampire. Il n'est pas imortel comme sa maitresse, mais en revanche il se soigne encore plus vite qu'elle.
    L'atelier de couture à Scinia est toujours à elle car elle ne l'a jamais vendu. Mais il est abbandonné aujourd'hui.

    Description du Familier :
    Son familier est un loup gris de grande taille, aux crocs acérés et à l'odorat très fin, il se nourrit des cadavres encore frais parfois laissés par sa maîtresse en crise. Il se débrouille seul pour la nourriture et se promène assez librement. Le loup argenté n'est jamais loin de sa maîtresse et dors souvent avec elle qu'elle reçoive un invité ou non. Parfois il est pris pour une menace par les humains à cause de sa taille impressionnante, il arrive à hauteur du ventre de sa maîtresse ce qui vaut à dire qu'il fait presque plus d'un mètre de haut. Contrairement à sa maîtresse, il a le sang chaud et son pelage est une source de chaleur qu'elle ne refuse pas de s'offrir. C'est un grand mâle qui les soirs de pleine lune s'absente parfois pour quelques conquêtes. Lui et sa maîtresse de par leurs liens savent se comprendre d'un simple regard et communiquer sans se voir. Ce n'est pas de la télépathie ou quelque chose de cet ordre, juste un lien de familier à maître qui lui permet de voir ce qu'il voit ou ressentir ce qu'il ressent. Le loup a les yeux rouges sombre, mais n'est en rien un vampire lui, il ressemble à sa maîtresse paraît-il, mais peut-être est-ce simplement elle qui ressemble à une grande louve.


    Pouvoir du familier :

    Soins :
    Il se soigne très vite, les plus petites blessures ne durent guères plus de quelques secondes, les coupures importantes mettent quelques minutes à disparaître. Les blessures plus profondes cicatrisent vite, mais il faut du temps à l'organisme pour fonctionner correctement après et donc du repos. Si on lui tranche la queue ou les pattes il peut s'en remettre, mais seulement avec de l'aide extérieure et beaucoup de repos. De plus ça lui prendra des jours pour réutiliser ses membres coupés correctement. Par contre si on lui tranche la tête ou qu'on lui transperce le coeur il meurt et ne s'en remet pas. De même pour les blessures mortelles en générale, avec des soins il y survivra et même mieux que la moyenne, mais sans soins il mourra.

    Lien avec sa maitresse :
    Pour le reste c'est un loup assez ordinaire sauf qu'il communique par pensée avec sa maîtresse, ce n'est pas du parlé, mais juste des ressentis. Ça ne marche que s'ils ne sont pas séparés de plusieurs lieues, par contre lui saura à l'odeur la retrouver quoiqu'il arrive, enfin tant ue la distance permet à l'odeur de s'étendre... En somme ils ne doivent pas se séparer de plus de quelques lieues.



    Pouvoir: Ceux des vampires, une très bonne régénération et ne tombe jamais malade. Pour le reste elle commence seulement à apprendre et n'est pas encore capable de jeter des sorts

    Inventaire: Une dague en fer forgé très tranchante qu'elle garde souvent à la cuisse. Elle ne garde pas de nourriture car à part le sent elle na mange plus grand chose. Et elle n'a d'autre bagage que ses robes et quqlues bijoux accumuler avec le temps.

    ◙ Et Vous ? ◙


    Comment avez vous connu le forum*? Un amis
    Première impression*:
    Remarque*: Les couleurs font un peu mal aux yeux à la longue...
    Autre*:

    (*) les champs comportant un astérisque sont facultatifs.


    Dernière édition par Parskoviya Vosesviatski le Ven 19 Nov - 2:17, édité 7 fois
    avatar
    Khayman

    Messages : 250
    Points RP : 31
    Date d'inscription : 16/11/2009

    Feuille de personnage
    Age :: Plus de 7000 ans d'existence, c'est long lontemps
    Information Importante :: Seigneur des Ténèbres - Loup Noir - Dirnael l'Elfe
    Côté Coeur: : Une étrange reine, aussi sauvage que la nature

    Re: Parskoviya Vosesviatski [Fini, je crois ^_^]

    Message  Khayman le Mer 17 Nov - 1:08

    Bonjour, bonne histoire si ce n'est que certains points ne fonctionnent pas vraiment avec la race des vampires:

    -Ton personnage a rencontré le vampire à l'apparence d'un grand-père (pauvre lui) au petit matin. Soit, il serait bien de spécifié qu'il n'y avait pas la présence du moindre rayon de Soleil, pour des raisons plus qu'évidentes.

    -Ensuite, ton personnage lit dans la journée etc, mais pendant la journée, tous bon vampire se doit de se reposer comme un humain devrait le faire le soir, même que c'est davantage important. Seul les ainés peuvent se vampire de passer quelques jours debout et encore, s'ils sont exposés au Soleil il en perde grande énergie.

    -Tu dis que ton personnage est mal vue par les vampires puristes. J'en ai peut-être pas saisi la raison car il n'y a pas vraiment de pureté vampirique, tant que les lois sont respecté et que ton personnage est à 100% vampire, ce qui est le cas, car les Sangs Clairs sont à sujet de racisme.

    -Capitale Vampire, tu parles de Gomorrhe?
    avatar
    Parskoviya Vosesviatski
    ~ Larme Obscure ~

    Messages : 79
    Points RP : 141
    Date d'inscription : 16/11/2010
    Localisation : Quelque part.

    Feuille de personnage
    Age :: +- 30 ans
    Information Importante ::
    Côté Coeur: : Libre comme l'air

    Re: Parskoviya Vosesviatski [Fini, je crois ^_^]

    Message  Parskoviya Vosesviatski le Mer 17 Nov - 1:48

    OK, pour le vieux vampire pauvre de lui je l'accorde, je vais corriger le petit matin et décrire la situation, mais j'imaginais qu'un vieux vampire ne craignait pas des masses le soleil. Je dirais qu'il faisait sombre un truc comme ça ou très tôt et donc le soleil était encore couché.

    Pour la lecture dans la journée est tout c'est vrai que j'ai pas fait super gaffe, mais lire n'est pas la chose la plus fatigante, surtout dans une sombre bibliothèque ou chez elle. mais je vais re-préciser se passage disant que c'est pas un truc qu'elle fait tout le temps.

    Pour l'histoire du mal vu je vais rectifier tout ça, je suis encore très joueuse de vampire dans des hitoires de grandes lignée et de batard... Donc je vais re-adapter ce passage pour ce forum. Je ne pensait pas qu'une mordue par un vampire l'était à 100% enfin si, mais pas du pov des autres vampires voilà tout.

    Pour la capitale je pensait à Nocturnia, si je me suis plantée je rectifierait cela. Je ne pense pas que mon perso soit aller à Gomorrhe.


    Sur ce je vais déjà faire les première rectifications pour au moins les trois premiers points. au besoin mp moi pour m'enoyer illico sur la cb ^_^

    j'ai mit en vert ce qui est corrigé


    Dernière édition par Parskoviya Vosesviatski le Mer 17 Nov - 20:02, édité 1 fois
    avatar
    Khayman

    Messages : 250
    Points RP : 31
    Date d'inscription : 16/11/2009

    Feuille de personnage
    Age :: Plus de 7000 ans d'existence, c'est long lontemps
    Information Importante :: Seigneur des Ténèbres - Loup Noir - Dirnael l'Elfe
    Côté Coeur: : Une étrange reine, aussi sauvage que la nature

    Re: Parskoviya Vosesviatski [Fini, je crois ^_^]

    Message  Khayman le Mer 17 Nov - 12:19

    Le simple fait de rester éveiller est pour un vampire une chose difficile pour un jeune vampire et même pour certains plus âgé. Pour ce qui est du vieux vampire, même s'il vient à être en mesure de résister aux rayons du Soleil, pour ce qui est de ton personnage c'est une autre histoire car la transformation par morsure se fait dans les prochaines minutes contrairement aux autres méthodes. Et de Gomorrhe et Nocturnia, Gomorrhe est la capitale des vampires, là où la Légion Noire réside comme la plupart des vampires car ils y sont libres de se promener alors que Nocturnia est davantage un terrain de jeu et de magouille.
    avatar
    Parskoviya Vosesviatski
    ~ Larme Obscure ~

    Messages : 79
    Points RP : 141
    Date d'inscription : 16/11/2010
    Localisation : Quelque part.

    Feuille de personnage
    Age :: +- 30 ans
    Information Importante ::
    Côté Coeur: : Libre comme l'air

    Re: Parskoviya Vosesviatski [Fini, je crois ^_^]

    Message  Parskoviya Vosesviatski le Mer 17 Nov - 22:08

    Ok, alors ca doit être bon car le vieux la ramène chez lui avant de la transformer. Je vais juste changer le cadre pour que ça se passe à Gomorrhe et non Nocturnia alors.
    Par pour le quelques minutes de la transformation... c'était pas écrit... bon vais voir ce que je peux y corriger.
    Bon ça c'est fait.
    OK c'est corriger pour Nocturia j'ai remplacer par Gomorrhe, il me reste donc le physique à faire et corriger encore quelques fautes.
    Si t'as encore des remarques hésites pas, je pense que ça doit aller à présent. (au fait se serait possible d'avoir une description qui indique clairement le besoin de sommeil des vampire le jour et ce genre de choses ?)
    J'ai lu les textes sur les êtres de la nuit, mais j'y vu qu'une seule description de la transformation, c'est pour ça que je m'y suis référée... Et que donc j'ai crut que sa prenait des heures... Bon c'est pas urgent hein ^^ Ni obligatoire, mais ce serait un plus pour ceux qui comme moi jouoentleurs premiers vampires Wink

    p-s : je peux t'harceler de mp avec des questions sur comment jouer les vampires et tout ?

    [Edit : La fiche est fini pour moi, j'ai fait les corrections, et me suis permise d'ajouter un champ avec la description de mon famillier.]
    avatar
    Khayman

    Messages : 250
    Points RP : 31
    Date d'inscription : 16/11/2009

    Feuille de personnage
    Age :: Plus de 7000 ans d'existence, c'est long lontemps
    Information Importante :: Seigneur des Ténèbres - Loup Noir - Dirnael l'Elfe
    Côté Coeur: : Une étrange reine, aussi sauvage que la nature

    Re: Parskoviya Vosesviatski [Fini, je crois ^_^]

    Message  Khayman le Ven 19 Nov - 1:07

    Pour l'instant ça me va. En ce qui concerne ton familier il te faudra spécifier certaine chose comme sa régénération et ses autres attribues afin de ne pas y voir un Chuck Norris sur 4 pattes. Si tu as des questions, n'hésites pas de me les faire parvenir par mp. Validée
    avatar
    Parskoviya Vosesviatski
    ~ Larme Obscure ~

    Messages : 79
    Points RP : 141
    Date d'inscription : 16/11/2010
    Localisation : Quelque part.

    Feuille de personnage
    Age :: +- 30 ans
    Information Importante ::
    Côté Coeur: : Libre comme l'air

    Re: Parskoviya Vosesviatski [Fini, je crois ^_^]

    Message  Parskoviya Vosesviatski le Ven 19 Nov - 2:06

    Voilà j'ai ajouter un champ pour décrire plus précisément les pouvoirs du familier et leurs limites.
    EDIT : J'ai fini de discuter avec Beli, j'atend plus qu'une petite confirmation et pour moi c'est OK.

    Contenu sponsorisé

    Re: Parskoviya Vosesviatski [Fini, je crois ^_^]

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 18:33